Economie dossier d’oral France

Economie dossier d’oral France

EXPOSE ORAL Tout d’abord il convient de définir ce qu’est I ‘économie, dans son sens général, Il s’agit d’une une science sociale qui étudie la , la répartition, la distribution et la consommation des richesses d’une société. Le principe général qui sous-tend l’économie, en particulier pour les ressources limitées ou rares, est celui de la rentabilité. Elle consiste à consommer un minimum de moyens en vue de réaliser un maximum de profits.

Les champs d’investigation de l’économie sont la production, la distribution, et la consommation de ‘existence de l’hom l’allocation des moye La situation écono or7 s moyens matériels nge et s toujours été stable depuis 1945. La France a connu des variation conséquentes en terme d’évolution du PIB, de taux de chômage.. De même pour la démographie française dont la courbe se révèle être en dents de scie. (La démographie est l’étude des populations humaines et leurs mouvements) La France a donc connu plusieurs phases d’évolutions économiques et démographiques depuis 1945.

Certaines phases ont conduit la France à la prospérité, au développement ?conomique et sociale, à l’amélioration de la condition humaine. Et d’autres phases ont plongé la France dans des périodes plus sombres, où les crises se mêlent au chômage élevé et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
baisse de la croissance, Face à ce constat important, il est donc légitime de se poser la problématique suivante : Quelles évolutions démographiques et économiques la France a-t-elle connu depuis 1945 ? l.

Les trente glorieuses A. Niveau économique B. Niveau démographique l. Les principales crises économiques A. Les chocs pétroliers B. La crise de 2008. Ill. L’économie française actuelle A. Au niveau économique B. Au niveau démographique l. Les trente glorieuse (45 – 75 ) ( 45- 73 ) Les trente glorieuses repré PAG » rif 7 période d’environs 30 ans début des 30 glorieuses ) – 1943 – 1970 – forte augmentation de la natalité – taux de mortalité = à entre 46 et 50. puis 1,2 entre 60-64. forte immigration – forte progression de la population française ( 40,5 millions en 46 à 50,7 en 70) Le Baby boom s’explique par – le redémarrage de l’économie – amélioration du niveau de vie – de nouvelles dispositions législatives ( allocations familiales, code de famllle ) C. Les progrès sociaux Les ménages accèdent à un revenu fixe émancipation progressive de la femme accès à l’emploi plus facile pour les femmes droit des femmes de passer le permis de conduire ou de posséder un chéquier. éveloppement des loisirs et du tourisme ( le taux d ‘équipement en télévision passe de 5% des ménages en 58 à 62% en 68 ) développement de l’électroménager augmentation des revenus développement des secteurs secondaires et tertiaires Changements des catégories socioprofessionnelles PAGF3C,F7 choc pétrolier – trouble politique qui agitent le moyen orient 1980 : le prix du pétrole est de 32 dollar ( 12,70 en 78) Conséquences : modification de l’économie planétaire déficit de la balance commerciale – ralentissement de l’activité économique – augmentation du chômage ( en 1981 : 2 millions de demandeurs d’emploi dans l’héxagone ( pour la première fois, il atteind les 10 % de la popu ation active en 1993 ) – privilégie exportation aux importations – inflation – stag ation – chocs d’offre négatif et de demande ( réduit sa capacité à créer et distribuer des richesses ) boucle prix salaire sur le marché du travail ( augmentation es prix finaux dermande de salaire plus élevé pour pouvoir consommer ) – banque centrale modifie sa politique. – réduction de la demande pour les prix nationaux – demande structurelle plus fable – affaiblissement du revenu disponible des ménages Appréhension d’un environnement incertain de la part des agents économiques sur les anticipations des ménages et des entreprises. – baisse de la consommation durable baisse de l’investissement car baisse de la demande anticipée. B. La crise des subprimes de 2008.

Causes : – crise sur le marché des crédits hypothécaires aux USA & otamment des crédits sub rimes rêts accordés à des ménages peu solvables ) privé aux USA car : – taux d’intérêts faible aux USA au début 2000 – hausse des inégalités depuis 70 Dérégulation des marchés financiers depuis 80 banques sont moins exigeantes sur les conditions doctrois du crédit évaluation du risque de plus en plus difficile car les produits sont de plus en plus titrisés – pertes des produits titrisés adossé aux crédits subprimes pour tous les acteurs financiers – chut des capitaux propres des banques – intervention de l’Etat et de la banqe centrale baisse des anticipations d’activités baisse de prix des actifs Financiers – dégradations des bilans bancaires – baisse du prix de l’immobilier – baisse de solvabilité – baisse des importations – baisse des exportations – baisse de l’activité intérieur Crise des subprimes entraîne la crise des dettes souveraines . tructures des parts de marché – amélioration des défic ts publics mais qui restent largement déficitaires ( déficit public de la France est à environs 4,2% du PIB en 2013 contre en 2012 Ils restent donc très largement éloignés de l’objectif des 3% du PIB. anne de consommation et d’investissement – recette fiscales très mauvaises ( il manque environs 10 milliards d’euro par rapport au prévisons fiscales du a une surestimation initiale de la croissance éco et de la part des autorités puis faible rendement des impôts ) – fort taux de chômage 2014 : – fort taux de chômage ( le nombre de chômeur de catégorie A ( inscrit à pôle emploi, sans emploi, qui recherchent un travail activement et disponible ) a augmenté ce mois-ci. En France métropolitaine, la hausse atteint % sur un mois et 407 % en un an.

Les chômeurs sont 31500 de plus qu’en janvier 2014 et 149 800 de plus qu’en février 2013 ) – dégradation du pouvoir d’achat – faible consommation et investissement – hausse de la TVA ( 20 % ) – la commission européenne prévoit que e déficit public va atteindre en 2014, en ( bien au delà de l’objectif des 3% ) et 3,9 en 201 5 soit une augmentation de 3570 millions d’habitant sur le territoire hégaxonal. La population française a donc augmentée de 5,73% en 10 ans. On peut aussi constater que depuis 2014, il y a une légère augmentation des naissances ( 2004 : 799,4 , 2013 : 81 0,2 ) et es décès puisqu’en en 2013 les décès atteignent 570 contre 519,5 en 2004. Toute fois le solde naturel reste positif puisque les décès sont moins nombreux que les naissances. Mais ceci est à relativiser puisque la population française est de plus en plus vieillissante.

Conclusion : La France a connu de grandes périodes de prospérités économiques telles que la période des trente glorieuses qui a permis à l’hexagone de connaitre une phase de prospérité économique, démographique et sociale notamment du à une croissance exceptionnelle, un accroissement naturel élevé et une ?volution sociale Toute fois, elle connait aussi des périodes de grandes crises telles que les chocs pétroliers de 1973 ( qui à mis un terme à la période des trente glorieuses) et 1979 et la crise des subprimes de 2008. La France essaye aujourd’hui de relancer son activité économique pour retrouver une croissance plus élevée chaque année afin de relancer l’investissement, la consommation et la demande. On peut donc ce demander quelles politiques économique la France à-t-elle mise en place pour parer à la succession de crises économiques qu’elle à subi et notamment la crise des subprimes ?