Fables La Fontaine

Fables La Fontaine

Fables de La Fontaine – 1678 « Les deux amis » Introduction La fontaine est un poète français du 17em siècle dont la production littéraire est d’une grande varieté même si ce sont ses fables qui lui apporteront la considération. Inscrit dans le Classicisme, courant esthétique regroupant notamment des œuvres ayant comme référence les chefs d’œuvres de l’antiquité gréco-latine, le fabuliste marquera ses contemporains par la subtilité de son art nourri de Phèdre et Esope. Cette fable intitulée « les deux amis » est issue du second recueil es Fables puisqu’il s’ re XIII.

A travers le récit d’une amitié ent onomotapa, La or 4 fontaine prend le lec de l’amitié. Des lors, to View il convient de se dem rs cet apologue, La fontaine nous livre u u bonheur. C’est pourquoi nous d terminerons d’abord en quoi cet apologue est audacieux et nous attacherons ensuite à montrer que cette fable comporte une apologie de l’amitié. 1-1Jn apologue audacieux a) Une fable classique -La construction de la fable est facilement repérable : une récit ; schéma narratif (Situation initial courte : cadre spacio, aracterisation des personnages. chiasme v2 : personnages unis… ) Elément perturbate perturbateur : V5-7 le cauchemar. Péripéties : réation

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
du deuxième ami + dialogue. Evénement résolution ; Situation final : nul car moral comportant un dialogue vivant entre deux personnage (v1 1 au v23) puis une moral explicite v24-v31 -Le registre didactique (v24) -Les procédés de la narration classique : récit à la 3em personnes. Versification : alexandrins et octosyllabe ce qui l’inscrit dans un sthétique classique. L’évocation de « Morphée » (v9) rappelle également la référence aux texte antiques et à la mythologie. b) un récit divertissant -Récit au passé : importance de l’imparfait dans le début de la fable « vivaient » -Présent de narration : devient vivant « sont (v7) court (VB) s’arme (VIC) -Des actions brève : V7-8 VIO-II rythme soutenue de la narration. -Des phrases courte fortement ponctuées -Des enjambements sont faits pour densifier le rythme et jouer ur les sonorité afin de disposer les rimes en fin de vers. ) Une invitation à la délibération : une morale complexe. -La moral est explicite du v26 comportant un présent de vérité général ne semble pas nécessairement illustrer le récit >> dire qu’un véritable ami est une douce chose n’est pas définir ce qu’est un véritable ami. -La moral s’entend au dela du v26 > incite le lectueur à réfléchir • Lecteur questionné sur lequel des deux amis est le mieux. -La morale fait également des li PAG » OF d