Fiche de lecture, L’étranger, incipit

Fiche de lecture, L’étranger, incipit

FICHE DE FRANCAS Texte : L’Etranger, Incipit, 1942 Auteur : Albert Camus -Dates : 1913-1960 -Mouvement(s) littéraire(s) : Existentialisme -Courte biographie : Romancier, dramaturge, essayiste, philosophe humaniste, journaliste, il a été résistant. -Courte bibliographie : L’Etranger, La peste, Les justes, Le mythe de Sisyphe, L’homme révolté, Combat (revue). r 2 Sni* to View L’œuvre : -Genre : Roman de -Thèmes : Absurdité de la condition humaine, la révolte L’extrait -Situation dans l’œuvre : Débute le roman, début étonnant pour n roman -Organisation du texte : Tout est à la première personne, on est dans les pensées du personnage, le manque de description physique permet au lecteur de s’identifier au personnage, on a aussi acces à ses sensations. Ses relations aux autres sont marquées par le manque de communication et Pindifférence. Pas de marques temporelles précises, on est perdu, à l’image du personnage. Énonciation (Qui parle à qui) : Le narrateur, dont on ne sait indirectement, au lecteur. Point de vue interne. Registre littéraire : Pathétique, tragique -problématlque(s) : présenter le personnage absurde, il se réduit à un corps sans sentiment. -Sens du texte : On pourrait se croire dans le journal du narrateur, on est dans son présent et focalisé sur

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
lui et non pas sur son environnement. Le personnage est enfermé sur lui- même -Figures de style : Axes de lecture : En quoi cet incipit est-il traditionnel ? En quoi cet incipit est-il original/atypique ? Axes du cours : 1 cadre spatio-temporel et la situation/2)Les ersonnages/3)Une narration à la première personne, qui ressemble à un journal 1 )Meursault ne manifeste aucun sentiment/2)Meursault éprouve des sensations et non des sentiments/3)Au lieu de dire ce qu’il ressent, il commente le télégramme et dit ce qu’il fait et ce qu’il va faire -Conclusion : Résumé dev + des éléments d’un incipit traditionnel, mais il manque des choses. Meursault nous est étranger, dépourvu de sentiment, absence de subjectivité, volonté de dire les choses de la manière la plus exacte.