Version Don Quichotte agrégation

Version Don Quichotte agrégation

—Chaque jour, Sancho —dit Don Quichotte tu deviens de moins en moins na-lve et de plus en plus sage. En effet, il faut bien qu’il me reste un peu de la sagesse de votre grâce —répondit Sancho—. Les terres qui par nature sont stériles et sèches, en les fumant et en les cultivant, finissent par porter des frults. Je veux dire que la conversatlon de votre grâce a été le fumier qui est tombé sur la terre stérile de mon esprit inculte; et sa culture, le temps depuis que je vous sers et je vous fréquente.

Grâce à cela j’espère porter des fruits qui soient une énédiction, de façon qu’ils ne soient pas indignes ni s’écartent des chemins de la bonne éducation que votre grâce a tracé dans man jugement desséché. Don Quichotte rit de qu’il disait lui sembla al, or2 de façon surprenant Sni* to Sancho voulait s’expr érudits, son raisonne de Sancho, et ce mps il lui parlait tes les fois que n avec des propos cipiter du haut de sa simplicité au plus pro ond de son ignorance. C’est en apportant des proverbes où il montrait le plus d’élégance et de bonne mémoire, Swlpe to vlew next page