Dossier Histoire Des Arts LA GUERRE Photo Peinture

Dossier Histoire Des Arts LA GUERRE Photo Peinture

Dossier Histoire des Arts La Guerre Lycée Ste Marie du Port FOUCHER Alexandre ISI Vietnam war medic Callahan / Henri Huet or 3 Photo prise le 17 jun 67 Vietnam La photographie : uet ndant la guerre du Cette photo est issue d’une série qui en comporte deux autres, relatant le sauvetage de ce soldat mourant. Pendant la guerre du Vietnam, la 1 ère Division d’infanterie de l’armée américaine a été décimée au cours d’une embuscade par une guérilla. Seuls quelques soldats en sont ressortis vivants.

Sur cette photographie, on peut voir le médecin James Callahan, ssayant de sauver un soldat au front en lui faisant un bouche-à- bouche. Le photographe : Henri Huet est né en 1927 et pris de nombreuses photographies de la guerre Viêtnam, qu’il photographiera sans relâche, et au cours de laquelle il perdra la vie en 1971. En avril 1967, il se voit américains. un de ses amis reporter, Horst Faas, a lui-même fait l’éloge des photos de Henri Huet : « Les photos d’Henri ont changé la façon dont l’Amérique voyait la Appréclation personnelle Je trouve que cette photographie reflète bien le front, la guerre en général.

L’émotion présente dans cette photo, dégagée par a vue du soldat

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
étendu sur le sol et du médecin qui s’évertue à le sauver ne font qu’accentuer le pathétisme de la scène. Personnellement j’aime beaucoup cette photo car on ne parle pas assez de ceux ayant participé aux aides médicales pendant les guerres, et cette photographie permet de leur rendre hommage. Les sources : http://www. historybyzim. com/2012/09/medic-james-e-callahan -saigon-june-17-1967/ http://www. concept-store. r/arts/ok-exposition-henri-huet-a-la-m -e-p/attachment/vietnam-war-medic-callahan/ http://www. actes-sud. fr/catalogue/photographie/henri-huet Le Jour J — L’assaut / Orville Fisher Peinture d’Orville Fisher, 1945 La peinture • Orville Fisher, un peintre de guerre, débarque sur la plage Juno avec la 3e Division canadienne. Les Allemands avaient recouvert d’explosifs le bout des obstacles dressés sur la plage, derriere lesquels les Canadiens s’abritaient, pour détruire les péniches de débarquement et stopper les chars d’assaut.

Le peintre : Fisher a été artiste militaire avec l’Armée canadienne à partir de février 1942, et un an plus tard militaire avec l’Armée canadienne à partir de février 1942, et un an plus tard il est devenu artiste de guerre officiel. Il n’est etourné à la vie civile qu’en juillet 1946. Pour l’invasion du jour J, il s’était entouré le poignet de minuscules blocs de papier imperméables, afin de faire de rapides croquis de la bataille qui se déroulait autour de lui.

Plus tard, l’artiste a réalisé loin du front de grandes peintures. Le lien avec la Guerre : Orville Fisher a voulu représenter à travers ces peintures le rôle quotidien du Canada dans ce conflit. Ayant été le seul artiste de guerre allié à débarquer en Normandie le jour J, le 6 juin 1944, il a pu rendre de manière extrêmement fidèle le conflit du débarquement. Appréciation personnelle : Je trouve que cette peinture montre de manière simple et efficace la violence des combats.

Les combattants alliés terrés derrière leurs fusils se faufilant entre les pièges allemands les rapprochent de la mort. La mort étant omniprésente dans les faits de guerre, cette peinture montre parfaitement l’engagement des soldats pour la libération de la France. http://vww. flemarie. fr/blog/2013/05/un-peu-dart-pour-le-8-mai – 1945-la-seconde-guerre-m e-par- les-ca nadiens/ http://vww. museedelaguerre. ca/cwm/exhibitions/artists /fisherlfra. shtml