Travaux.pratique.e

Travaux.pratique.e

HIP-HOP IS SOMETHING YOU LIVE [pic] INTRODUCTION : Dans le monde du Hip-Hop l’attitude et le look sont des regles complementaires et intangible ; c’est a dire il faut avoir l’un et l’autre, et non l’un sans l’autre. L’apparence est tres importante. Le mouvement Hip-Hop ne aux Etats-Unis en 1970 dans les quartiers pauvres de New –York et se propage dans le monde a partir des annees 90 . Entre la naissance du Hip-Hop, dans les annees 70 et aujourd’hui le style vestimentaire Hip-Hop a evolue. Les vetements hip-hop sont devenus une facon de manifester son individualite et son style personnel.

Ce qui est important dans le vetement hip-hop , c’est la facon dont vous marchez, dont vous parlez, la maniere de porter votre chapeau, tout cela c’est le style…Le style est un langage un moyen de transmettre des messages precis.. La musique porte une forte influence sur code vestimentaire et donc sur notre identite. C ‘est depuis les annees 50 que les adolescents ont acquis une certaine autonomie culturelle qui leur a permis de se manifester par le gout musicaux qui influence leur style vestimentaire. ? Comment le hip-hop est-il represente a differente epoque ? ? Comment la mode est-elle influencee par la musique hip-hop ?

Dans

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
un premier temps nous verrons comment le hip-hop a evolue depuis sa naissance jusqu’a aujourd’hui avec les Etats-Unis (son lieu de depart) et la France qui a adopte ce genre dans les annees 90. Dans un second temps nous analyserons l’influence que porte la musique sur le style vestimentaire aupres des individus. DEVELOPPEMENT : I- Plusieurs Types de Hip-Hop [pic] Entre l’ebauche du Hip-Hop c’est-a-dire les annees 70 et aujourd’hui 2008, la mode hip-hop a evoluee tout comme la mode en general. Cependant on a constate qu’au debut celle-ci n’etait pas representee de la meme facon.

Nous allons donc etudier ces deux facons differentes de representer une meme mode en fonction des differentes periodes dans les deux pays, la France et les Etats-Unis. Et pour finir nous demontrerons que le style a evolue. La culture Hip-Hop est principalement issus des grandes villes et des banlieues. Pour les jeunes issus des endroits les plus defavorises, surtout aux Etats-Unis, la maniere s’habiller a toujours ete une des rare possibilite de manifester son individualite et son style personnel. Le prix devait donc etre accessible a tous cependant le manque d’argent fut remplacer par la creativite et l’originalite des vetements .

A la base, le jeune ne pouvait pas se payer de vetement chers, il faisait alors avec le peu dont il disposait, l’importance n’etant pas ce que l’on porte, mais la maniere de le porter. A- Hip-Hop Americain vers les annees 80-90 Les « ricains » sont ceux qui s ‘inspirent du style Americain, on peut donc les trouver en France mais surtout au Etats-Unis durant cette epoque. Il y a dans ce genre plusieurs types : le hip-hoper, le graffeur et le breaker old school. Dans les debuts du Hip-Hop, 70s, le style n’est present seulement aux Etats-Unis, on ne peut donc pas encore parler de la diversite de style que comprend ce nouveau mouvement .

Les fans de ce genre de musique sont remarquable par le code vestimentaire qu’ils adoptent, c’est comme un code de reconnaissance. Les Hip-Hoper portent ce que l’on appel des baggy ce sont des pantalons tres larges, style flottant, il est issus des vetements de prisonniers americains. En prison, on se retrouve sans ceinture et sans lacets, le pantalon tombe et on voit les sous-vetements. A leurs sorties, les prisonniers laissaient toujours tomber leurs pantalons pour dire qu’ils sortaient de prison, c’est hautement symbolique.

Ceci peut etre accompagne par un sweat a capuche, qui est lui issu des gangs qui portaient ce genre de vetement avec des lettres identifiant leur groupe. Les break dancers ont suivi cette mode des gangs mais optent le plus souvent pour des tissus souples compatibles avec une danse acrobatique; a ceci s’ajoute un bonnet permettant de realiser des figure sur la tete comme la toupie (head-spin). Ils ont la plupart du temps sur eux un ou plusieurs signes distinctifs de leur groupe s’ils en ont un. Le graffeur est habille simplement de facon a pouvoir faire quelque chose d’une minute a l’autre, il faut que cela soit pratique pour lui.

Il est alors vetu d’une capuche leur servant a se cacher apres avoir fait des graffitis sur un mur, dans un metro, ou autre ( le graffiti etant un pilier du fondement du hip hop); d’un jean serre il y a rien de large, c’est tout dans les normes. Il y a bien l’ « american style » comme la doudoune courte. Les baskets sont les seul chaussures adaptees a ce style car le caoutchouc qui en fait les semelles permettait de ne pas etes electrocute en courant sur les voies du metro apres avoir fait des graffitis et l’outil indispensable pour danser. Les t-shirt ou maillots de basket-ball sont generalement de taille XXL.

Le plus souvent on essaye d’accorder chaque couleurs. On y ajoute a tous cela des accessoires voyants tel des bandanas, des casquettes, des bijoux. Les bijoux portes sont souvent tres imposants, brillants, avec de longues chaines, des faux diamants aux oreilles que l’on appelle des « bling-bling ». Lorsque le Hip Hop connait une ascension vers les annees 90 , il se developpe. Les artistes se font de plus en plus connaitre alors pour montrer leur reussite ils portent tout objet pouvant etre un signe de leur « triomphe », »victoire» face aux difficultes que connaissent la plupart des amateurs de Hip Hop dans les ilieux populaires (lieu de naissance de Hip-Hop). Avoir des bijoux est signe de reussite. B- Representation des Francais vers les annees 80-90 Les « lascars » sont ceux qui s’inspirent du Hip-Hop Francais. Dans les annees 80 il y cette nouvelles tendance qui debarque et plusieurs Francais se sont retrouve dans ce style tout nouveau, tout frai . Pour se procurer des vetements il fallait alors se deplacer en Angleterre ou aux Etats_Unis, ou trouver quelqu’un qui le fasse pour vous. Il y a plusieurs types, les « cailleras » et les « franciliens ».

Ils portent des pantalons de survetement Lacoste, Tacchini, Fila, Reebok (des marques sportives). Avec ceci il ajoute un sweat-shirt a capuche, comme les « ricains » sauf que les marque ne sont pas les memes et ce n’est pas porte de la meme facon c’est un style different. Les »lascars » on t parfois tendance a porter sur eux deux survetements superposes quand car ils risque de coucher dehors. Il aime etre accompagne d’un pour montre qu’ils sont proteges. Les casquettes Lascote a carreaux sont tres convoitees.

A leurs pieds on peur remarquer des baskets Reebok Classique ou des Cortez Nike. En France il existait au debut du mouvement graff des signes de reconnaissance entre les graffeurs. Des plaques en metal composees des lettre du nom du graffeur, ce sont des « name-plate » , on les portait autour du cou ou de la ceinture. C- Representation des Francais et Americains Aujourd’hui Aujourd’hui, 2009, tout cela a changer. Au Etats-Unis il y a toujours ces « ricains » habilles en vetements XXL, avec les « bling-bling » mais a present il y a une certaine evolution ou plutot un retour en arriere.

Dans le milieu de la mode la tendance de nos jours est de s’inspirer de l’ancien et renouveler. On ne creer plus vraiment a part quelques createur comme les createurs Japonais. Alors au niveau de la mode Hip-Hop les marques et createurs de streetwear suivent eux aussi le mouvement et font un flashback au niveau de leurs « creations ». Il y a ce retour en arriere car certains code on perdure. Reebok Classic(2008) Ce n’est pas que cette mode soit nostalgique, mais on peut dire qu’elle est attachee a certaines valeurs. En ce moment, on est d’ailleurs en plein raz-de-maree vintage.

Pourquoi ? Car c’est dans cette vague que l’on trouvera le plus de pieces unique : le polo edite il y a 30ans mais conserve dans un parfait etat, des reedition des vieilles baskets en serie tres limitee. Le but est toujours de se demarquer, de detenir quelque chose de quasi-unique et de le porter fierement. Le style « old school » est donc aussi tres present dans le monde du streetwear. Le streetwear ne passe plus inapercu. La derniere edition de Who’s Next, salon de la mode de demain pour les professionnels, les labels streetwear se sont pares de leur plus belles teintes.

On peut se procurer des vetements retro dans les friperies, les brocantes ou les ventes privees. Ou encore des ventes specialement organisees dans la vente de vintage comme La Brocant’ Hype qui se deroule a peu pres une fois par mois . Le fluo fait son grand retour, les annees 80 etant une veritable source d’inspiration pour ses marques. En France on trouve des personnes s’inspirant du Hip-Hop americain et donc qui suive le mouvement precedemment decrit et ceux qui s’inspirent du Hip-Hop francais on eux aussi evolue et leurs manieres de s’habiller ne sont plus les memes. pic] [pic] Nike Dunk Nike Dunk II – Influence du monde Hip-Hop sur le style vestimentaire De nos jours, la musique prend une place importante dans une la vie des jeunes (15-25ans). Chacun s’approprie son style musique. Le choix d’un style de musique determinerai un code vestimentaire a suivre chez les jeunes et permettrai aux jeunes de constituer une identite. Le choix d’un style vestimentaire implique l’appartenance a groupe mais aussi une exclusion.

La stylisation est aussi influencee par les pairs. La construction identitaire va passer par une mise en scene de soit par une stylisation . La stylisation c’est un travail dans la presentation de soi : le moindre detail est travaillee. L’individu exposera dans une sorte de mise en scene de soit ce qu’il estime etre les traits les plus importants de sa personne. Ces signe exterieurs vont le definir. En ce qui concerne les adolescents les choix individuels sont fortement contraints par les groupes de pairs. A – Le Role de la Musique

Le role de la musique est important car le look des jeunes se manifestent en fonction du gout musical. La musique jeune qui leur etait proposee aux jeunes etait souvent marquee par un engagement refusant les valeurs de la societe adulte. Par la meme occasion, cette musique leur donnait une identite. Nous pouvons donc ajouter que face a ce « desenchantement » que le monde adulte leur propose, la musique est en quelque sorte « l’enchantement » qui donne un sens a leur vie. La musique influence donc notre philosophie de vie mais aussi notre style d’habillement.

Si le code vestimentaire est indique de maniere manifeste ou avec des attributs-types, nous pouvons savoir quel genre de musique que cet individu ecoute. L’habit communique aux autres ce que nous sommes et ce nous aimons. Il revele beaucoup d’elements notamment notre. Il devient alors comme une seconde peau et constitue notre identite. L’individu est influence par la musique et le message qu’envoi l’artiste et par consequent essaye de l’imiter. Il suit une representation jugee coherente pour lui, un paradigme. C’est pour cela que aujourd’hui les artistes contribuent a promouvoir certaines marques dans ce milieu.

Comme Sean Jean Comb ou P. Diddy createur de la marque Sean John, Shawn Corey Carter ou Jay-Z createur de RocaFella La construction identitaire va passer par une mise en scene de soit par une stylisation . La stylisation c’est un travail dans la presentation de soi : le moindre detail est travaillee. L’individu exposera dans une sorte de mise en scene de soit ce qu’il estime etre les traits les plus importants de sa personne. Ces signe exterieurs vont le definir. En ce qui concerne les adolescents les choix individuels sont fortement contraints par les groupes de pairs.

B- L’appartenance a un Groupe, Le role des Pairs Le fait d’adopte une certaine mode est en meme temps un facteur d’inclusion et un facteur d’exclusion des autres categories sociales. On appartient au groupe qui vit selon des normes propres au Hip-Hop mais en parallele etant different des autres, c’est une exclusion par rapport aux autres. Par le mot groupe nous voulons dire deux personnes ou plus qui entrent en interaction, ont des buts communs, entretiennent un relation relativement stable, presentent une certaine interdependance, et se percoivent comme faisant partie d’un groupe , dans otre cas nous traitons le milieu Hip-Hop. Les phenomenes d’influence traduisent simplement le fait qu’au sein d’un groupe, la connaissance des opinions des autres et la confrontation des idees amene naturellement certains individus a modifier leur propre point de vue ou comportement. Le changement peut etre immediat ou differe. Plusieurs experiences ont demontre comment les groupes peuvent inciter les individus a se conformer aux normes du groupe.

L’experience de ASCH, publiee en 1951, est une experience du psychologue Solomon Asch qui demontre le pouvoir du conformisme sur les decisions d’un individu au sein d’un groupe(1951,1956). Elle s’attache plus particulierement a etudier le comportement d’un individu expose a un groupe qui lui est unanimement oppose. Il met ainsi en evidence qu’un nombre important d’individus subit une pression forte au conformisme, c’est-a-dire renoncent a un point de vue personnel pour se rallier a celui de la majorite pour se mettre en harmonie avec le groupe et surtout pour etre accepte.

Tout groupe tend a se constituer un systeme de normes, c’est-a-dire de regles de comportement qui reflete ce que le groupe juge comme adapte, approprie. Elles sont different d’un groupe a l’autre. Donc le fait d’appartenir a un groupe ayant un style de vie tel que le Hip-Hop nous influence sur notre style de vie a nous, notre langage, style vestimentaire, codes, valeurs propres car les individus construisent leur identite en adoptant ces regles. CONCLUSION: Les vetements sont de bons outils pour l’expression artistique, faire passer des messages et laisser libre cours a sa creativite.

C’est aussi une facon d’affirmer son identite. Pour Conclure depuis sa naissance le Hip-Hop ne cesse de ce propager d’evoluer d’une facon original, c’est-a-dire en remettant en avant certains anciens codes. Ce mouvement ne cesse de vivre aujourd’hui les plus reconnu n’eprouvent plus le besoin de s’afficher ouvertement et expriment leurs differences a travers une attitude, un etat d’esprit partages, un style de vie. Si la tendance Hip-Hop avait ete un mouvement passager elle se serait deja eteinte comme beaucoup d’autres modes (ex :Hippies).

Le Hip-Hop se renforce on verra emerger beaucoup d’autre tenues, d’autres chanteurs et le cycle continuera ainsi mais finira jamais de cesser car le Hip-Hop est bel et bien une mode mais aussi un style de vie. http://www. linternaute. com/video/84858/streetwear-phenomene-de-mode/ http://www. navi-mag. com/hip-hop-et-tendancea-casquette-street-wear-pantalon-hip-hop-et-chaussure-street-wear-sur-le-net-id-773. html http://magazine. shopoon. fr/2006/09/ http://www. belle-et-bien. fr/tag/style-vestimentaire http://www. webzinemaker. com/admi/exec/print. php3? ident=tpemode&rubr=&id=173500 http://www. onlygroove. com/quiz/469. html