TSA 1

TSA 1

Les troubles spécifiques des apprentissages Dr LEROY médecin scolaire, 4 Mars 2009 LE RETARD • C est un simple décalage de maturation dune fonction(par ex le langage) par rapport à une norme d’âge ou sociétale, mais dont l’évolution spontanée et/ou la prise en charge adaptée vont entrainer la récupération ad intégrum LE TROUBLE • Contrairement au r notion médicale, corr désorganisation d’un Snipe to View nécessitant un diagnostic pr cis par des professionnels de santé, avec des tests étalonnés(écart en général inférieur à- 2 DS) et une prise en charge multipartenariale qui ne sera que alliative(moyens de compensation) LE HANDICAp • C’est une notion définie par la MDPH, en fonction de l’appréciation de la déficience(atteinte d’un organe ou d’une fonction) et de l’incapacité qui en découle dans les gestes et les actes de la vie quotidienne(en général supérieure ou égale à chez l’enfant). • Cela donne droit au statut de personne DURABLES •Sévères: il y a un retentissement sur les relations de l’enfant, sur sa vie sociale, ses apprentissages. ??Durables: ils persistent au delà de l’âge de 6 ans, malgré des prises en charge adaptées(orthaptiques, rgothérapiques, orthophoniques) LES DYSPHASIES LE LANGAGE ORAL Le langage est à la fois un outil de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
raisonnement et un instrument de communication, il sert de support à la pensée et permet d ‘établir des échanges avec les autres toute atteinte des fonctions linguistiques entrainera une difficulté d’apprentissage • Le langage oral est un système de signes (le lexique) reliés par des règles (la syntaxe) débouchant sur du sens (sémantique) élaboré dans un contexte social (pragmatique) • Cest un déficit durable des performances verbales et significatif en regard des ormes établies pour l’âge. • Le diagnostic doit être posé récocement. (4,5 – 5 ans) comprendre un texte Difficultés en production écrite chez un élève pertinent à l’oral Discordance, à Pévaluation entre le score de maths et celui de français Elève fatigable, rêveur, inattentif DIFFICULTES EN LECTURE Cl Il ne parvient pas ? lire comme les élèves de son âge(sauts de mots, inversion, ajout, omission, confusion de sons) Dll est très lent, se fatigue très vite, se décourage facilement. DIFFICULTES EN ECRI URE Cl Il est très lent D II a du mal à prendre des notes et à copier

C] Il ne soigne pas sa présentation et rature beaucoup Il fait beaucoup d’erreurs en orthographe Erreurs de codage phonèmes / graphèmes combien gardien Erreurs d’agglutination elle n’a pas Tous les coureurs s’élancent Erreurs de sur-segmentati PAGF volontaires , en l’absence de troubles sensoriels, moteurs, intellectuels ou psychopathologiques Raccourci vers s chema des praxies. lnk DIAGNOSTIC POSITIF • Il repose sur l’association d’une plainte, d’une gêne, occasionnant un ensemble de symptômes • Le médecin de pmi ou scolaire participent ? ce repérage, première étape du diagnostic ?? On retrouve chez ces enfants de nombreuses maladresses motrices affectant la motricité globale et fine. • Souvent, la perception spatiale est touchée.

DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE • Elle doit permettre de répondre à 4 questions: • Ce trouble est- il avéré? Le bilan étalonné en psychomotricité ou en ergothérapie permettra de faire la différence entre retard et trouble. • Ce trouble est- il spécifique? C’est le rôle du bilan psychologique voire neuropsychologique • Ce trouble est- il développemental? Une consultation neuro-pédiatrique éliminera une pathologie acquise ?? Quelles sont les caractéristiques de ce trouble du geste? C’est surtout l’aspect qualitatif du trouble que l’on va évaluer: la lenteur de production, les résultats fluctuants , l’aide ou non apportée par des repères visuels ou la verbalisation des informations.

L’enfant dyspraxique va faire de petits progrès mais insuffisants pour automatiser son geste, le rendre harmonieux et facile (ce qui l’empêchera de gérer une l’écart par rapport aux et écriture manuelle, ne va cesser de s’accroitre et les entrainements habituels proposés en classe resteront inefficaces. DIFFICULTES SCOLAI RES ?? En lien avec l’absence d’automatisation du graphisme: Dysgraphie, lenteur, fatigabilité, impossibilité de gérer une double tâche impliquant l’écrit. • En lien avec les difficultés visuo-spatiales et visuoconstructives: Difficultés d’organisation, de classement, de mise en page Difficultés en lecture et en orthographe: sauts de ligne, lenteur, lecture hachée dysorthographie prédominant au niveau des mots d’usage.

Difficultés en maths: difficulté d’accès à la notion de nombre (en raison de l’aspect visuospatial du comptage et de la position), à la pose des opérations (non maîtrise es algorithmes spatiaux) Difficultés en géométrie (réalisation de figures, utillsation des outils), schémas, graphiques, tableaux ? double entrée, cartes en géographie. Difficultés en arts plastiques, en EPS, en travaux ROLE DES DIFFÉRENTS PARTENAIRES • « La bataille contre la souffrance est gagnée lorsque chacune des personnes aidantes est persuadée d’apporter seulement une petite pierre à l’édifice de la construction de l’enfant » • Seront associes en fonction de leurs compétences respectives, autour de l’enfant et de ses parents, l’enseignant, le Rased le médecin scolaire ou de PM