TS Resolution De Probleme Hydrate De Methane IG

TS Resolution De Probleme Hydrate De Methane IG

Résolution de problème : Les hydrates de méthane, un nouveau défi pour le Japon ? Après avoir présenté les hydrates de méthane et le contexte énergétique du Japon, répondre au problème suivant : À consommation d’électricité constante, pendant combien de temps le Japon peut-il espérer exploiter les hydrates de méthane en remplacement total du nucléaire ? Cette solution est-elle « durable » ?

L’ensemble de la démarche de résolution devra être détaillée et accompagnée de ses Document 1 : En déci devenir le laboratoire énergies renouvelabl or7 nt uc ire, le Japon va La décision avait beau être attendue, elle revêt une portée économque et politique considérable au niveau mondial : un an et demi après le terrible séisme qui a frappé le Japon et entraîné la catastrophe de Fukushima, le gouvernement japonais a annoncé, vendredi 14 septembre, l’arrêt progressif de la production d’électricité nucléaire sur trente ans Mais au-delà de cette décision politique majeure qui engage l’avenir à long terme du Japon, le gouvernement japonais construit une ambitieuse stratégie énergétique qui repose sur rois piliers complémentaires : développer massivement toutes les énergies renouvelables et non-conventionnelles, y compris les énergies issues de la mer, réduire de manière considérable la consommation d’énergie du pays et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
améliorer l’efficacité énergétique globale de l’économie nippone. inaccessible : les hydrates de méthane emprisonnés au fond des océans.

L’information est passée inaperçue en Europe mais début 2012, une équipe de recherche américano-japonaise a en effet réussi pour la première fois au monde à extraire de manière ontinue pendant deux mois des hydrates de méthane dans la région de North Slope, en Alaska en utilisant une nouvelle méthode prometteuse qui consiste à récupérer ces hydrates en injectant un mélange de C02 et d’azote dans un puits d’un kilomètre de profondeur. Or, selon différentes estimations géologiques, il y aurait au fond des mers entourant le Japon au moins 7 milliards de m3 d’hydrates de méthane à condition toutefois de mettre au point des technologies de récupération qui préservent l’environnement et préviennent efficacement les risques de ollution et d’émissions massives de ce gaz à effet de serre dans l’atmosphère. ource : RTFLASH Recherche et Technologie (Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques du vendredi 21 septembre 2012) Document 2 : Les 10 plus grands producteurs mondiaux d’électricité en 2010 pays Allemagne Canada Corée du sud Espagne Etats Unis France Italie Japon Mexique Royaume Uni Production PAG » rif 7 naturel Nucléaire Hydroélectricité Autre Pourcentage de la production totale 26,9 27,5 26,7 Source : http://perspective. usherbrooke. a/bilan/statistiques/6 Do cu men t 4 : Hydra tes de méth ane L’hydrate de méthane est un composé solide, résultat de la cristallisation d’un mélange d’eau et de méthane sous certaines conditions de température et de pression. Cest une source potentielle d’énergie fossile mais son exploitation s’avère actuellement complexe et coûteuse.

Classé avec les gaz non conventionnels (gaz de schiste, gaz de charbon et gaz compact), il est localisé principalement dans les régions où se trouve le pergélisol (couche du sol gelée en permanence, en Arctique par exemple) u dans les couches sédimentaires des fonds océaniques. L’hydrate de méthane est constitué de molécules de méthane (CH4), entourées par un réseau de molécules d’eau (H20) disposées en cage d’où le nom de clathrate (du latin clatatrus, encapsulé), aussi donné aux hydrates. À pression normale et à température ambiante, la cage de molécules d’eau se dissocie et libère une quantité considérable de méthane : lorsque l’hydrate « fond », 1 rn] d’hydrate de méthane produit généralement 1 64 mg de méthane. La part des hydrates dans la production de méthane re t très modeste. PAGF3CF7