Doc Business Plan final

Doc Business Plan final

Promo 2013 Agence Mathieu Deboeuf Rouchon Céline Gomes -Julie Dong – Simon Bonnin Business plan : Site de service l. REMERCIEMENT Tout d’abord nous tenons à remercier l’IlM (Institut de [‘Internet et du Multimédia) de nous avoir donné l’opportunité d’imaginer ce business plan avec l’aide d’une formation complete Puis nous remercions tout particulièrement Olivier Françoise pour sa présence, son aide et son accompa Nous tenons aussi ? ainsi que tous les int recommandations. IIM – promo 2013 -C 2 or 78 Snigeto iew notre projet. euf Rouchon seils et leurs line Gomes Julie Dong – Simon Bonnin Il.

PREAMBULE Création d’un seraice de mise en relation dédié aux services à la personne. Pourquoi ? Notre idée est né d’un constat personnel d’un besoin exprimé par notre entourage. A savoir, pouvoir utiliser leur temps utilement, gagner plus et avoir la connaissance d’outils permettant la mise en relation dans leur domaine de Il y a un certain nombre de petits acteurs proposant ce service mais aucun ne communique et tous ont une communauté limitée La confiance des internautes dans ce type de plate-forme est aujourd’hui restreinte Malgré cela, nous sommes forcé de constater qu’il n’existe pas ncore de solutions vraiment adaptées.

Et pourtant, ny aurait-il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pas un moyen pour Permettre la mise en relation dans le domaine des services ? la personne ? Instaurer une confiance dans le partage, l’échange et la plate- forme ? Créer une référence pour les internautes dans le domaine ? IIM – Promo 2013 – Céline Gomes – ulie Dong – Simon Bonnin PAGF OF forme de fiche d’identité, ou d’annonce mise en place, notation sur leurs services En ce qui concerne les professionnels, ils peuvent fonctionner de la même manière que les particuliers mais nous les poussons à utiliser des bonnements mensuels pour plus de simplicité et d’efficacité (exemple: E-boutique ? 19. g€ TTC par mois). De plus nous souhaitons mettre en place les devis payants pour les professionnels ? 1€ symbolique par devis. Nous ne réalisons que la mise en relation, le service rendu sera reglé entre les deux partis en dehors de notre plate-forme. IIM – Promo 2013 – Céline Gomes Julie Dong – Simon Bonnin 4 D’un point de vue financier, le lancement de notre service représente un investissement de 180 k€. Nous atteignons notre seuil de rentabilité le 2e trimestre de l’année 2. Dans le futur ? A terme, nous envisageons deux scénarios possibles.

La première possibilité concerne le développement de la plate-forme ? l’étranger, principalement en Europe, en commençant par les pays francophones comme la Belgique et le Luxembour représente le SAP en France ? p. ll 2. 1. 3. Evolution du marché 2. 1. 4. La répartition du marché p. 12 2. 1. 5. Les salariés p. 14 2. 1. 6. Les répartitions des salariés (en effectif) p. 16 2. 1. 7. Profil de la clientèle des SAP p. 17 2. 1. 8. Sondage sur les utilisateurs du service à la personne p. 19 2. 19. Modèle économique des SAP 2. . 10. Les secteurs du SAP et ceux que nous visons p. 21 2. 2. Marché de l’internet et de l’e-commerce p. 61 4. 1. Nos objectif de la communication 4. 2. Plan année 1 p. 63 43. Plan année 2 et 3 p. 65 5. Plate forme Internet p. 68 5. 1. Arborescence p. 68 5. 2. Design de notre site p. 70 5. 2. 1 . Notre identité visuelle 5. 2. 2. Maquette p. 71 VII – DÉVELOPPEMENT – TECHNOLOGIE UTILISÉE ET MISE EN LIGNE 1. Plate forme internet PAGF s OF évoluer vers une obtention de ce que ron désir au plus vite et a bas coûts.

En ces temps économiques, beaucoup aspirent à gagner de Hargent là où il le euvent, en économisant ou en travaillant plus. C’est à partir de cette idée que nous avons débuté notre travail. Les questions étant Quels sont les marchés constituant le plus de demande, de besoin et de place libre ? • Ces domaines sont-ils présent sur internet ? Il s’est avéré que le marché des services à la personne répond ? toutes ces questions, la demande, le besoin et la place libre. Une autoroute est à notre disposition. Nous avons donc décidé détudier les marchés connexes. 2. ?tude des marchés Dans l’établissement d’arguments à construire pour notre business plan, les marchés ouchés par notre concept de p ate-forme internet dédiée à la mise en relation des sewices à la personne (SAP) de particulier à particulier et de professionnel à particulier, nous oussent à étudier plusieurs marchés qui sont : (SAP) Ce qui participe au « mieux-être au domicile, sur le lieu de travail ou parmi les loisirs C’est-à-dire le soutien scolaire, la garde d’enfants, Paide aux personnes âgées et dépendantes, le ménage, le jardinage, et l’assistance informatique…

Contexte Le secteur des services à la personne est encore un secteur neuf, qui malgré les efforts des différents acteurs et du gouvernement anque toujours de notoriété. Il s’agit d’un secteur complètement polymorphe, où l’on retrouve des indépendants, des associations, des entreprises.. De plus, une étude de notoriété a révélé que moins de des personnes interrogés sont capables de citer spontanément des marques de services ? la personne.

En notoriété assistée, un peu plus de 50% des gens reconnaissent seulement 2 enseignes : Acadomia et l’ADMR. l’ANSP (Agence nationale des services à la personne) a mis en place le traceur « qui permet au public d’identifier facilement les structures de sewices à la personne. Il est également necessaire de créer une force collective entre les acteurs du secteur : pour valoriser l’image des services à la personne chacun doit en effet valoriser ses compétences et ses métiers.

Particuliers : Un logo pour repérer les organismes de services à la personne 7 OF soit 13% des ménages (hors assistance maternelle), 2. 6 millions de particuliers- employeurs à domi- Cile et 800 000 particuliers utilisateurs. 1. 9 million de salariés 1. 82 milliard dheures représentant 17. 6 milliard d’euros 27 300 organismes dont 14 200 établissements collectifs d’un CA (Chiffre ‘Affaire) de 4. milliard d’euros Le référentiel Qualicert* est le plus en vigueur *Label qualité s’appliquant aux activités de services source : BIPE 8 OF service Le sondage démontre que les services les plus demandés sont les travaux ménagers, livraisons, repas, l’assistance aux publics fragi es et l’assistance maternelle, touchant 1 624 000 de salariés. Qui sont les actifs qui proposent leur service ? Les femmes à 91% Des personnes assez âgées avec une moyenne de 46 ans Des personnes en moyenne peu diplômées 3396 49 Aucun ou CEP (Certificat d’études Primaires)

BEPC (devenu DNB : Diplôme National du Brevet), CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) ou BEP (Brevet d’Études professionnelles) BAC (Baccalauréat) Etudes supérieures 82% des personnes ne dépassent pas le niveau du BAC. Source : estimation BIPE d’ tre BIPE-ANSP, printemps PAGF g OF 2013 14 – Céline Gomes -Julie Dong – Simon Bonnin Des éléments de gratification prof. : Je suis rassuré(e) quant à mon avenir professionnel 3196 1 696 Mon activité me valorise auprès de mes proches 3896 J’ai l’occasion de mettre en œuvre mes compétences 2896 je suis motivé(e) par mon travail