DossierRussieenvint

DossierRussieenvint

Exposé d’Environnement International Quel avenir pour la Russie ? Réalisé par Iwona Jonik, Lisa Fayolle, Annabel Brisy, Brahim El Manssourl DUT TC, Saint Denis La Plaine, 2ème année, Groupe F Sommaire Description du Pays or 13 Sni* to View SWOT : Analyse nterne Ill- SWOT : Analyse Externe IV- Quel avenir pour la Russie ? Représentations Cartographiques Conclusion 2 Description du pays La Russie, en forme longue La Fédération de Russie, est le pays le plus vaste de la planète.

Russie occupe aussi dans la continuité sa place dans les institutions internationales, dont e siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies, tout en assumant également le passif financier de l’URSS. Elle est aussi fondatrice de la Communauté des États indépendants (CEI) qui rassemble onze des quinze ex-républiques soviétiques. Après la fin du système soviétique à la fin des années 1980 et au début des années 1990, le pays a graduellement adopté une économie de marché et un régime parlementaire pluraliste. C’est une République Fédérale.

Aspirant à suivre la mondialisation, la Russie se considère par ailleurs le pont entre l’Europe et l’Asie. Aujourd’hui, la Russie fait partie des BRICS aux côtés de la Chine, de l’Inde, de l’Afrique du Sud et du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Brésil. Elle est actuellement huitième puissance mondiale en 2013 en termes de PIB à valeur nominale et sixième en parité de pouvoir d’achat. En devenant la première capitalisation boursière européenne, le géant gazier Gazprom devient le symbole de cette expansion russe, au même titre que le leader mondial de l’aluminium Rusal.

Le président russe, Vladimir Poutine, porté au pouvoir en 2000, se donne pour objectif de rétablir le fonctionnement de HÉtat et de l’économie par le biais d’un régime présidentiel ort. Le nouveau président bénéficie de l’envolée du cours des matières premières dont la Russie est le plus grand producteur. Il lance des réformes structurelles visant entre autres ? rétablir la « verticale des pouvoirs ».

Les mesures ont été prises par ailleurs contre la fraude 13 qui s’est traduit par l’arrestation de certains oligarques. Depuis 2000, la Russie connaît une croissance forte (augmentation du PIB de 7 % en moyenne) étroitement liée à la montée des prix des matières premières et plus particulièrement du pétrole et du gaz. L’afflux de revenus qui en découle permet le développement du ecteur tertiaire (banque, assurance, distribution) et la croissance de la consommation intérieure.

Vladimir Poutine tente de redonner à la Russie un rôle de premier plan sur la scène internationale en profitant, entre autres, des déboires américains en Irak, et de renouer des liens privi égiés avec les anciennes républiques composant l’URSS en maniant alternativement la manière forte (Biélorussie, Ukraine) et une approche plus diplomatique. Son successeur, Dmitri Medvedev, élu en mars 2008, est plus libéral, mais continue d’appliquer la politique générale de Poutine. Par ailleurs, la guerre d’Ossétie en 2008 étend ‘influence russe dans le Caucase, en particulier en Abkhazie et en Ossétie du Sud.

Vladimir Poutine lui succède à nouveau après l’élection présidentielle de mars 2012. En 2014, à la suite de la Crise de Crimée, le gouvernement de Vladimir Poutine est critiqué par les autres pays du G8 qui suspendent son adhésion au groupe, reformant ainsi temporairement le G7. 4 SWOT : Analyse Interne Etats-Unis, la France, le Qatar et autres alliés impose une présence militaire, (qui n’a pas pu s’opposer une intervention, la jugeant comme « mettant de l’huile sur le feu ») le Kremlin est resté eutre militairement, en voulant régler le problème pacifiquement en préférant jouer le médiateur.

Poutine, fidèle allié de B. Assad, a demandé la restitution de toutes armes chimiques à l’ONU, qui s’est soumis à l’initiative Russe, permettant d’éviter une guerre contre l’Etat syrien. Succès stratégique du Kremlin qui a fait se replier le président des Etats-Unis, en le convainquant qu’une guerre ne profiterait pas aux Etats- unis et mettrait en péril les intérêts économiques de nombreux pays occidentaux et Russe.

Les menaces des Etats-Unis et alliés se sont transformées en louanges envers e Kremlin et se voit féliciter pour ses politiques efficaces. « Le succès de l’initiative russe représente la défaite des politiques et des menaces des Etats occidentaux plus que la victoire de Moscou » écrit le rédacteur en chef du journal Russe « Russia in Global Affairs » L’économie Russe selon V. Poutine : La Russie a retrouvé sa place parmi les 10 pays les plus développé sur le plan économique.

Avec une hausse de du PIB au cours de ces 8 dernières années, une production industrielle à la hausse de (qui s’explique par la sortie de la crise financière del 998 qui a donné une impulsion au 3 e 125% des investissements, les résultats russes sont plus qu’impressionnants. Sorti de la crise économique des années 90 la Russie se voit confronter à un nouvel enjeu : l’Innovatlon. Une superpuissance énergétique : Due notamment à une politique appliquée ces 8 dernieres années en plaçant la majeure partie des revenus du secteur pétro gazier sous le contrôle de l’Etat.

Entrée de Gaprom dans le patrimoine de l’Etat et libéralisation du marché de ses actions. La société Rosneft , premiere compagne pétrolière du pays à lancé en 2006 la première « IPO populaire » s’attirant des milliers d’investisseurs russes étranges. Hausse des revenus de la population : Les revenus ont augmenté de plus de 2 fois depuis ces 8 dernières années et par conséquent une constate une baisse de la pauvreté de 2 fois également. En 2000, le taux de population situé au-dessous du seuil de pauvreté s’élevait à plus de 30% il se situe aujourd’hui ? environ 14%.

Puissance militaire : La Russie est la seconde plus grosse puissance militaire après I PAGF s 3 les plus riches et les régions du Caucase parmi les plus pauvres une industrie peu ouverte : L ‘économie de la Russie est principalement basé sur les matières premières et sur l’industrie de l’armement. En 2007, les ersements au budget effectués par les entreprises du secteur énergétique sous forme de taxes douanières et d’impôts ont constitué près de 3,100 milliards de roubles. Les exportations russes sont constituées presque entièrement par les matières premières et les engrais minéraux.

Sur les 352 milliards de dollars de recettes provenant des exportations, la part des machines et des biens d’équipement n’est que d’environ 17 milliards de dollars. 6 Variation de la natalité Relations internationales tendues : Les relations internationales russes avec le reste du monde ne sont pas à envier. Notamment avec les évènements écents en rapport avec l’Ukraine qui ne vont pas dans le sens d’une entente conjointe avec les Nations Unies. En dernier lieu, les décidé de sanctionner ? PAGF 13 d’équipements de haute technologie. Relations de plus en plus tendues entre les Etats-Unis et la Russie. •Menaces de la Russie – Relation compliqué avec les Etats-Unis – Prise de position critiquée – Non-respect des droits de l’homme: dégradation de l’image du pays, perte d’attractivité (tourisme) + 800 000 russes quittent le territoire par an (148M en 1990 contre 140M en 2010) Baisse de l’espérance de vie (de 66 ans en 2005 à 60 en 2010) + ifficulté d’accès aux soins: Baisse de la population Baisse du taux de fécondité: non renouvellement de la population – De moins en moins de russes de -15 ans: vieillissement de la – Les pays de l’UE essayent d’être de plus en plus indépendants en hydrocarbure, ils essayent de développer les énergies renouvelables et l’UE est le plus gros client de la Russie (650M d’euros += de leur recette annuel ! – Investissement trop risqué pour les investisseurs et retour sur investissement trop lointain: de moins en moins d’investissement, possibilité de retard par rapport à d’autres grandes puissances (Abramovic) Situation politique controversé, Poutines beaucoup critiqué en Russie et à l’étranger: peut provoquer une crise politique déstabiliser le pays, alliances qui peuvent se dégrader 7 3 millionnaire): fort potentiel d’investissement dans le pays, peut-être pas maintenant mais plus tard. – Des ressources importantes (mines, fer, cuivre, plomb, or, diamant, charbon, fer, nickel, cuivre, estain, mercure, phosphate, uranium, gaz, pétrole): possibilité d’exporter ces ressources, d’autant plus que Bruxelles prévoit une hausse considérable de ses demandes. – Conflits au moyen orient, terrorisme: plus de difficultés ‘importer de ces pays-là, et Russie plus stable donc sera privilégié 4300km de territoire commun avec la Chine: forte demande en hydrocarbure de la part d’une grande puissance et des ressources en main d’œuvre pas cher et qualifié. Leur arsenal nucléaire: ils sont en position de force, possibilité de faire pression sur d’autres pays, armes de dissuasion – Hausse des revenus de la pop: pouvoir d’achat plus élevé, donc économie marché Quel avenir pour la Russie ? Quelle place la Russie doit occuper dans le monde ? Vladimir poutine va-t-il préparé l’avenir économique de son pays ? A-t-il les oyens de ses ambitions de grande puissance russe ? Poutine a remis la Russie sur le devant de la scène internationale, et s’adonne à amplifier son rayonnement. Cependant, fragile et doit continuer fortement. Ceci est pour partie l’impact de la crise que traverse la zone Euro. LE-urope, et donc la zone Euro, représente, et de loin, le premier partenaire commercial de la Russie avec plus de des échanges. Mais ceci n’est vrai que pour partie seulement.

Ce ralentissement de la croissance présente donc des aspects inquiétants. La Russie est donc aujourd’hui confrontée à un véritable choix de politique économique. La écessité d’un tel changement est soutenue par de nombreux économistes russes. Il est courant de critiquer la politique précédente pour justifier la nécessité d’un changement d’orientation. Cependant, même s’il est clair que certaines des orientations économiques des dix dernières années n’ont pas été nécessairement les bonnes, la nécessité du changement ne vient pas des erreurs passées mais du fait que la précédente politique a épuisé la plupart de ses effets. 0 La politique économique qui a été mise en place en Russie ? partir de 2004/2005 était elle-même une évolution de celle qui s’était imposée à partir de eptembre 1998, à la suite de la grave crise financière que le pays avait connue. Dans un premier temps la priorité avait été donnée à la récupération de pactivité économique détruite dans les années 1994-1998 ainsi qu’au désendettement de l’État. Ceci avait permis à la Russie de se relever extrêmement vite et de rembourser une partie de ses dettes par anticipations. C’est dans le durant cette période que l’on voit se produire une forte hausse de la productivité du travail.

En fait, l’économie de la Russie s’est beaucoup transformée durant ces années et l’Image d’une « stagnation En fait, loin de « stagner » comme ce fut le cas à la fin des années 1970 et dans les années 1980, l’économie a connu une progression de la productivité du travail très importante. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de résister aux effets de la réévaluation du taux de change réel. La Russie maintenait une politique financière extrêmement restrictive et délaissait les investissements en infrastructure. La combinaison de ces deux faits a été masquée par la forte croissance des années 2006-2008, mais elle a été révélée par la crise de 2008-2009.

Même si la Russie a mieux traversé la crise que beaucoup de ses oisins, le contexte économique international très perturbé a commencé à peser sur la croissance et le rythme de cette dernière s’est fortement ralenti depuis l’été 2012. Ici, la Russie apparaît comme une victime collatérale de la crise dans la zone Euro. Plus inquiétant encore est la chute de l’investissement. Ceci est particulièrement important car le pays commence à rencontrer des problèmes graves liés au manque d’entretien des infrastructures. La question du risque technologique induit par la faiblesse des investissements dans ce domaine. De ce point de vue, on peut donc isoler les quatre facteurs 11