Voila

Voila

Es bancs publics seraient-ils en voie de disparition à Perpignan (éprennes-Orientales) ? L’association écologiste frêne 66, branche locale de France Nature Environnement, dénonce, lundi 5 janvier, la suppression récente de la plupart de ceux installés dans la ville, accusés de favoriser les réunions de SUD. La municipalité évoque « des nuisances nocturnes » e président de l’association écologiste, Marc Maillet, évoque la disparition de « dizaines de places’ au cours du dernier mois.

Dans un cas au moins, d’après lui, les habitants d’un immeuble s’étaient liants de voir des marginaux ou SUD se regrouper et s’installer p g S toi n est sur le banc. « Si on ne qu’il n’ a plus de Pau L’adjoint au maire IL l’aménagement rêve la ne voudra pas dire semé et de net de « modifier des aménagements pouvant générer des nuisances ». Pierre apparat reconnaît que la municipalité « a supprimé cinq ou six bancs sur les allées bassin car les associations de riverains dénonçaient des nuisances nocturnes venant de toutes sortes de gens et pas seul seulement de SUD’.

Déjà une polémique à Angoulême La mairie envisage de remplacer des éléments du mobilier par « des bancs à une place où on peut se reposer dans la journée mais

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qui n’incitent pas à s’entasser ou se vautrer ». Cette polémique locale rappelle celle survenue la veille de Noël Angoulême, où des grillages ont été installés sur des bancs placés devant une galerie commerçante. Ça gazouiller pas mal, sur titrer. Depuis que inhabile bienfait et atomes variera.