Fonction Rh Actionnaire

Fonction Rh Actionnaire

La fonction RH a-t-elle pour mission de creer de la valeur pou l’actionnaire ? La création de valeur est une idée simple et ancienne issue des milieux financiers qui repose sur la capacité d’une entreprise à dégager un rendement sur ses investissements supérieur à son capital. Plus récemment, elle est devenue dans un environnement élargi, le mot d’ordre des directions générales anglo-saxonnesl dans un premier temps (notamment avec le goodwill aujourd’hui pris en compte pour la détermination du fameux rating social), pour enfin o View parvenir Jusqu’à nous.

La mission de toute de la valeur pour les partenaires que sont, s collaborateurs, l’envi Il est donc clair dans ctivement de créer nts, les H, traditionnellement partenaire de la direction et p le social pour le salarié, va devoir, tout en affirmant la responsabilité sociale des dirigeants, contribuer ? la création de richesse et à la performance de l’organisation par la mise en œuvre et le suivi de toute activité de nature à produire une efficacité optimale de la part des ndlvidus et de l’organisation.

Les éléments de définition et de contexte de cette problématique étant posés, il est intéressant de se rapprocher des nombreuses études menées par des spécialistes 2. En effet, malgré

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la diversité de leurs approches, ils s’accordent sur un certain nombre de principes, dont la création de valeur, qui, en tant qu’objectif prioritaire de l’e l’entreprise mais aussi critère d’évaluation des analystes financiers met en évidence Pimportance stratégique des programmes créateurs e richesse choisis par la GRH.

Parallèlement, l’environnement économique actuel de mondialisation, de progrès technologiques et informatiques incessants, favorise l’émergence d’un capitalisme patrimonial qui donne le pouvoir aux actionnaires et aux consommateurs3. Dans un tel environnement, la nécessité de réduction des coûts ou la pression des marchés financiers peut, dans la pratique, entraîner la GRH vers des comportements support dans des planifications de gains à court terme mais préjudiciab es à plus ongue échéance, au bon fonctionnement de l’organisation.

C’est une des raisons pour lesquelles les objectifs des directions RH doivent s’articuler autour de leur adaptation à ce changement d’environnement tout en se donnant arguments et moyens de résister ? l’attrait, voire aux injonctions de recours à des solutions court terme. Associé à cet objectif et conditionnel à sa réussite, la capacité des acteurs à accepter le changement doit être mesurée et intégrée dans le programme ‘accompagnement, afin qu’il soit initié dans un indispensable climat de confiance, à fortiori dans un contexte où le salarié est pour la GRH, un client doublé d’un actionnaire potentiel.

Nous sommes donc clairement dans un processus où la qualité et l’efficience de la gestlon RH ont la capacité de faire fructifier le capital humain, au prix d’une véritable transformation organisationnelle dans une perspective de performance et d’efficacité associées ? des indicateurs d’évaluation po