Dossier théatre

Dossier théatre

Dossier Théâtre Option facultative »CC«X : Terminal ES, Lycée de la Nouvelle Chance : Cergy, Professeur : XXX)Ç Comédien intervenant : XXXXX, Année : 2013 – 2014, Sommaire . or 10 Sni* to View 1. Travail effectué du 1. 1 L’apprentissage, p. 3 1. 2 Expérience en classe, p. 3 1. 3 Notre lieu d’apprentissage, p. 4 2. Réflexion sur un thème : les costumes, p. 4 2. 1 Un peu d’histoire, p. 4 2. 2 Métiers du costume, p. 4 2. 3 Rôle du costume, p. 5 3. Analyse de trois pièces, p. 6 3. 1 Romeo et Juliette, p. 6 3. 2 MY Fair Lady, p. 7 3. 3 Cendrillon, p. 8 Spectacles vu dans Pannée . onsisté à effectuer des improvisations. Gérald nous donnait des conseils sur comment jouer une situation, un personnage et on l’adaptait à notre « sauce ». Plus tard, nous avons travaillé sur une pièce d’Hanokh Levin, «Kroum rectoplasme dont nous avons donné la représentation d’une scène lors du melting’pot (événement rassemblant les élèves faisant du théâtre niveau collège et lycée dans le Val d’Oise). 1. 2 Expérience en classe Comme dit précédemment, notre travail durant les cours de théâtre consistait surtout à faire

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des improvisations.

Je me souviens de ma première séance : c’était assez drôle, le but était e falre comme si nous nous rencontrions pour la première fois, or, mes camarades et moi-même ne nous connaissions justement pas encore ! C’était un premier contact intéressant et de fait enrichissant : cela nous a permis de faire connaissance. Les improvisations étaient également un défi, il s’agissait de combattre sa timidité face au regard des autres, et de faire appel à sa créativité. Un jour, an nous a demandé de faire le clown, je me souviens avoir eu beaucoup de mal.

Faire rire le public est ? mon sens une chose difficile. La pièce d’Hanokh Levin était sympathique à interpréter, son sry’le st assez comique et sarcastique. Ce fut pour moi une bonne occasion de découvrir une autre forme de théâtre que le théâtre classique. Nous commencions la séance par une « italienne », tout le monde lisait le texte, puis nous répétions la scène, sans le texte, en mettant 10 tout le monde lisait le texte, puis nous répétions la scène, sans le texte, en mettant en place un jeu basé sur la gestuelle et le langage.

La représentation lors du metin

Chez les grecs, ils permettaient initialement de différencier les personnages. En effet plusieurs rôles pouvaient être interprétés par le même acteur ! Par la suite, les costumes ont eu un rôle plus significatif, symboliquement parlant. Quelles sont les professions en rapp eu un rôle plus significatif, symboliquement parlant. Quelles sont les professions en rapport avec les costumes au théâtre, comment s’articulent elles ? Quel est le rôle du costume aujourd’hu ? 2. 2 Métiers du costume Tout d’abord il y a le créateur de costume.

Son premier travail consiste à lire la pièce de théâtre sur laquelle il va travailler afin de prendre connaissance de tous les personnages, de l’ambiance, des décors et de l’époque dans laquelle se déroule la pièce. Il situe les personnages selon leur rôle, leur situation, leur métier, leur caractère dans le texte afin de pouvoir dessiner « les maquettes » qui sont en faite les croquls de costumes. Celui-ci collabore directement avec le metteur en scène, le décorateur et l’éclairagiste du spectacle.

La réalisation d’un spectacle est un travail d’équipe dans laquelle chacun apporte sa créativité. Décors et costumes doivent être en harmonie. Les lumières apportent l’ambiance. Le metteur en scène est le chef d’orchestre de toute cette organisation et s’occupe du jeu des acteurs. Tous se mettent au sen’ice du metteur en scène afin d’obtenir le résultat attendu par celui-ci. pour réaliser son travall, le créateur de costume doit généralement mener de larges recherches, notamment pour es costumes d’époques. Son travail le mène souvent dans les bibliothèques, Forney ou Art décoratifs pour Paris.

Il possède généralement une vaste documentation sur la mode et les vêtements au cour de l’histoire. Ainsi, il consulte livres, gravures, 0 documentation sur la mode et les vêtements au cour de l’histoire. Ainsi, il consulte livres, gravures, tableaux, photos, anciens magazines de mode, ou il y trouve son inspiration. L’utilisation d’internet est également non négligeable. Une fois les maquettes réalisées et approuvées par le metteur en scène, le créateur de costume s’occupe de trouver les tissus, alons, dentelles pour la réalisation des vêtements.

Il recherche aussi les sacs, chaussures et autres accessoires ayant trait aux costumes. Ils ont généralement un solide carnet d’adresse, afin de pouvoir trouver des objets rares et anciens (boutons, bijoux, accessoires de mercerie). II existe de nombreux loueurs de costumes ayant des stocks importants de costume d’époque. Le créateur de costume s’adapte au budget du spectacle pour réaliser son travail. Il s’entoure généralement d’un ou plusieurs assistants, afin de coordonner efficacement toute cette logistique. Il s’occupe également de gérer l’équipe costume. Parlons maintenant des costumiers.

C’est en fait un terme assez large, il regroupe : -Le chef d’atelier costume : C’est celui qui fait le patronage (construction d’un patron) des costumes à réaliser. II a une très bonne connaissance sur la coupe d’époque. Il dirige aussi les couturiers. -Costumiers couturiers : S’occupent de la réalisation technique des vêtements, à savoir la couture. -Costumiers patineurs : Se chargent de teindre les tissus, de les vieillir, les abimer, de leur donner une impression de vécu. Ils PAGF s 0 les tissus, de les vieillir, les abimer, de leur donner une impression e vécu.

Ils peuvent également donner des jeux d’ombres sur les vêtements. -Les modistes confectionnent les chapeaux. Le créateur de costume et l’équipe costume s’occupent de la préparation du spectacle. Ils ne sont pas présents lors des représentations. Pendant le spectacle, les habilleurs ont pour mission d’entretenir les costumes : ils les repassent, les lavent, cirent les chaussures, etc… Durant les représentations, ils aident le comédien à se changer rapidement, derrière les décors. Ils sont placés dans des petites loges, de part et d’autre de la scène (jardin, cour, fond de cène), en fonction du jeu des acteurs.

L’équipe costume est plus ou moins importante, en fonction de l’importance du spectacle et de son budget. 2. 3 Rôle du costume Je distingue deux rôles aux costumes : Le premier serait un rôle d’indicateur pour le public. Les costumes permettent de situer la pièce, c’est-à-dire Vépoque ou elle se passe, la condition sociale des personnages. Ils permettent également de donner un ton aux personnages, avec par exemple, des costumes hauts en couleur, pour des personnages excentriques ou des costumes sombres pour les rôles de « méchants Plus généralement, les costumes ermettent aux spectateurs une meilleure immersion dans la plece.

Les costumes jouent également un rôle pour les metteurs en scène. Ceux-ci peuvent par ce biais faire passer des messages, par exemple en faisant des anachronismes. 6 0 Ceux-ci peuvent par ce biais faire passer des messages, par exemple en faisant des anachronismes. Cela permet de montrer que la morale, le message, d’une pièce vieille de plusieurs siècle peut toujours être d’actualité ! C’est également important pour les comédiens. Ceux-ci doivent se retrouver dans les costumes.

Au-delà d’un simple déguisement, les comédiens doivent habiter eurs costumes. Ils doivent sentir vivre leurs personnages ? travers les costumes. Les acteurs également y trouvent une meilleure immersion dans la pièce. 3. Analyse de trois pièces, 3. 1 Roméo et Juliette Roméo et Juliette : de William Shakespeare, réadaptation franco/ flammande Mise en scène : Yves Beaunesne Matilde CASIER (Juliette) Gilian PETROVSKI (Roméo) C’est l’histoire de Roméo et Juliette, issus de familles nobles, aisées et rivales.

Les Capulet représentent la modernité, et l’identité flamande. Les Montaigu quant à eux, symbolisent une vieille aristocratie, conservatrice. Yves Beaunesne tire son nspiration de ses origines flamandes et wallonnes pour remettre au goût du jour, un grand classique de Shakespeare. Sa mise en scène donne au texte de la légèreté, du comique, et non une dimension dramatique. Bien que transcrit dans les deux dialectes belges (frança•s/wallon et néerlandais/flamand), le texte est respecté dans son intégralité.

L’histoire d’amour est mise au second plan, c’est ici plus le conflit entre les deux familles qui est mis en avant, et donc les deux identités wallonnes et fla 7 0 conflit entre les deux familles qui est mis en avant, et donc les deux identités wallonnes et flamandes. Pour rendre sa pièce actuelle tout en gardant le texte original, le metteur en scène crée une ambiance moderne au moyen d’anachronisme. Ainsi la pièce se déroule sur des toits d’une capitale, à l’architecture typique belge. un soudeur fait des apparitions en arrière plan, la musique est rockn’roll.

Personnellement, je trouve que l’idée de rendre une pièce vieille de plusieurs siècles, d’actualité est superbe. En plus de dénoncer les divisions politiques au sein d’un pays et du cœur même de Punion européenne, cela prouve bien qu’une partie des rapports sociaux n’ont pas évolué avec les progrès dit ? modernes » de notre époque ! 3. 2 MY Fair Lady Mise en scène : Robert Carsen. Musique : Frederick Loewe. Livret et paroles : Alan Jay Lerner C’est une comédie musicale inspirée de la pièce « Pygmalion ».

Elle raconte l’histoire d’Eliza Doolittle, une fleuriste, qui demande au professeur Higgins de lui apprendre à parler l’anglais aristocratique. Le professeur Higgins parie avec son ami, le colonel Pickering, qu’Eliza saura suffisamment bien les codes sociaux aristocratiques pour se rendre à un bal de bonne société. S’en suit alors un long combat pour le professeur, afin ‘apprendre la bonne prononciation de l’anglais à Eliza, qui parle avec un accent c 0 afin d’apprendre la bonne prononciation de l’anglais à Eliza, qui parle avec un accent cockney.

Au début, celle-ci a bien du mal, puis un soir elle arrive à prononcer correctement : « The rain in Spain stays mainly in the plain Dans cette comédie musicale, par ailleurs très théâtralisée, se joue une remise en question de la condition sociale. Eliza, fleuriste misérable et fille d’un éboueur alcoolique, parvient à se hisser aux plus hautes sphères de la société anglaise. Elle arrive à se transformer en noble, avec ‘aide du professeur Higgins bien sûr, mais avant tout par ses propres moyens.

En effet, c’est elle qui demande à apprendre le « bon anglais et c’est au moment ou elle décide d’intégrer ce vocabulaire, cette prononciation, qu’elle y arrive. On voit que tous les efforts d’éducation du professeur Higglns sont vains et que les progrès du protagoniste ne dépendent concrètement que de la bonne volonté d’Eliza. Techniquement, les décors sont somptueux, on y trouve des costumes d’époque ainsi que des musiques « joyeuses », donnant une bonne immersion dans l’histoire. 3. 3 Cendrillon Auteur/ Metteur en scène : Joël Pommerat

Le célèbre conte de Perrault est revisité par Joël Pommerat. L’histoire est retravaillée, modernisée. L’auteur veut nous amener à une réflexion sur la mort et le deuil. La subtilité de la pièce réside dans son comique. Le metteur en scène arrive à traiter ce sujet quasiment tabou avec finesse, et rend joyeux le thème du deuil. Cendrillon, appelée Sandra PAGF 10 ce sujet quasiment tabou avec finesse, et rend joyeux le thème du deuil. Cendrillon, appelée Sandra ne correspond pas au personnage caricatural de l’histoire originale. On voit au début de la pièce, la mère de Sandra mourlr.

Le protagoniste, encore petite enfant, ne comprend pas ce qu’il se passe. Elle décide alors de « sauver » sa mère par son imagination. pour empêcher l’inévitable, la néo Cendrillon s’oblige à penser toute la journée à la défunte. Elle possède une montre qui émet une sonnerie toutes les cinq minutes, parfois au mauvais moment, ce qui produit un effet très amusant. Les autres personnages ont tous été repensés. Le père, quasiment absent du conte joue le rôle d’un personnage dépassé par les événements, trop gentil et tiraillé entre sa fille et sa nouvelle famllle.

La marâtre est le parfait liché d’une quinquagénaire actuelle, ringarde et superficielle. Elle a mauvais fond et veut toujours paraître jeune, ses filles lui ressemblent beaucoup. Le personnage de la fée rompt avec l’image conventionnelle. Elle n’arrive pas à réaliser un tour de magie, fume beaucoup et emploi un langage plus que familier. Le bal du prince est transformé en un concert de reggae, ou les deux sœurs trop bien habillées, ne sont pas acceptée par le videur ! A travers tous ces éléments comiques, le metteur en scène reprend l’histoire de Cendrillon et parvient à y introduire un nouveau sujet de réflexion.