Traitement des charges

Traitement des charges

AV – Imputation des frais des centres principaux aux coûts des produits : Conclusion les charges dont l’inscription aux coûts s’effectue sans problème particulier et celles dont l’affectation requiert le consentement des responsables. L’objectif avoué, quant aux méthodes de répartition adoptées est de limiter l’arbitraire de la répartition des charges indirectes aux différents coûts. Distinction entre charges directes et charges indirectes ? Charges directes : Ce sont les charges qu’il est possible d’affecter immédiatement ; c’est-à-dire sans calcul intermédiaire, au coût d’un produit termine grâce à un moyen de mesure.

Ces charges peuvent concerner le coût d’un produit ou d’une commande. Charges indirectes : Ce sont les charges qu’il n’est pas possible d’affecter immédiatement à un coût particulier. Elles nécessitent un calcul intermédiaire pour être imputées au coût d’un produit déterminé. Ces charges concernent plusieurs produits ou activités. Affectation et imputation des charges Une distinction doit être opérée entre les expressions affectation et imputation: l’affectation correspond à une répartition des charges sans calcul intermédiaire , Imputation correspond à une répartition des charges avec calcul intermédiaire.

Ce processus peut être schématisé comme suit : 2 directes et de charges indirectes. Les charges directes sont, par définition, des charges qui concernent exclusivement

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
un seul produit. Par conséquent, elles font poupée d’une affectation directe au coût. Par contre, les charges indirectes sont relatives a plusieurs produits, ce qui nécessite un traitement préalable avant leur imputation aux coûts des produits. Plusieurs méthodes de traitement des charges indirectes ont été voluptés. La plus fréquente, sur le plan pratique, est la méthode des sections homogènes dont les étapes sont . Découpage de l’entreprise en centres d’analyse – ventilation des charges incorporables en charge directes et charges indirectes ; – répartition primaire des charges Indirectes ; – répartition secondaire ; imputation des frais des centres aux coûts des produits. On appelle centre d’analyse ou section, un compartiment d’ordre comptable dans lequel sont regroupées et analysées, préalablement a leur imputation au coût, des charges indirectes homogènes La phase de découpage est une phase préliminaire qui n’est jamais définitive.

Ainsi tout changement au sein de rentrerais implique la remise en cause du découpage précédent. Une section doit être choisie de telle manière que les charges indirectes qu’elle regroupe présentent un caractère d’homogénéité. Deux modes de classification entre les centres peuvent être utilisées ? Une première classification 3 e en centre opérationnel, l’unité d’?ouvre se définie sur une base monétaire (Exemple : centre de distribution). Une deuxième classification est proposée entre centre auxiliaire t centre principal.

Les sections principales sont des sections qui par leur activité participent directement au processus de production de l’entreprise. Exemple : section approvisionnement ; section production etc.. Les sections auxiliaires ou sections secondaires sont généralement des sections qui ont une activité globale et qui ne participent pas directement au processus de production de l’entreprise. Exemple : section entretien, section administration, Cette étape consiste a repartir l’ensemble des charges indirectes entre les différents centres d’analyse

Si les charges sont indirectes par rapport aux produits mais directes par rapport aux centres (semis directes), elles seront aisément affectées aux centres concernes. S’il s’agit de charges indirectes par rapport aux produits et par rapport aux centres, on fait référence à des clés de répartition ou clés technicien-comptables (repartir le loyer par exemple en fonction des surfaces des ateliers ou des centres), généralement exprimées en pourcentage La somme des charges indirectes et semis directes donne, le total après répartition primaire pour chaque section ou centre.

Cette étape consiste à tar ères des centres 4 a ceux situes en aval sans en recevoir. 2. Transferts croises : Dans ce cas, le total d’un centre auxiliaire à repartir dépend de la valeur de la prestation reçue et de celle fournie. Ce problème peut être transforme en un système de > équations a > inconnues (no nombre de centres se livrant des prestations réciproques) AV – Imputation des frais des centres principaux aux coûts des Une fois on a calcule les totaux après répartition secondaire, on doit choisir, pour chaque centre principal, une unité d’?ouvre qui le caractérise.

L’unité d’?ouvre se définit comme étant l’unité permettant d’imputer le coût d’un centre d’analyse aux coûts des produits. AI s’agit donc de l’unité de mesure de l’activité du centre considère. A/ Recherche et choix de l’unité d’?ouvre : Ce choix se fait par une analyse de corrélation entre l’unité d’?ouvre et le coût du centre considère. L’évaluation du degré de corrélation se fait soit gratuitement soit par le coefficient de corrélation. 3/ Coût de l’unité d’?ouvre ou taux de frais des centres .