Expos Histoire

Expos Histoire

Europe Écologie Les Verts (EELV) est un parti politique écologiste français, qui est enfaite la nouvelle appelation du parti Les Verts depuis le 13 novembre 2010, à la suite d’un changement de statut permettant de rassembler les militants venus dans le cadre des listes Europe Écologie aux élections européennes de 2009 et régionales de 2010.

Origines La participation des écologistes à la vie politique française remonte aux années 1970, la date symbolique étant celle de 1974, avec la candidature de René Dumont un agronome français, connu pour son combat pour le développement rural écologiste ) à l’électio Le mouvement Les V à l’assemblée généra d’écologie politique ( re ors Sni* to View nextÇEge engagement automne 1982, e) : le Mouvement arti écologistel.

La même année, d’autres cologistes tondent Besançon Les Verts- Confédération écologiste. Les 28 et 29 janvier 1984, à l’assemblée générale de Clichy-Ia-Garenne (Hauts-de-Seine), les deux mouvements fusionnent, prenant le nom Les Verts-Confédération écologiste-parti écologiste Fondation 2008-2010 Après les élections municipales de 2008, s’est engagée une réflexion au sein des Verts pour accroître l’influence politique des écologistes.

Ils ont alors voulu fusionner avec Europe Ecologie : Ce rassemblement d’écologistes a été créé ? l’automne 2008 à l’initiative du parti Les Verts sous l’impulsion

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de Cécile Duflot. Il réunissait Les Verts et la fédération Régions et peuples solidaires, des membres d’a d’associations comme José Bové et Yannick Jadot, des proches de Nicolas Hulot comme Jean-Paul Besset et des personnalités omme Eva Joly, le coprésident du groupe Vert-ALE au Parlement européen Daniel Cohn-Bendit s’y était fortement investi.

Il propose une conversion écologique de l’économie. Le lancement officiel de la nouvelle forme du parti, présenté comme une force politique nouvelle, s’est fait lors des Assises Constituantes de Lyon, le9 novembre 2010. Environnement Ainsi les écologistes défendent une transformation écologique qui permette de baisser nos émissions de C02 de 40 % sur le mayen terme.

Pour cela il propose de repenser l’habitat (création ‘éco-logements), la ville (développement concret et massif des transports collectifs, des vélos-rautes), l’agriculture (objectif 30 % bio – 70 % « agriculture durable », moratoire sur les OGMen plein champs), Mais aussi et surtout l’énergie (abandon du nucléaire, création d’un bouquet énergétique 100 % renouvelable (éolien terrestre/ off-shore/sous-marin, solaire, biomasse, géothermie, hydraulique) adapté à chaque région en fonction de son environnement). ?conomie Dans le cadre des états généraux de l’emploi et de l’écologie, EELV ‘est prononcé en faveur de la création de 600 000 emplois verts dans des domaines du logement, de l’isolation, des nouvelles énergies ou de l’agriculture locale. Ils souhaitent organiser parallèlement à ces nouvelles créations d’emplois une « transition écologique » des industries polluantes et en cours de délocalisations : financer la reconversion des ouvriers, solliciter la création de coopérative produisant écologiquement et localement. Social EELV considère qu’un monde dans lequel subsistent de profondes inégalités sociales n’est pas durable.

Il dénonce régulièrement le fait que les plus pauvres sont les toutes premières victimes de la dégradation de l’environnement alors même qu’ils en sont souvent les derniers responsables. Dun point de vue plus général, EELV considère que les revenus d’une personne devraient représenter ce qu’elle apporte à la société en général et non uniquement ce qu’elle apporte ? l’économie marchande comme c’est le cas actuellement. Ils militent donc pour une déconnexion plus importante des notions de revenus et de travail marchand, certains soutenant l’idée ‘un revenu de base.

Société EELV est considéré comme progressiste sur les questions de société. Le principe de base est l’autonomie de l’individu, c’est- à-dire qu’aucun droit supérieur ne peut décider de la vie de chacun (morale religieuse, raison d’État, etc. ). Ils soutiennent en particulier : l’égalité de droit entre couples homosexuels et hétérosexuels (mariage et adoption) une vraie parité hommes-femmes (les listes électorales présentées doivent être toutes à 100 % paritaires) le droit à l’euthanasie com ln de vie