dossier presse duchamp

dossier presse duchamp

nu descendant un escalier nD2 , 1912, huile sur toile, 147,5×89 cm , philadelphie Peinte en 1912 , Nu descendant un escalier n02 est une seconde version d’une œuvre non définitive de 1911. (elle manquait de dynamisme et était trop descriptive . ) Elle est la suite de sa pratique picturale au sens de la peinture et de l’art « rétinien » comme il l’appelle pour aboutir à une peinture « intellectuelle Février 1912, il envoi son œuvre aux « Indépendant de paris L’œuvre fait scandale entre indignation et hystérie . En effet , ce salon d’artiste ess ne jamais faire référe lus. ar exemple, d effectivement une re parties du salon, lui d t OF4 Swipe v t pour règle de ‘en détacher le Or ce tableau est . Ses frères faisant n changer le titre . Mais Duchamp humilié , se sent plus que jamais trahi par sa propre famille. Ainsi se créée la coupure entre l’art rétinien c’est-à-dire esthétique, et l’art intellectuel c’est à dire que le concept prime sur l’œuvre physique et surtout esthétique . Ce tableau est un tournant dans l’art moderne et l’art contemporain : c’est la décomposition des mouvements d’un corps mobil sur un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
support n 2D et statique .

Sv. ‘ipe to Il s’est inspiré des chronophotographies de Muybridge (Homme montant un escalier ) Analyse de l’œuvre de Duchamp On distingue les marches de l’escalier, ainsi que la rampe et même la boule de fin de rampe sur la droite de l’œuvre, les marches sont représentées en bas, en haut à gauche et en haut ? droite du tableau : c’est le cadre statique du mouvement de ce nu descendant l’escalier. Ainsi il combine plusieurs vus (propre au cubisme) d’un même personnage en mouvement sans pour autant les confondre en une seule image.

Cela donne cet effet décomposé du mouvement comme on peut le voir. I s’agit d’une forme qui progresse dans l’espace, le long d’un escalier. Elle part d’en haut a gauche et fini au bas de l’escalier ? droite. Cest un mouvement assez circulaire. Ce corps épuré, réduit à son maximum pour obtenir cette silhouette asexuée a plusieurs motifs symbolisant des parties dun corps: la hanche, les jambes, la tête. La forme est définie par des traits, des lignes, des courbes, des formes géométriques. Les traits droits représentent la décomposition du mouvement . figures comme le triangle sont l’articulation des membres. Cette œuvre s’inscrit donc dans le cubisme Des pointillés blancs au milieu du tableau symbolisent la rotation et donc le mouvement. Les couleurs sont un camaieu ocre jaune qui dominen 2 symbolisent la rotation et donc le mouvement. Les couleurs sont un camaïeu ocre jaune qui dominent partant d’en haut à gauche jusqu’en bas à droite, il suit le mouvement des ces entités (presque 8) cela évoque la terre , le bois carton presque kraft.

C’est presque une gamme monochromatique seulement, des ointes de vert et de rouges évoquent une source de lumière artificielle ( il peignait beaucoup à la lumière des bec hauer, objet qui l’a toujours beaucoup impressioné ) Conclusion : Duchamp détourne les règle du nu traditionnel vers un nu plus artistique ,plus intellectuel, plus épuré, questionnant davantage les trois dimensions d’un même corps que sa simple représentation .

Duchamp nous amène donc à nous questionner sur le sens du beau et sur le rapport qu’entretiennent les artistes (et les amateurs d’art) avec le corps de la femme en particulier. Car Duchamp représente le nu sans aucune complaisance et sans soucis de réalisme. Bibliographie Duchamp du signe écrit réunis par Michel Sanouillet, edition flamarion , 1975 Florence Morat ,site internet du Centre Pompidou http://mediation. centrepompidou. r/education/ressources/ens -duchamp/ens-duchamp. htm Commentaire de Marcel Duchamp , site de l’INA http://www. ina. fr ‘video/CPD07011070/marcel-duchamp-video. html Dialogue entre Gerhard Richter et 3 http://www. ina. fr/video/CPD07011070/marcel-duchamp-video . html Dialogue entre Gerhard Richter et marcel Duchamp e Elise Bernier , 22 septembre 2013 Histoire de l’art collective , Réflexions estudiantines sur l’art contemporain https://histoiredelartcollective. wordpress. om/tag/nu-descendant -un-escalier-n2/ Description de la recherché effectuée sur Marcel Duchamp et son oeuvre Nu descendant un escalier nD2 : Pour cette recherche j’ai utilisé le moteur de recherché Google sur lequel j’ai inscrit les mots « Marcel » « Duchamp » et le titre de son oeuvre « Nu descendant un escalier nD2 ». Je suis ainsi arrive sur une multitude de pages contenant des analyses sur l’oeuvre ui la plupart paraissaient vagues voire floues qui n’étaient pas pertinentes vis à vis de l’optique que je souhaitais aborder par rapport à l’oeuvre.

J’ai donc dû selectionner un nombre de source restreintes parmis un large éventail d’articles. Cest pourquoi j’ai privilégié des sources de notoriété fiable tel que rlNA ou le Centre Pompidou , préférant des bases de données professionnelles à des sites amateurs. De plus le site Encyclopedia Universalis m’a permis d’obtenir un accès à l’oeuvre de Marcel Duchamp m’offrant une source autre que des articles rédigés sur internet. 4