Vladimir poutine

Vladimir poutine

Vladimir Poutine(1952- ), homme d’Etat russe, elu president de la federation de Russie en 2000. Ne a Saint-Petersbourg, Vladimir Poutine sort diplome en 1975 de la faculte de droit de Saint-Petersbourg (ex Leningrad). Il devient membre du KGB, ou il sert pendant quinze ans au sein de la « Premiere direction generale », le service de renseignements exterieurs, notamment en Allemagne, en Autriche et en Suisse. En 1990, il devient conseiller du president du soviet de Leningrad, Anatoli Sobtchak, son ancien professeur de droit.

Apres l’election de ce dernier comme maire de Leningrad, il preside le Comite charge des relations exterieures, departement ayant pour mission d’attirer les investissements etrangers. Il devient vice-maire en mars 1994. Apres la defaite de Sobtchak aux elections municipales de juin 1996, Vladimir Poutine est admis a Moscou au sein du clan du president Eltsine (« la Famille »), ou il est charge de faire l’inventaire des biens de la direction a l’etranger et de les reenregistrer. En mars 1997, il est nomme numero deux de l’administration presidentielle, avec pour mission officielle l’application des oukases et des decrets presidentiels.

En juillet 1998, il prend la tete du FBS, Service federal de securite (ex-KGB). En 1999, il agit pour faire

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ecarter de ses fonctions le procureur general Iouri Skouratov, qui dirige une enquete sur l’affaire « Mabetex », une gigantesque malversation financiere, dans laquelle Eltsine et certains de ses proches auraient ete impliques. Des societes suisses auraient verse d’enormes pots-de-vin a « la Famille » pour obtenir en echange des marches de construction juteux, comme la renovation du Palais du Kremlin. En aout 1999, Boris Eltsine propulse Vladimir Poutine Premier ministre.

Au meme moment, une serie d’attentats met l’opinion en etat de choc. Le gouvernement conclut immediatement qu’il s’agit de fondamentalistes tchetchenes. Mais selon d’autres sources, le FSB, service de securite (ex-KGB) serait implique. Qui en sont reellement les auteurs ? Le Kremlin aurait-il contribue de quelque maniere que ce soit a la realisation de ces actes criminels ? On ne connaitra jamais la verite sur ces evenements, mais il est vrai que les coincidences restent troublantes, car ce sera l’occasion pour Vladimir Poutine, encore presque inconnu des Russes, de rentrer en scene.

Celui-ci n’est alors credite que de 1% d’intentions de vote a l’election presidentielle et semble denue de charisme politique. Lutter contre les terroristes et le separatisme tchetchenes, constituent son cheval de bataille. La television, la meilleure tribune pour rallier les Russes a sa cause. En quelques mois, il devient la coqueluche du peuple russe. Le miracle se produit. En mars 2000, Vladimir Poutine est elu president de la federation de Russie au premier tour avec 52,52 % des suffrages, apres avoir ete nomme president par interim (le 31 decembre 1999), par Boris Eltsine.

Avec pour slogan de campagne, « la democratie, c’est la dictature de la loi ». Des son arrivee au pouvoir, Poutine met en place un regime de plus en plus autoritaire. Il reduit le role et le pouvoir des gouverneurs de regions et met les medias de plus en plus sous controle. La television, tres regardee par les Russes, se trouve dans sa ligne de mire. C’est vrai qu’il a pu mesurer lors de son election, son impact phenomenal sur l’opinion publique (il controle depuis tout ce qui est diffuse sur lui).

Apres la reprise de NTV (en avril 2001), par le geant gazier Gazprom dont l’actionnaire majoritaire est l’Etat, puis la fermeture de TV6 (en 2002), la chaine critique a l’egard du pouvoir de Boris Berezovski, il ne reste plus une seule television independante en Russie. Surtout lus dans les grandes villes, comme Moscou ou St Petersbourg, les journaux qui ont un echo plus faible que la television, souffrent moins de la pression du Kremlin. Si quelques grands quotidiens gardent une certaine liberte de ton, l’autocensure qui est de regle dans le choix des sujets et la teneur des propos, limite leur marge de man? vre. Les journalistes, non plus, ne peuvent pas exercer librement et en toute securite leur metier. Certains sujets, notamment la guerre en Tchetchenie representent un reel danger. Les agressions et les tentatives d’intimidation se sont multipliees. Le meurtre n’est pas exclu. Durant la prise d’otage de Beslan en Ossetie du Nord (septembre 2004), le degre de censure impose par le gouvernement russe, est monte d’un cran ; les journalistes envoyes par les medias etrangers, interpelles ou expulses.

Vladimir Poutine gouverne avec ce style autoritaire, contrastant avec la periode de desordre precedente. L’economie russe, en crise depuis la faillite de l’empire sovietique puis la liquidation du patrimoine national au profit des oligarques sous Eltsine, sort peu a peu du chaos. Vladimir Poutine tient en particulier a refrener l’influence des grands groupes russes nes lors de la liberalisation de l’economie et de leurs dirigeants, si necessaire en allant jusqu’a faire arreter ces derniers.

Les associations de defense des droits de l’Homme, lui reprochent la mise au pas des medias et les manquements graves aux droits de l’homme en Tchetchenie ; elles soulignent le risque d’un basculement vers un regime autocratique. Mais allie des occidentaux, Poutine a vu sa position renforcee avec la prise de conscience de l’importance de la lutte contre le terrorisme depuis les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis et les critiques occidentales de l’« action anti-terroriste » en Tchetchenie se sont tues.

Aujourd’hui Vadimir Poutine est devenu l’homme le plus populaire de Russie. Sa reelection triomphale, au premier tour des elections (72% des voix), a la tete de la Russie en mars 2004, le prouve. Les Presidentielles de 2008 constituent le prochain tournant. La Constitution lui interdit de briguer un troisieme mandat. Va-t-il la modifier ou a-t-il d’ores et deja deja en tete un candidat « inoffensif » qui ne remettra pas en cause son influence ?