dossier xix siecle litterature

dossier xix siecle litterature

Dossier sur le XIXème siècle 2 Décembre 1804 : Sacre de Napoléon Ier Tableau de David (6. 2 xg. 8). Exposé au Louvre. 1815 : Congres de Vienne Apres la défaite de Napoléon à Waterloo, les grands d’Europe se réunissent pour choisir le sort de la France. C’est la restauration du Royaume de France. On remet un roi, mais avec moins de Sni* to View pouvoir, limités par u Révolution. 1829-1848 . Balzac, « 95 romans qui se mo romanesque). s seront celles de la or 2 décrivant (fresque 830-1848 : Règne de Louis Philippe 1er roi des français.

Pendant les 17 années de son règne, il tentera de redresser le pays. Il sera à l’origine de l’essor economique (révolution industrielle) mais aussi du déclin et du fondement des classes laborieuses comme les paysans et ouvriers. Il est le premier roi des français, après la fin de la royauté. 1844 : Alexandre Dumas « Les trois mousquetaires Raconte les aventures d’un jeune Gascon, D’Artagnan qui se lie d’amitié avec des mousquetaires du roi, Aramis, Portos et Athos. Ensemble, ils vont se mettre contre Richelieu pour sauver l’honneur de la France. era autoritaire jusqu’en 1859, laissant place ensuite au libéral. Il sera à

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
I’ origine d’une grosse croissance économique, la plus forte en France. L’activité industrielle progresse de 51% en 20 ans. Avec Haussmann, il reconstruira Paris en une ville moderne. Il est vaincu à Sedan, lors de la guerre contre la Prusse. Il sera envoyé en exil en Angleterre ou il mourra 3 ans plus tard. Victor Hugo est un fepu’ent contestataire du régime de Napoléon Ill. Il partira en exil aussi à Guernesey et Jersey.

Pendant ce temps-là, la République est adopté le 4 Septembre 1870. 1862 : Victor Hugo « Les misérables » L’opposant de Napoléon Ill, qui s’est exilé à Guernesey publie ce roman un des plus emblématiques de la littérature française, Victor Hugo décrit la vie de misérables dans Paris et la France provinciale du xixe siècle et s’attache plus particulièrement aux pas du bagnard Jean Valjean qui n’est pas sans rappeler le ondamné à mort du Dernier Jour d’un condamné ou Claude Gueux.

C’est un roman historique, social et philosophique dans lequel on retrouve les idéaux du romantisme et ceux de Victor Hugo concernant la nature humaine. L’auteur lui-même accorde une grande importance à ce roman et écrit en mars 1862, à son éditeur Lacroix : « Ma conviction est que ce livre sera un des principaux sommets, sinon le principal, de mon œuvre[2]». Il a donné lieu à de nombreuses adaptations au cinema.