Fiche De Lecture D Cider Dans L Incertitude

Fiche De Lecture D Cider Dans L Incertitude

Fiche de lecture Titre de l’ouvrage Décider dans l’incertitude Auteur Général Vincent DESPORTES Edition – Date – Nb de page ECONOMICA 2ème édition- 2015-209 pages Langue Français Rédacteur Grade/NO or 5 LTN POULLEAU Jérô Sni* to View 1/ L’AUTEUR: 2/ SYNTHESE DE L’OUVRAGE : L’incertitude engendre l’innovation, favorise la différenciation et permet au monde de n’être pas qu’un simple reflet de rapport de force. L’incertitude et son acceptation en tant que dimension de l’ordre du monde donne toute sa valeur à l’intelligence.

La fin de la guerre froide est une révolution intellectuelle avec la fin des chémas systématiques sur le plan tactlque. Le chef redevient un décideur qui anticipe et ose face à l’incertitude, la prise d’initiative est ainsi une prise une de risque nécessaire. bulle de liberté d’action et se reposer sur la confiance en l’homme et la flexibilité des systèmes. Face aux contraintes opérationnelles qui imposent des règles strictes d’intervention, seul l’adaptation reste un atout qui assure le succès. Contrairement aux a priori, les technologies n’ont pas permis d’effacer le brouillard de la guerre.

Cincertitude persiste et seul la flexibilité et l’adaptation permettent d’y réagir. L’action militaire doit ainsi se résigner à ce fait : l’incertitude est l’attribut de la guerre.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Cest souvent par l’exploitation des aléas que des batailles ont pu être gagné. La surprise propre aux grands succès c’est l’observation de l’imprévisibilité de la guerre. Et l’homme demeure un instrument du combat ce qui fait qu’une approche scientifique de la guerre ne peut que demeurer incomplète. Le bon art opérationnel vise à produire un effet sur les esprits adverses.

La manœuvre militaire se veut par principe « contraléatoire » selon Beaufre car elle vise à prévenir et aléatoire, fruit de la dimension humaine de la guerre. Pour y répondre, le chef peut compter sur l’intuition comme qualité qui guide la décision, Charles de Gaulle parle d’instinct de situation. Lhistoire est un moyen qui permet de mieux comprendre les éléments permanent de la guerre, mais c’est un danger de croire qu’on peut anticiper ou y dégager un ensemble de schémas systémiques. Ainsi on peut relire les événements et voir comme naturel la réaction des chefs avec le recul, alors qu’en réalité ce n’est qu’une perception.

La vraie qualité de l’enseignement de ‘histoire militaire est de pouvoir démontrer l’incertitude de la guerre, cela est un l’enseignement de l’histoire militaire est de pouvoir démontrer l’incertitude de la guerre, cela est un exercice nécessaire pour équilibrer l’entrainement militaire des chefs qui rentre dans des canevas et des systèmes strictes. Le renseignement est devenu un vecteur essentiel de la guerre, mais la masse d’information a tendance à rendre plus difficile la prise de décision car l’acteur encombré de détails inutiles verra sa capacité de traitement saturée.

La technologie rend ervice mais n’efface pas le brouillard de guerre totalement, elle n’est qu’un outil à utiliser avec parcimonie. La technologie est un élément essentiel d’acquisition du renseignement mais il ne rédult qu’insuffisamment les difficultés posés par les nouveaux espaces des batailles. Il y a une course ininterrompue entre l’élargissement des zones d’actions, les besoins d’informations qui en découlent et la capacité des systèmes à y répondre. Plus la masse d’information grandit, plus la demande de renseignement s’accroît. Le risque de la perfection du renseignement, c’est de onfier la décision à l’événement.

Le défi du chef de nos jours est de ne pas se laisser déborder par le débit d’information qu’il peut absorber ou transmettre. L’efficacité de l’action tactique suppose, par essence, dans le respect du principe de réalité, l’adaptation permanente de ses objectifs et de ses modalités. Par les voies d’une planification raisonnée, par la constitution d’une réserve et par la préparation des hommes à l’action dans l’incertitude et le stress, on peut obtenir des armes efficaces pour vaincre l’incertitude. Il s’agit néanmoins d’éviter de tomber dans l’idée de pou