DOCUMENT N 1

DOCUMENT N 1

Complément du cours culture entrepreneuriale. Niveau : 3 ème année. Année universitaire 2014-2015. L’analyse de faisabilité Sectionl : les structures d’appui : Plusieurs institutions et intervenants apportent leur soutien, ? différents degrés et différents niveaux, aux promoteurs de PME. ‘Agence de Prom C’est un établisseme oeuvre la politique d ou, secteur industriel en aux promoteurs. 6 next page Ion de mettre en à la promotion du ui aux entreprises et Dans le cadre des appuis développés au profit des entrepreneurs l’API dispose des structures suivantes • * Le Centre de Facilitations et de Gestion des Avantages – CFGA

Ce centre informe, conseille et assiste le promoteur dans la préparation de son projet en se référant au code d’investissement et aux différents textes d’encouragement de l’investissement. * Le Centre d’Etudes et de Prospective Industrielles – CEPI Ce centre peut aider dans l’orientation des entrepreneurs potentiels car il assure une veille stratégique permanente par l’élaboration d’études de positionnement par branche, des facteurs de compétitivité… * Le Centre de Soutien à la Création d’Entreprises – CSC C’est une structure dédiée entièrement à la formation et à l’appu aux nouveaux entrepreneurs.

Le Centre d’Appui à la PMI – CAPMI de Documentation et d’Information Industrielle – CDI’ Il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
fournit une information en temps réel tels que Le Salon Virtuel de l’industrie tunisienne, des annuaires, des CD sur l’industrie tunisienne, des informations, des brochures et des dépliants édités par l’API. — L’Agence Foncière Industrielle – AFI Elle s’occupe essentiellement de l’aménagement des zones et terrains industriels et la construction des bâtiments industriels en vue de les mettre à la disposition des promoteurs en location. — L’Agence Nationale de l’Emploi et du Travail Indépendant

ANETI CANETI s’oriente vers l’assistance (l’identification et l’étude des projets), le conseil (recrutement, sélection et proposition de candidature pour la satisfaction des besoins des entreprises en ressources humaines) et la formation des promoteurs de petites entreprises dans le secteur de la petite industrie, les métiers et les services. — Agence Tunisienne de Formation Professionnelle – ATFP C’est l’organisme spécialisé dans la formation professionnelle. ‘agence dispose de 130 centres sectoriels, polyvalents, d’artisanat, de jeunes filles rurales et de travail indépendant. ??? Les Offices de développement Ces offices fournissent l’information et l’assistance aux promoteurs depuis l’identification du projet jusqu’à la réalisation du projet. Ces offices sont au nombre de trois . L’Office de développement du centre Ouest – ODCO – L’Office de développement du Sud – ODS – L’Office de développement du Nord Ouest – ODNO Les sociétés régionales d’investissement et de développement L’objectif des sociétés est d’offrir des moyens financiers additionnels aux promoteurs de la région, de les encourager à s’installer et dynamiser ainsi l’investissement et la création d’emplois.

Ces sociétés participent par des apports sous forme de capital-risque dans I IE création d’emplois. Ces sociétés participent par des apports sous forme de capital-risque dans les projets à promouvoir. Les Centres Techniques Sectoriels Les huit Centres Techniques sectoriels, assurent un rôle d’assistance technique aux entreprises des secteurs industriels concernés et fournissent l’information notamment technique. L’INNORPI L’Institut national de normalisation et de la propriété industrielle offre aux nouveaux promoteurs aux inventeurs comme aux investisseurs étrangers la garantie d’une production securisée.

Agence Nationale de Protection de l’Environnement – ANPE CANPE aide les promoteurs à réaliser des investissements supplémentaires pour la protection de l’environnement en leur fournissant une prime financière et l’assistance technique nécessaire. Elle joue un rôle important pour la préservation de l’environnement. — Le Centre de Promotion des Exportations — CEPEX Le rôle du CEPEX dans la création d’entreprises se limite à fournir des informations touchant au commerce international, aux échanges et aux accords entre la Tunisie et les autres pays pour ceux qui le sollicitent.

Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur — APA Cette agence est chargée d’apporter le soutien nécessaire aux entrepreneurs étrangers et de promouvoir l’investissement extérieur en Tunisie. FIPA et ses bureaux à l’étranger forment un réseau d’informations, de contacts, de conseils, d’assistance, d’accompagnement et de soutien au service des investisseurs et L’Union Tunisienne pour l’Industrie le Commerce et l’Artisanat – UTICA Cette organisation patronale nationale regroupe des structures professionnelles des différents secteurs économiques (industrie, ommerce, service artisanat, petits métiers).

Elle a pour mission la promotion des différents secteurs économiques dans tous I petits métiers). économiques dans tous les domaines. L’Université et le développement de l’entrepreneuriat Depuis les années 90 et suite aux réformes des programmes d’enseignement supérieur, plusieurs changements ont été introduits. Une nouvelle démarche a été alors adoptée pour rapprocher l’Université de la réalité économique et lui permettre d’être ouverte sur son environnement.

Les Centres d’Affaires Les centres d’affaires exercent les activités ayant pour but e faciliter la réalisation des projets et d’offrir les services necessaires aux promoteurs et investisseurs pour le lancement ou le développement de leurs projets et notamment : – renseigner les porteurs d’idées de projets, les promoteurs et les investisseurs sur les procédures de création d’entreprises, les avantages et incitations qui leur sont destinés, les sites d’installation possibles et les opportunités prometteuses d’investissement et de partenariat, – accompagner les promoteurs dans les différentes phases de démarrage et de suivi de la réalisation de leurs projets et otamment dans la phase d’élaboration des études de faisabilité et de la finalisation du schéma de financement, – mettre, les cas échéant et à titre onéreux, à la disposition des promoteurs et investisseurs des bureaux équipés de moyens de communication et leur assurer les services de base, – organiser au profit des promoteurs et investisseurs des séminaires en vue de les informer sur les avantages comparatifs de la région. Les interventions des centres d’affaires concernent les différents secteurs économiques : l’industrie, les services, l’agriculture, le commerce, l’artisanat, les petits métiers et le tourisme. ??? L’APIA : le centre de promotion aux investissements agricoles • promouvoir l’investissement a CAPIA : le centre de promotion aux investissements agricoles promouvoir rinvestissement agricole. Section 2 : Cétude de faisabilité : ZI. L’étude commerciale : 2. 1 . 1. Objectif – La connaissance et la compréhension de votre marché, – La formulation de votre stratégie de lancement – La définition de vos actions commerciales. 2. 1 . 2. Comment faire ? I s’agit d’une étape importante permettant de décider les choix stratégiques pour la conquête des marchés cibles. Pour cette fin ous proposons une démarche à trois étapes : -étudier le comportement des clients cibles -étudier le comportement de la concurrence -définir une stratégie de développement. a- Ma cible : à qui je veux vendre ?

Une première étude qualitative permettra de répondre aux questions suivantes • Une étude quantitative permettra ensuite d’estimer son chiffre d’affaire prévisionnel et aussi : Déterminer le nombre de client par segment – Déterminer la quantité d’achat de la catégorie de produit par type de client – Déterminer des hypothèses de prix par produit et client b-La concurrence : qui ven x vendre ? suivre la politique et profil commercial de la concurrence c-Ma stratégie : alors comment je vais agir ? Il s’agit de démontrer les facteurs clés de succès du projet (technologie, capacités commerciales, maîtrise des coûts etc. et de présenter les sources de différenciation par rapport aux concurrents. Généralement, deux sources sont à la base de l’avantage concurrentiel d’un produit : les coûts et la différenciation.

La stratégie va permettre à rentreprise naissante de choisir un positionnement sur le marché et de s’en tenir. Les principales stratégies de développement sont : Stratégie de domination par les coûts : appliqué lorsque les produits sont homogènes et la différenciation ne peut se faire que sur la base du prix proposé. L’application de cette stratégie passe par une maîtrise des coûts (le prix de revient des produits et services) pour pouvoir fixer un prix plus intéressant que celui offert par les concurrents. Stratégie de différenciation : appliqué lorsqu’il est possible de différencier ses produits ou ses services par rapport à la concurrence.

Elle se traduit par l’application d’un prix supérieur à celui proposé par la concurrence et accepté par les clients. Stratégie de concentration : appliqué lorsqu’on propose un produit novateur et on s’adresse à une cible particulière de clients. 2. 2. Mon produits/ service : 6 OF IE 2,4. La distribution : Il s’agit de choisir entre un circuit long, moyen ou court ? La longueur du circuit est déterminée par le nombre de niveaux d’intermédiaires qui s’interposent entre le producteur et le client final. Ceci dépend de la nature du produit de la clientèle visée et de la stratégie de distribution à adopter. Les différents types de canaux de distribution : 2. 3. La communication et marketing :

I s’agit de prendre un certain nombre de décisions portant notamment sur le – Choix des types d’actions : Actions de publicité, Actions de relations publiques, Actions de promotion, Actions de Marketing direct Choix des médias et supports : Tv, Radio, Presse écrite, Affichage, dépliants, Internet – Fixation du budget de communication Les actions relatives à la communication (par les médias ou autres) se concrétisent par le biais de 6 éléments principaux : – La publicité – La promotion – Les relations publiques (conférences de presse, parrainage, dons, concours… ) – Les commandites (sponsoring), parrainage… Le marketing direct sous toutes ses formes (télémarketing mailing, mailing fax) La vente (forme de communication directe) 2. 2.

L’étude technique et de ressources humaines : Suite à l’étude commerciale et à la connaissance des besoins des clients potentiels, nous passons à l’étude technique qui tend ? répondre aux questions suivantes : 1- Comment produire le p ou comment arriver ? de – Caractéristiques Intrinsèques (liées à la composition du produit) La définition des produits et services signifie l’élaboration de fiches de produits contenant les caractéristiques liées ? la composition du produit. Le promoteur doit inclure les caractéristiques les plus importantes qui illustrent les avantages recherchés par le client. – Caractéristiques extrinsèques (non liées à la composition du Cette fiche doit également inclure les caractéristiques extrinsèques telles que la forme, le design, la couleur… qui constituent des indices informationnels importants sur la qualité de vos produits. 2ème étape : Processus de production I s’agit d’expliquer le processus de production du bien ou de service proposé, de justifier les choix de production et de résenter les partenariats techniques (marques étrangères, fournisseurs).

Trois principales activités peuvent être distinguées. En amont, les activités approvisionnement (fournisseurs, équipements, matières premières, composantes, stockage… ) doivent être décrites. Ensuite, les activités de production peuvent faire l’objet d’une description (phases, activités tâches… ). En aval, on décrira les activités rattachées à I hysique (emballage, capacité de production qui résulte de l’étude de marché et du programme des ventes, va déterminer les besoins en moyens de production . Besoins en matières premières : nature des matières premières à consommer, norme de consommation de matières premières par unité de production. Besoins en équipements et matériels de production : pour chaque processus et chaque procédé pour les différentes opérations ou phases. Autres besoins en équipements et installations : besoins en utilités, matériel de sécurité, équipement de maintien des conditions d’ambiance, agencement et matériel auxiliaire, matériel de manutention, matériel de stockage… Matériel de transport… Une liste des matières premières, de composants, d’équipements insi que leurs fournisseurs doit être établie et les coûts qui s’y rattachent doivent être estimés. De même, une liste du matériel de transport servant pour la manutention et la distribution physique des produits finis doit être dressée. 2. 2. 3.

Moyens humains : Suite à l’étude antérieure nous pouvons conclure les éléments suivants : Nombre de personnels et ouvriers nécessaires. Qualification de chaque poste (diplôme demandé, heure de travail, salaire, profil RH). Etapes : – Définition du poste 2- Définition du profil 3- Identification des sources de recrutement 4- Mise en place des moyens de recrutement – Campagne de recrutement 6- Sélection des candidatures 7- Décision d’embauche 8- Intégration s’établit en comparant toutes les charges de Pactivité avec tous les produits qu’elle va engendrer. Avant de se lancer dans la création de l’entreprise, il est primordial de savoir si l’entreprise est rentable et si cette rentabilité est suffisante pour vous et vos associés et partenaires.

La réponse à cette question est donnée par le tableau d’exploitation prévisionnel. Le cash-flow a une importance considérable dans l’évaluation de la rentabilité de l’entreprise dans la mesure où il permet de révoir effectivement sa capacité de financer son activité future et sa croissance par des fonds propres, sa solvabilité financière pour ses extensions futures. Ainsi, l’estimation des produits et des charges constitue la 1 ère étape de Févaluation de la rentabilité du projet et ceci devant être effectué pour différentes hypothèses sur les niveaux de ventes. Ces prévisions constituent le point de départ pour se fixer les objectifs à atteindre, et élaborer ses budgets. Prévision des ventes : Chiffre d’affaires prévisionnel Trois hypothèses d’évaluation des ventes sont possibles (bas niveau : essimiste, moyen : normal, haut : optimiste), chacune de ces hypothèses doit comprendre à la fois le niveau d’activité de l’année et la progression de ce niveau d’activité sur les 12 premiers mois. Hypothèse sur le prix de vente : fourchette de prix en tenant compte de la clientèle, de la concurrence (étude de marché), – Capacité prévue de la production. – Nombre de journées effectives de travail : dépasse difficilement les 250 j/an. La capacité annuelle sera égale au produit de ce nombre par la capacité journalière. – Niveau d’activité au dé rogression varient 0 6