droit de l homme en islam

droit de l homme en islam

Les droits de PHomme en islam Introduction I. Le droit à la vie: la vie est sacrée en islam la vie est sacrée même en terre de guerre 2. 1nterdiction de l’esclavage 3. 1nterdiction de toute sorte de torture 4. Le cas de l’adultère 5. 1_a lapidation 6. Les libertés intellectuelles: liberté de religion 7. 1_a liberté d’opinion et la liberté d’expression 8. L’aumone 9. 1_a consultation du démocratie 10. Libérté de vote et 1 1 La question de la orll Sni* to View mices de la ns publiques 12.

Pas de discrimination en islam 13. Ressortissants non musulmans 14. Le droit d’asile :l’expulsion porterait atteinte à la dignité 1 5. 1_a polygamie conclusion • Apres la deuxième guerre mondiale: La communauté internationale avait des soucis majeurs: comment peut on protéger l’homme de l’homme? Cl Comment peut on protéger l’existence des uns sans l’extermination par les autres? Cl Comment peut on assurer la paix? D Comment peut on respectez les identités et les cultures sans impositions forcée d’une idéologie unique? e l’homme selon l’Islam est-elle compatible avec la Déclaration universelle des drolts de l’homme? La conception des droits de fhomme elon l’islam • Dès son apparition au VII ème siècle, l’Islam a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
prôné: les principes d’égalité, de fraternité et de justice sociale ainsi que l’élimination de toutes formes de discrimination raciale, tribale, ethnique, sexiste, de nationalité ou de couleur. Selon l’Islam tout être humain, homme ou femme, a droit à la vie, à la dignité humaine, à la liberté, au savoir et à l’emploi.

L’Islam instaure une religion se voulant universelle préconisait les principes: Cl d’égalité, de fraternité et Cl de justice sociale, sans distinction basée sur la race, la ouleur, le sexe, l’ethnie ou la nationalité Arguments :versets et Hadiths 1 *Conformément au Quod an, le message transmis par Mohammad s’adresse ? tous les êtres humains: ‘ Qu’on exalte la Bénédicti 11 jurisprudence ou de rites religieux • Dans d’autres versets, le discours coranique est adressé à l’humanité tout entière, voire aux hommes et aux femmes, en utilisant le concept de « al-Nass » (les gens), utilisé dans le but de mettre l’accent sur l’égalité originelle de tous les êtres humains, comme il est dit dans le verset suivant: « O, Les gens, Nous vous avons créés d’un mâle et ‘une femelle et vous avons désignés en nations et tribus, pour que vous vous entre-connaissiez.

Oui, le plus noble des vôtres, auprès de Dieu, c’est le plus pieux…  » ( Sourate 49- verset 13) On pourrait également interpréter ce verset en disant pour mieux vivre ensemble, pour l’échange et la rencontre en vue d’une meilleure coopération, voire d’une complémentarité • Le célèbre Hadith du prophète Mohammad assure l’égalité des humains sans distinction de race, couleur ou ethnie:  » Vous venez tous d’Adam et Adam n’est que poussière: un Arabe n’a aucun mérite sur un on-Arabe, de même un non-Arabe n’a de mérite sur un Arabe, ni un homme blanc sur un homme noir, ni un homme noir sur un homme de peau rouge, que par la piété.

Le plus méritant auprès de Dieu est le plus pieux ». • Dans un autre hadith, le prophète Mohammad confirme l’égalité de tous les êtres humains par cette métaphore(symbole) très sim le: ‘ Les gens sont éeaux co que vous vous entreconnaissieï’. • L’Islam a donné à l’humanité un code idéal des droits de l’homme, il y a quatorze siècles. • Ces droits ont pour objet de conférer honneur et dignité à l’humanité et ‘éliminer l’exploitation, l’oppression et l’injustice. • Ce verset souligne l’origine commune de tous les êtres humains » un mâle et une femelle » et le but de la création qul est de vivre en nations afin de s’entreconnaïtre.

Il est à signaler également que le Quor’an fait la différence entre le concept de  » al-nass » (les gens) répété 300 fois, pour indiquer tous les êtres humains en général, et celui de « Al-inssan » (l’être humain), répété 70 fois pour mettre 2 1’accent sur l’individualité de chaque être humain. • Cette distinction a pour but de valoriser chaque être umain, sans prendre en considération son appartenance tribale ou sociale. • Les droits de l’homme, dans l’Islam, sont fortement enracinés dans la conviction que Dieu, et Dieu seul, est l’auteur de la Loi et la source de tous les droits de l’homme. • Etant donnée leur origine divine, aucun dirigeant ni gouvernement, aucune assemblée ni autorité ne peut restreindre, abroger ni violer en aucun Déclaration Universelle des droits de Vhomme ». lus tard la communauté internationale (Les Nations unies) inspirée des concepts des umières et horrifiée par les barbaries de la Seconde Guerre Mondiale, adopta au cours de la session de l’Assemblée Générale de l’O. N. U. du 10 décembre 1948 D’autres versets coraniques exposent le point de vue de l’Islam et son attitude face aux concepts de race, d’ethnie et de couleur. Une conception humaniste générale se dégage du discours coranique, faisant abstraction du genre masculin ou féminin, de la couleur, de l’appartenance à une race, tribu ou communauté. Cl Cette conception humaniste est à l’origine de l’élaboration de la juridiction islamique en général, prenant en considération la nature de l’être humain et ses aractéristiques physiologiques, morales et spirituelles.

Cl Conformement à cette conception islamique la valeur d’un être humain ne dépend pas de sa race, ni du peuple dont il est issu, ni de ce qu’il a hérité comme rang, privilèges, fortune, titres de noblesse ou même tares inhérentes à ses aieux, à sa tribu ou à sa communauté, pouvant lui faire honneur ou lui porter préjudlce • Suite alors l’ensemble des droits garantis Droit à la vie, à la liberté, à l’égalité et prohibition de toute discrimination droit ? la justice, à un procès équi s 1 la protection de l’honneur et de la éputation, droit d’asile • Droits des minorités :des minorités non musulmanes reconnues, mais qui des non religieux et des minorités non reconnues ? 1 .

Droit à la vie: premier droit dans l’échelle des droits de l’ Homme le droit à la vie: • valeur suprême dans l’échelle des droits de I Homme • Droit suprême de l’être humain • L’une des valeurs fondamentales des sociétés démocratiques qui forment le conseil de l’Europe • De même: La peine de mort a été abolie: • le 15 Decembre1989 Protocole N02 PIDCP • Lez Mai 2002:protocole N013 CEDH(actes en temps de guerre danger Textes juridiques arabes. sacralité de la vie humaine: »tout individu a droit à la vie » N. B: Textes ont limiter la peine de mort sans I ‘abolir La vie est sacré dans l’islam • a aboli ces pratiques préislamiques • A condamné l’action nan humanitaire des gens qui tuent les petites filles ? leurs naissances ou les enterraient vivantes • Verset :al mawoudato Comment corriger ? • La vie est sacré en islam: preuve sagesse de sidna Mohame PAGF60F11 nocturne « La punition d’un mal est un mal identique, mais celui qui pardonne et qui s’amende trouvera sa récompense auprès de Dieu » . nterdiction de l’esclavage: • Rappel: au XIX siècle ,les Etats unis et la France connaissaient l’esclavage Cl les Etats Unis: aboli l’esclavage en 1865 D La France aboli Pesclavage en 1848 • En contexte musulman et dans les textes arabes on • » L’homme nait libre ri1 n’est de servitude qu’a l’égard de dieu Hadith énonce: »celui qui gifle son esclave ou le frappe, son expiation est de l’affranchir h. • Le deuxième calife Omar ibn al kha tab disait : » N’asservissez pas le hommes, leurs mères les mettent libres au monde ». 2. l’esclavage de L’interdiction à l’Eradication Eradication efficace: douceur et fermeté • Progressivement et non brutalement: 1. ou pouvaient ils donc aller du jour au lendemain 2. Chaneer les mentalités homme!… Le plus noble d’entre vous au prés de dieu est le plus pieux » 2.

Les gens (chrétiens et juifs) avaient le droit de vote et d’égal accès aux fonctions publiques N. B: Le seul critère : compétence Le comptable principal de la Médine était un chrétien 3. 1_e prophète sur son lit de mort ne délégua ? personne le pouvoir car: le futur calife doit être élu démocratiquement et non désigné 4. Liberté de vote et d’égal ccès aux fonctions publiques Dans les instruments universels, le citoyen a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques • • Directement ou par le biais d’un représentant librement élu • d’égal accès aux fonctions publiques Liberté de vote: • es femmes aux Etas Unis:1920 • Les femmes en France: pas avant:1944 N.

B islam c e droit de vote a été respecte en faveurs des femmes depuis quatorze siècles 5. 1_a question de la femme la Déclaration de 1948 VS les principes islamiques fondamentaux Une simple lecture des PAGF 11 complémentarité » et accorde ? ‘homme une prééminence sur la femme quant à l’héritage (la part d’un homme équivaut à celle de deux femmes) et au témoignage (le témoignage de deux femmes équivaut à celui dun homme) L’article 16 de la Déclaration assure le droit des hommes et des femmes à choisir librement leur conjoint or l’Islam impose à la femme musulmane d’épouser un musulman alors que l’homme musulman a le droit d’épouser une non-musulmane. ?? L’article 18 de la Déclaration : garantit le droit à tout être humain de choisir sa religion et de changer de religion, quant à l’Islam, il n’autorise pas les Musulmans, une fois onvertis à l’Islam, de changer de religion la Déclaration VS les principes islamiques fondamentaux A part ces trois articles, les 27 autres articles de la Déclaration Universelle des droits de l’homme ne présentent aucune incompatibilité avec la conception islamique des droits de Conclusion Les principes humanistes g 1 concrétise les principes fondamentaux du vivre ensemble : l’équité, l’égalité et la justice sans distinction ni de race, ni de religion, ni d’éthnie ni de sexe, ni de couleur. • Ce document est considéré comme la première constitution pour un véritable Etat islamique. Merci pour votre attention • Article 1 – Droit à la vie • a) La vie humaine est sacrée et inviolable et tous les efforts doivent être accomplis pour la protéger. En particulier, personne ne doit être exposé à des blessures ni à la mort, sauf sous l’autorité de la Loi. b) Après la mort comme dans la vie, le caractère sacré du corps d’une personne doit être inviolable. Les croyants sont tenus de veiller à ce que le corps d’une personne décédée soit traité avec la solennité requise. ?? Artlcle 2 – Droit à la liberté • a) L’homme est né libre. Aucune restriction ne doit être pportée à son droit à la liberté, sauf sous rautorité et dans l’application normale de la Loi. b) Tout individu et tout peuple a le droit inaliénable ? la liberté sous toutes ses formes – physique, culturelle, économique et politique et doit être habilité à lutter par tous les moyens disponibles contre toute violation ou abrogation de ce droit. Tout individu ou peuple opprimé a droit au soutien légitime d’autres individus et/ou peuples dans cette lutte. • Article 3 – Droit à l’égalité et prohibition de toute discrimination • a) Toutes les personnes vant la Loi et ont 10 IF 11