Word

A cette epoque, Voltaire vit dans la propriete des Delices a Geneve, veritable « palais d’un philosophe avec les jardins d’Epicure »[1]. Deux evenements l’ont recemment bouleverse : le tremblement de terre de Lisbonne du 1er novembre 1755 et le debut de la guerre de Sept Ans (1756) qui lui inspirent cette reflexion : « Presque toute l’histoire est une suite d’atrocites inutiles » (Essai sur l’histoire generale, 1756). Ayant envoye son Poeme sur le desastre de Lisbonne a Jean-Jacques Rousseau, celui-ci lui repond par une lettre dans laquelle il cherche a justifier la divine providence, dont Voltaire doute fortement apres ces evenements.

Il pretend, dans le neuvieme livre de ses Confessions, que le roman philosophique Candide serait la reponse a cette lettre, reponse que Voltaire avait promise tout en l’ajournant. De plus, l’annee precedant la publication de cet ouvrage, l’Encyclopedie de Diderot et D’Alembert, a laquelle participait Voltaire, connait un coup d’arret par le retrait du privilege royal et la condamnation prononcee par le Parlement de Paris. Voltaire aurait donc trouve, avec Candide, un moyen de continuer a transmettre les ideaux des Lumieres.

But d’ailleurs amplement atteint, vu le succes de ce livre qui, au lieu de ne toucher qu’une elite fortunee

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et cultivee comme le faisait l’Encyclopedie, a touche presque tous les lettres. Depuis sa retraite suisse, Voltaire parcourt la planete en imagination. Peu a peu, il dessine certains axes dans un espace symbolique: Berlin et l’Allemagne au Nord ; le Perou a l’Ouest, Venise au Sud, Constantinople a l’Est. Ce sont deja les lieux principaux du conte, les grandes etapes du voyage initiatique de Candide.

Il reste a les relier : l’Allemagne, par exemple, est liee par un meme despotisme a la Turquie et a l’Amerique du Sud par les jesuites allemands qui font la guerre au Paraguay. Les chemins sont maintenant traces et les personnages peuvent prendre la route. Il faut bien sur creer Candide… « On jouait gros jeu. Candide etait tout etonne que jamais les as ne lui vinssent ». Certains critiques[Qui ? ] ont vu dans ce personnage l’incarnation de la naivete de l’auteur lui-meme.

Ce baron, au nom imprononcable, entiche de ses quartiers de noblesse, qui va exclure Candide du « jardin d’Eden » symbolise la noblesse allemande tandis que le « roi des Bulgares » est Frederic II qui, en novembre 1757, s’est couvert de gloire dans la victoire de Rossbach. Voltaire, qui croyait a la defaite de son ancien protecteur, prend alors conscience de sa naivete. Le conte serait alors une revanche sur l’humiliation initiale, sur la brouille qui l’a separe du roi de Prusse en 1753.

Traiter Frederic II de « roi des Bulgares » est une facon indirecte de rappeler son orientation sexuelle, le terme de « bougre » (lui-meme derive de « bulgare ») signifiant « homosexuel » au XVIIIe siecle. Voici un extrait d’une lettre de Voltaire a Madame Denis ou le philosophe, invite a Berlin, exprime son amere deception : « Je vais me faire, pour mon instruction, un petit dictionnaire a l’usage des rois. Mon cher ami veut dire vous m’etes plus qu’indifferent. Entendez par je vous rendrai heureux, je vous souffrirai tant que j’aurai besoin de vous.

Soupez avec moi ce soir signifie je me moquerai de vous ce soir. Le dictionnaire peut etre long ; c’est un article a mettre dans l’Encyclopedie. » (Berlin, 18 decembre 1752) La mise en scene des ordres religieux dans Candide est plutot remarquable. Cela est du au fait que Voltaire avait ete eleve par les jesuites, pour qui il developpe a la fois une reconnaissance et une hargne. C’est ainsi qu’on retrouve des episodes tels que : Le heros transperce le frere de Cunegonde qui est devenu Jesuite. Ce conte philosophique a ete publie en 1759.

C’est une periode penible pour Voltaire (guerre de 7 ans entre la France et la Prusse tres meurtriere). Il y egalement eu un tremblement de terre tres devastateur a Lisbonne en 1755 qui l’a beaucoup marque. Ce conte est une reflexion sur le mystere du mal et sur comment concilier l’existence du mal sur terre avec l’existence de Dieu. Le livre est publie simultanement a Geneve, en Angleterre et en France. Il est presente comme un ouvrage traduit de l’Allemand par le Dr Ralph. Les romans, a l’epoque, ne sont pas signes. Les romans sont superficiels, contrairement au theatre considere comme bien superieur.

Ce conte est base, comme le signale son nom, sur le personnage principal qui se nomme Candide. Ici, le lecteur est le spectateur de l’evolution du caractere et de la reflexion de Candide. Tout au long de ce roman, qui est un conte philosophique, Voltaire critique implicitement l’Optimisme et la Religion et ses representants. En effet, le lecteur attentif remarque que Voltaire cree un certain affrontement entre l’Optimisme, qui est personnifie par Pangloss, et le Pessimisme, qui est personnifie par Martin…l’un ne pouvant pas prevaloir l’autre.

Candide  » Sa physionomie annoncait son ame. « . Voltaire nous decrit Candide comme un personnage peu credible et tres credule. Il croit aveuglement a la philosophie de Pangloss, le precepteur du chateau. Il ne pense jamais par lui-meme, cherche toujours conseil aupres de quelqu’un d’autre que lui et est tres dependant de Pangloss. C’est vers la fin du conte que Candide pourra pour la premiere fois, faire taire Pangloss et lui exposer sa pensee sans redouter quelque moquerie de sa part.

Naif et insouciant, le jeune Candide aime eperdument la belle Cunegonde mais seulement pour ses attraits, je cite,  » fraiche, grasse et appetissante « . C’est d’ailleurs a cause d’elle que Candide se fait renvoyer du beau chateau de Thunder-ten-tronckh comme Adam se fit renvoyer du Jardin d’Eden lorsqu’il gouta au fruit defendu, Cunegonde etant ici le fruit defendu. Candide est tout d’abord un conte par sa structure narrative. Des les premieres lignes, le lecteur a l’impression d’entrer dans l’univers merveilleux des contes avec la formule « Il y avait en Westphalie ».

Le texte suite ensuite le schema narratif caracteristiques des contes. L’histoire commence dans le plus beau des chateaux, et le meilleur des mondes possibles, ou il regne la joie et l’harmonie, en famille. C’est la situation initiale. Et puis, interviennent l’interdiction et la transgression. L’interdiction est representee de maniere implicite par le fait qu’un garcon n’appartenant pas a la noblesse ne peut convoiter une fille de baron telle que mademoiselle Cunegonde et la transgression de cet interdit vient par la suite lorsque les deux personnes sont surpris ensemble derriere le paravent.