ETUDE SUR THEME FINAL

ETUDE SUR THEME FINAL

ÉTUDE SUR THEME SOMMAIRE I INTRODUCTION IIDEVELOPPEMENT Page 1 page 2 A) Les questions que je me pose ? 1) Qu’est ce que « la bipolarité » ? 2) Quelles sont les causes de cette maladie ? page 3 3) Quelles sont les symptômes en phase dépressive et en phase de manie ? Page 4 4) Quelle peuvent être les conséquences de cette maladie ? Page 5 5) Le rôle de l’Amp a es org intes de bipolarité ?

III CONCLUSION B) Mes recherches IV BIBLIOGRAPHIE ANNEXES INTRODUCTION Sni* to View J’ai choisi le thème sur la Bipolarité pour approfondir et développer un sujet qui m’intéresse et qui concerne un résident u sein de l’unité hospitalière où je suis affectée. D’autre part, je pense ne pas connaitre suffisamment les différents troubles de la maladie. C’est donc pour cela que je souhaite en savoir plus pour trouver des moyens plus adaptés afin d’accompagner au mieux les résidents lors de crises et ainsi moins appréhender les méfaits de cette maladie et essayer de vivre le mieux possible avec.

La première fois où j’ai pris conscience des méfaits de cette maladie, a été le jour où un résident atteint de bipolarité, s’en est pris à moi

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
car je le sollicitais de trop afin de participer à la toilette J’ai essayé d’instaurer un dialogue afin de comprendre son refus, mais en vain… ll était dans une telle colère et ne sachant plus quoi faire, j’ai dû passer le relais à une collègue. Je me suis rendu compte à ce moment précis que je n’avais pas assez de recul sur cette maladie, que ce phénomène douloureux était certainement dû à quelque chose Et qu’il y avait surement des moyens pour y remédier !!!

Voici donc cinq questions que je me pose 1) Qu’est-ce que « la bipolarité » ? de manie ? 5) Le rôle de l’Amp auprès de personnes atteintes de bipolarité ? DEVELOPPEMENT Définition La bipolarité connu aussi sous le nom de troubles bipolaires ou psychose maniaco-dépressive sont des maladies qui entrainent des dérèglements de l’humeur se manifestant par des phases tant de dépression que des phases d’excltations appelées aussi « manie » une personne bipolaire ne pourra pas maintenir son humeur dans les limites normales et d’une manière durable.

Il faut savoir également, que le trouble bipolaire n’a pas que des inconvénients, elle est génie. De nombreuses PAGF9CFq célèbres et les artistes, on relevait un nombre anormal de roubles bipolaires et de suicides qui est la conséquence la plus grave de cette maladie. 3254 2 2) Quelle sont les causes de cette maladie ? Les causes de la bipolarité sont la génétique et l’environnement de la personne qui sont à Forigine de la maladie. Les gènes impliqués dans la production ou la transmission d’hormones ou de neurotransmetteurs comportent des anomalies.

Des évènements traumatisants comme le deuil ou un déficit affectif durant l’enfance sont également des facteurs à risques connus. Il faudra donc traiter les troubles bipolaires à l’aide de édicaments tels que des neuroleptiques en phase maniaque et des antidépresseurs en phase dépressive. Une bonne prise en charge permettra à la personne de pouvoir mieux vivre et s’intégrer normalement dans la société. Elle représente la sixième cause de handicap chez les personnes âgées de 15 à 44 ans d’après IO. M. S (Organisation mondiale de la santé).

En phase dépressive : Troubles du sommeil Troubles de l’appétit Sentiments de culpabilité Fatigue et perte d’énergie Sentiment de tristesse, pleurs, humeur dépressive Pensées de mort récurrentes dans des cas) t idées suicidaires (dans 1 Energie débordante ou irritabilité excessive Réduction de besoin de sommeil Besoin de parler sans arrêt, le débit de la parole s’accélère pensées trop rapides ou sensations d’un trop plein d’idées Incapacité à fixer son attention Idées délirantes et d’hallucinations (Croyances fermes mais impossibles) Plaisirs augmentés de façon excessive (Achats compulsifs, sexualités, investissements financiers) Distractivités. 4 Les conséquences de cette maladie peuvent être des Conséquences familiales : Représentée par des difficultés onjugales en particulier par des divorces, des séparations ou des désorganisations de la vie familiale. Conséquences socioprofessionnelles : Perte d’emploi, sous- emploi, perte de rendement, absentéisme. Conséquences médico-légales : Les infractions contre les personnes concernent plus les déprimés que les maniaques, les sujets présentant des troubles de la personnalité ou des abus de substance associés (alcool, drogues… et des formes délirantes. Conséquences économiques : Les coûts de la maladie bipolaire sont très élevés. Selon deux études en France, le coût des ospitalisations représenterait 1, 3 milliards d’euros, et le coût d’un épisode maniaque serait de 22. 29 euros en moyenne. Les conséquences sur la vie de ces patients et de leur entourage sont considérables. Les cas d’isolement, de divorce, de désorganisation de la vie familiale représentent 75% des tr familiale représentent 75% des troubles. Les pertes d’emploi les interruptions d’études sont retrouvées dans 5096 des cas. 5) Le rôle de PAMP auprès de personnes atteintes de bipolarité ?

Le rôle de l’AMP face à un patient atteint de Bipolarité sera de ui apporter au maximum une bonne hygiène de vie, ce qui impliquera de respecter un rythme régulier de son sommeil mais aussi de bien lui faire prendre ses médicaments et éviter certaines situations de stress en restant toujours à son écoute.. Sa mission sera aussi d’établir une relation individuelle, de lul apporter des repères, de l’accompagner vers des activités comme des moments de détente et de bien-être, des moments de relaxation, des sorties afin d’éviter la solitude et de l’accompagner au mieux pour vivre et vaincre la maladie au quotidien. Tout cela se travaillera, en équipe pluridisciplinaire, en collaboration avec le médecin, l’infirmière, l’animatrice, la psychologue … ar le biais des transmissions, des réunions et des synthèses afin de suivre au mieux son projet individualisé car comme cite dans le livre « c’est l’association de plusieurs facteurs qui va provoquer l’apparition du trouble maniaco-dépressif, les hauts et les bas qui faisaient partie du quotidien « normal » vont devenir plus aigus, plus dévastateurs. Il faudra donc veiller à un rythme régulier des actes de la vie quotidienne. CONCLUSION Cette découve donc veiller à un rythme régulier des actes de la vie quotidienne. Cette découverte sur le thème de la bipolarité et les recherches que j’ai réalisées m’ont montré que c’est une « énorme » souffrance pour les personnes atteintes de cette maladie ainsi que son entourage, qu’elle représente un handicap majeur avec dans plus de 60 % des cas un dysfonctionnement psycho- social, et dans 90% des cas une souffrance pour le patient et son entourage.

Qu’elle touche aujourd’hui des millions de personnes et qui parfois malheureusement l’ignorent, car nous avons tous en nous es humeurs qui fluctuent et cela est normal. La vie est souvent faite avec « des hauts et des bas b. Mais plus vite la maladie est décelée, plus vite une prise en charge adaptée sera mise en place et bien la connaitre permettra de mieux l’accepter. Cette recherche m’a permis de changer de comportements vis-à-vis de la prise en charge du résident car j’ai pu prendre conscience qu’une mauvalse information Influent sur son stress et peu provoqué une crise. B) Mes recherches : Afin de répondre au mieux à ces questions, je me suis beaucoup documentée par le biais de :

J’ai lu le livre « Vivre avec des hauts et des bas » Du Docteur Christian Gay et Jean-Alain Génermont. Edition « J’ai lu » paru en Mai 2012. Je me suis documentée avec « Biponews une brochure sur les troubles bipolaires, paru en Mai 2006 J’ai aussi fait des recherches sur lusieurs sites sur internet. bipolaires, paru en Mai 2006 J’ai aussi fait des recherches sur plusieurs sites sur internet. 6 Documentation sur internet: Wikipédia Camh (Centre de Toxicomanie et de santé mentale) Troubles-Bipoaires. com Médipédia www. Futura-sciences. com www. Bipolaire-info. org Articles de Presse . ? Le Trouble Bipolaire : Le connaitre pour mieux le reconnaitre » Du Docteur Laurence JEUNIEAUX. paru en Mai 2008 Brochure : « Biponews ; information sur les troubles bipolaires » Association « Lilly » Paru en Mars 2006 Film : Happiness Thérapy Film américain écrit et réalisé par David O. Russell, sortie en 2012. 7 Le livre que j’ai lu: Poème Etre bipolaire.. Etre bipolaire vite c’est ne plus se comprendre; Ressentir l’énergie habiter votre corps vous sentir bien plus fort. Cest ne pas supporter que les autres ne suivent pas Qu’ils se fatiguent de vous et parfois, baissent les bras. C’est un jour pour rien tomber dans le néant Et se mettre à pleurer ne plus aimer la vie; C’est se réfugier bien au chaud, dans son lit. Cest rêver que le jour, demain ne se lève pas. C’est repousser les gens même ses meilleurs amis.

Ne plus pouvoir sortir de son nid, de chez soi Et être pe suadé que le danger est là. Cest avoir honte aussi de ne plus pouvoir rien faire, Qu’on vous dise, tout le temps de faire un petit effort. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est qu’à ces moments-l? Pour nous, à l’intérieur il n’y a plus rien à faire. C’est voir la vie qui passe et vous, qui, à côté, N’en faites plus partie. Cest l’envie d’en finir. Cest ne plus supporter d’avoir mal, de souffrir De ne plus se reconnaître. D’avoir une impression de double identité; Et parfois même pire d’être vraiment habité. De ne plus rien maitriser de se faire mal, jusqu’où? Ou de faire mal aux autres…

C’est lâcher notre monde et partir dans un autre Que l’on ne connait pas; Y voir même des êtres, des choses ui n’existent pas À vos yeux ni aux nôtres d’ rester protégé. C’est reposer les autres ceux qui vivent avec nous. Cest que l’on ne nous voit pas, parce qu’on a honte de soi; C’est la peur de sortir et d’affronter le monde. Nous demander sans cesse: sommes-nous capables ou pas? Etre bipolaire, C’est la médication c’est essayer, sans relâche tant que Ça ne marche pas. Tant que l’on ne peut pas reprendre une vie sereine. Et c’est subir aussi, les effets secondaires, les tremblements, Le flou; Ces moments, où pour nous aider, on est vraiment drogué! Les moments de colère, de déni de dégoût, de fatigue, De doutes, et puis de désespoir.

Cest quand on y croit plus et qu’on appelle la mort Pour supporter la vie; qu’on se voit déjà mort tellement Et tellement, qu’on a envie plus fort. Et puis si un beau jour à force d’essayer, un peu Comme un miracle; on devenait alors, plus équilibré voire Même stabilisé; Alors à ce moment il faut se retrouver non! Bien plus que ça encore il faut se découvrir. Et il faut accepter de vivre sans envolées, sans ces Moments qu’on aime, ces vagues de folie. Cest si paradoxal! Que même moi je l’avoue comprendre, j’ai du mal. Il est si difficile de savoir ce qui est bipolaire ou, fait partie de nous; Il nous faut entreprendre une longue route encore. Se persuader qu’on a sa propre identité. Qu’on est quelqu’un, malgré la bipolarité. Amber Wood