engrais

engrais

Engrais Chimie minérale descriptive Réalisé par ELASSMAOUI youssef EL BOUHALI ahmed Yassine BCG (S4) Eau et Environnement Plan or 5 to View Introduction aux engrais Eléments nutritif (majeur, secondaire… ) Savoir lire une étiquette d’engrais Les différentes types d’engrais Fabrication d’engrais + Usage Les Risques des engrais Remerciement Nous remercions notre professeur M’hamed AHARI de nous avoir encadré en nous donnant I occasion de nous exprimer à travers cet exposé.

Et nous étiquettes Éléments nutritif majeur L’Azote (N) : Sert à la production des parties vertes de la plantes (les feuilles), la chlorophylle (qui donnent a couleur verte aux plantes), Le Phosphore (P205) : permet la production des racines et la résistance aux maladies. responsable à la croissance des plantes. Le Potassium (K20) : destiner à la production du fruits, des fleurs et assure le transport des sucres, aide la plante à rmeux résister aux insectes et froids hivernaux. Eléments nutritif secondaire Le Calcium (Cao) : entre dans la composition des cellules et les soude entre elles.

Il sert à la rigidité de la plante en association du potassium. Le Magnésium (MgO) : Renforce les parois cellulaires et favorise l’absorption du phosphore, ‘azote et du soufre par la plante. 2CFS engrais simple Un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
engrais riche en azote, comme le 10-7-6, il est apprécié au printemps, quand le plante entre dans sa phase de plantation. Un engrais riche en phosphore, comme le 5-9-6, serait surtout utile à la croissance. un engrais riche en potassium, comme le 5-7-10, serait surtout utile d’aider la plante à se préparer pour l’hiver et aussl en été lors de la floraison.

LES DIFFÉRENTS TYPES DES ENGRAIS Les engrais minéraux: Les engrais minéraux sont des substances d’origine minérale, produits soit par l’industrie chimique, soit par l’exploitation de gisement naturels. L’industrie chimique intervient surtout dans la production des engrais azotés, qui passe par la synthèse de l’ammoniac à partir de l’azote de l’air, moyennant un apport important d’énergie fournie par le gaz naturel. L’urée et le nitrate proviennent de l’ ammoniac.

Elle inten,’ient également pour la fabrication des engrais complexes, qui sont constitués par des sels résultant de la réaction d’une base avec acide. On distingue les engrais sim les ne contenant qu’un seul élément 3CFS cultivées spécialement comme engrais vert ou préparées dans ce but (purin d’ortie, algues). Fabrication des engrais Les engrais azotés sa synthèse sont fabriqués à partir du gaz ammoniac (NH3) obtenu par combinaison de l’azote extrait de l’air et d’hydrogène provenant du craquage des hydrocarbures (méthane ou autres) ou de l’électrolyse de l’eau.

L’ammoniac ainsi obtenu est utilisé pour la fabrication d’acide nitrique et d’engrais azotés, comme le montre la figure 1 . Figure I. Schéma de fabrication des engrais azotés les engrais phosphatés sont tous issus de phosphates naturels. Même si certains phosphates naturels, particulièrement solubles, peuvent être utilisés en épandage direct, la plupart des hosphates sont attaqués à l’acide sulfurique pour donner des superphosphates simples au de l’acide phosphorique, lui-même étant utilisé pour produire des superphosphates triples, comme le montre la figure 2. Figure 2.

Schéma de fabrication des engrais phosphatés Les engrais potassiques 4CFS spécifique de chaque type de sol et de culture ; certaines formulations d’engrais prêts à l’emploi contiennent de la cyanamide calcique (CaCN2), qui est plutôt un amendement de sol L’usage des engrais Les « matières actives » des engrais minéraux solides — nitrates, phosphates et sels de potassium – sont des ubstances non volatiles, très hydrosolubles, les nitrates se décomposent en émettant des vapeurs nitreuses (NOx), responsables des accidents oculaires et respiratoires observés lors des incendies de stockages d’engrais.

Ils sont également explosif Les risques En contre partie de leurs avantages, les engrais chimiques comportent des risques. Directement assimilés par les végétaux, ils court-circuitent en quelque sorte le lent processus par lequel les engrais organiques se décomposent sous l’actlon de microorganismes. Ce processus n’étant plus sollicité, la terre ne « travaille » plus, s DF S