UE 2

Validation de l’UE 2. 10 SI : Travail écrit individuel d’analyse d’une situation rencontrée en stage p g Mme G, âgée de 46 ans a une poche de stomie suite à un d’analyser la situation décrite. Je finirais par proposer des solutions sur les différents axes à améliorer et présenterait ma conclusion. Présentation du contexte J’ai effectué mon stage SI en Service de Soins Infirmiers ? Domicile.

Les locaux sont constitué d’une salle de réunion, d’un local de stockage pour le matériel nécessaire à la pratique des soins et du bureau de la cadre infirmière. Les soignants passent ussi beaucoup de temps dans les véhicules pour aller d’un patient à l’autre, il y a 6 voitures de service appartenant au centre et certains soignants utilisent leur voiture personnel. L’équipe est constitué de huit aides soignants, deux infirmiers et dun cadre infirmier.

Le personnel se réparti en moyenne quarante patients (capacité d’accueil maximale du centre). Les principales pathologies rencontrés sont des maladies dégénératives tel que Parkinson, Alzheimer ou la maladie de Charcot. II y a également des personnes ayant eu un Accident Vasculaire Cérébral qui a ntraîné une perte d’autonomie plus ou moins importante. Il y une grande majorité de personnes âgées dépendantes de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
plus de 75 ans.

Situation de soin : Le matin, en arrivant à l’antenne du service de soins infirmiers ? domicile, je prends connaissance du planning avec mon binôme IDE ainsi que du cahier de transmission pour voir si il n’y a pas eu de changement et nous nous assurons que tout le matériel nécessaire à la bonne pratique des soins est à no 2 assurons que tout le matériel nécessaire à la bonne pratique des soins est a notre disposition avant de partir.

Nous vérifions ue toutes les clefs des patients qui ne pourront pas nous ouvrir sont présente et que nous disposons de suffisamment de gants jetable non poudrés, de tablier jetable non tissés ainsi que de Solutions HydroAlcoolique pour l’hygiène des mains. Comme le conteneur d’Objet Coupant Piquant Tranchant de Mme G était plein hier, nous en prenons également un neuf pour le changer. Je range le matériel dans un sac plastique, l’IDE possède une sacoche de travail . Nous prenons un véhicule de service pour rejoindre le domicile du premier patient.

Les voitures doivent rester propre et l’entretien intérieur et extérieur st effectué régulièrement pour éviter la contamination par des micro-organismes. La première patiente de la matinée est Mme G pour des soins de stomies (changement de la poche et du socle), une aide à la toilette et une injection sous cutané de Lovenox 8000 UI. Nous sonnons chez Mme G, elle vient nous ouvrir et nous engageons la discussion, lui demandons si tout se passe bien, elle nous parle de sa famille et de ses nièces qui vont bientôt lui rendre visite.

Je mets également des gants et un tablier de protection non tissée après avoir effectué une friction hydroalcoolique. Je lui propose ensuite de commencer la toilette, elle accepte et nous nous dirigeons vers la salle de bain. Elle a besoin d’aide pour la 3 toilette, elle accepte et nous nous dirigeons vers la salle de bain. Elle a besoin d’aide pour laver son dos et le bas des jambes, elle est autonome pour le reste. Après qu’elle soit séchée, coiffée et habillée je lui laisse se brosser les dents et lui indique que je l’attends dans sa chambre pour ses soins de stomie et son injection d’anti coagulant.

En attendant je prépare le matériel nécessaire avec l’infirmier après avoir changé de gants et fait une friction hydroalcoolique. C’est moi qui effectue les soins pour la première fois aujourd’hui, j’ai déjà vu l’infirmer faire et il va seulement regarder. Je prépares le nécessaire pour la sous cutané de Lovenox, je dispose sur une table proche du lit ou s’allonge la patiente le conteneur d’OCPT, une boite de gant, un flacon de SHA une compresse avec de l’alcool et une autre sans alcool au cas ou il y aurait un peu de sang (l’alcool ne favorise pas la coagulation).

Pour les soins de stomie je prépare sur la même table le socle neuf que je découpe le plus près possible de la stomie de manière à ce que la peau ne soit pas visible, la poche e stomie, le sac de compresse, une petite bassine avec de l’eau de consommation et j’accroche un sac poubelle à une chaise pour mettre les déchets (les sacs ne doivent pas toucher le sol pour éviter les contaminations et le transport de micro-organismes). ne fois que Mme G est installé sur le lit, elle baisse son pantalon à mi cuisse pour que je fass 4 Une fois que Mme G est installé sur le lit, elle baisse son pantalon à mi cuisse pour que je fasse l’injection. Après avoir identifié la zone d’injection, je la désinfecte avec une compresse antiseptique alcoolisée, je jette ensuite cette compresse. Je décapuchonne la seringue de Lovenox, enfonce l’aiguille dans la zone prévue et injecte doucement la solution. ne fois tout le produit injecté, je laisse l’aiguille une dizaine de seconde pour une diffusion complète du produit. J’enlève l’aiguille et la place directement dans le conteneur d’OCPT qui se trouve a porté de main. Comme il n’y a pas de goutte de sang, il n’y a pas besoin de passer un coup de compresse sur la zone d’injection. Mme G remonte son pantalon et je lui indique que je vais lui changer la poche de stomie et le socle car cela fait 3 jours qu’elle a le même et qu’il aut le changer tout les deux ou trois jours.

Je change entre temps de gants et fait une friction hydroalcoolique. J’enlève doucement le socle pour ne pas abîmer la peau et je le jette dans le sac poubelle. Je prends ensuite une compresse non stérile que je trempe dans la petite bassine d’eau. Je nettoie les zones souillée par des selles avec un mouvement circulaire. J’utilise autant de compresse nécessaire que je jette dans le sac poubelle. Une fois que la zone est propre et sèche, je pose le nouveau socle et reste appuyé pendant 1 mn pour qu’il adhère bien.

Je demande ensuite à Mme G de contracter un peu s S reste appuyé pendant 1 mn pour qu’il adhère bien. Je demande ensuite à Mme G de contracter un peu son ventre pour pouvoir mettre la poche par dessus car c’est un système à pression. Je jette ensuite mes gants et mon tablier dans le sac poubelle que je referme après et dépose devant la porte pour le jeter dans le vide ordure en partant. J’effectue une friction hydroalcoolique et rempli le classeur de suivi des soins en incluant notamment que les soins de stomies ont bien été effectué.

L’infirmier et moi souhaitons une bonne journée à Mme G et nous repartons au véhicule pour aller voir un autre patient. Questionnement La situation choisie me pousse à m’interroger d’un point de vue « infectiologie-hygiène » sur la gestions des déchets. Je jette ici la poche et le socle de la poche de stomie de Mme G dans un sac poubelle qui rejoint les ordures ménagères. On peut se demander pourquoi les déchets mou contenant des selles et ayant un risque infectieux non négligeable ne rejoignent pas les déchets associés aux soins à risques infectieux ?

Connaissances nécessaire ou à approfondir pour analyser la situation, je me suis référé aux protocoles de soins propres à la pratique de soins infirmiers à domicile et isponible à l’antenne dans laquelle j’effectuais mon stage. La dernière actualisation des protocoles d’hygiène date du premier décembre 2012. 5- Analyse de la situation Pratiques non conformes observées/réalisées Causes identifiées Risque Risque et/ou conséquences potentiels ou réels Pas de sacoche de travail destinée uniquement à la pratique des soins et le matériel est parfois disposé en vrac dans les véhicules.

Pas assez de sacoche pour tout le personnel et son utilisation n’est pas assez « indispensable h. Le matériel de travail n’est pas correctement protégé de toute ontamination et cela ne permet pas une bonne application des précautions standards d’hygiène. Mauvaise réalisation des soins de stomie suite à une mauvaise manipulation des compresses non stériles et manque l’utilisation du savon doux. Mauvaise connaissance théorique sur le nettoyage des zones lésés et lectures des protocoles de soins disponibles trop tardive.

Déplacements de micro-organismes vers la stomie et prolifération de ces derniers par l’absence d’utilisation de savon doux. 6- Proposition de solutions : Pour le manque de sacoche de travail disponible on peut tout ‘abord envisager den acquérir une personnelle ou de faire part à l’équipe soignante de la nécessité de l’application d’un tel dispositif. On peut également faire en sorte de protéger au mieux le matériel et éviter tout contact avec des zones potentiellement contaminantes.

On peut utiliser des sacs plastiques que l’on change régulièrement pour protéger la boite de gant et les tabliers par exemple. Quand à la mauvaise réalisation du soin de protéger la boite de gant et les tabliers par exemple. Quand à la mauvaise réalisation du soin de stomie, il faut faire attention ? chaque détail. Un geste qui me paraissait anodin comme celui de nettoyer les selles autour de la stomie respecte toujours les règles d’hygiène de base, aller du plus propre au plus sales, et il faut éviter de déplacer les micro-organismes sur des zones contaminés.

Les compresses doivent également être pliée de manière à ce que les gants ne soit pas en contact avec la partie qui servira à nettoyer la stomie. Des connaissances théoriques solides sont primordiales pour la bonne pratique des soins. 7- conclusion Les éléments utiles au développement de la compétence 3 sont premièrement le fait daller toujours du plus propre au plus ale et deuxièmement d’avoir une bonne organisation afin de préparer tout le nécessaire pour éviter de faire des aller retour et de risquer de contaminer du matériel destiné aux soins.

Les éléments à approfondir pour les prochains stages sont bien sur les connaissances théoriques pour effectuer les soins de manière réfléchie et optimale ainsi que de toujours bien se renseigner sur les protocoles de soins en vigueur. Sur un plan personnel, un des fondements principales de cette formation est pour moi de rester le plus curieux possible et de voir de plus en plus le soin dans sa globalité. 8