Yasmina khadra, l’attentat – note critique

Yasmina khadra, l’attentat – note critique

L’attentat, Yasmina KHADRA. Je ferais une grave erreur si je ne vous recommandais pas immediatement la lecture de L’attentat de Yasmina Khadra. Ce roman noir saisissant, bouleversant meme, nous plonge au c? ur d’Israel, et conte l’histoire d’Amine Jaafari. En voici un apercu : Amine est un chirurgien dont les competences ne sont plus a prouver, Amine est Arabe, mais naturalise Israelien, Amine est marie a Sihem, une jeune femme dont il est raide amoureux et qui incarne ses reves les plus chers.

Tout va pour le mieux lorsqu’un attentat suicide a lieu dans un restaurant en ville, engendrant la mort de dix-sept personnes dont certaines sont des enfants. Seulement voila, la kamikaze reste a identifier et l’on appelle Amine dans la nuit, qui decouvre avec horreur qu’elle n’est autre que Sihem, sa propre femme. Refusant de croire a l’impossible, Amine se lance alors dans une quete a l’issue de laquelle, ou du moins l’espere-t-il, la verite lui sera enfin revelee. Yasmina Khadra e surprend, me destabilise dans ce recit psychologique aux allures de polar ou le suspense est palpable. Amine, egalement narrateur, evolue a la recherche d’indices et de preuves a la maniere d’un detective a travers un champ de mines : vu

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ses origines et sa position, il n’est definitivement pas le bienvenu mais il n’a rien a perdre. Tous ses reves, toutes ses ambitions se sont effondrees avec le deces de sa femme, il reste seul, sans aucun repere, il n’a qu’un but : decouvrir les raisons et les responsables de cette trahison.

Cette histoire prenante envisage egalement divers problemes de societe, sur lesquels le lecteur est amene a reflechir et peut-etre meme a remettre ses opinions en question. Aucune tournure n’est laissee au hasard dans L’attentat, Yasmina Khadra maitrise l’art de maintenir son lecteur en haleine, si bien qu’on aurait envie de l’engloutir d’une seule traite. L’attentat est donc pour moi une reussite qui merite bien qu’on ne le laisse pas sur une etagere.