Trabajo Wegener

Trabajo Wegener

DM de SVT Wegener. Introduction: L’étude des chaines de montagnes permet à Suess d’affirmer l’existence de mouvements verticaux mais aussi de mouvements horizontaux importants. Le moteur des mouvements superficiels reste la contraction thermique mais n’empêche pas des mouvements latéraux importants. Les continents formaient à l’origine, un unique contiennent Gondwana.

Les continents actuels se sont ensuite individualisés au fur et à mesure que les parties centrales de l’ naissance aux océan Comment en effet p rar: continentales légères océaniques plus den draient pour donner es parties niveau des fonds adiction et c’est là où Wagener dit que : « Les hypoth ses admises comme évidentes doivent être viciées par des erreurs cachées Et commence à développer ses théories.

Compagnons d’investigation, après plusieurs ans d’investigation et de reformulation d’hypothèses, j’ai enfin trouvé l’explication au mouvement des continents et je vous l’expliquerai tout de suite en acceptant des interruptions pour à la fin prouver la certitude de ma thèse. continents (Wegener et les contestations): – Monsieurs, nous sommes ici réunis pour argumenter nos thèses sur le mouvement continental. Les continents, autrefois réunis n une seule masse continentale nommée Pangée, se sont dispersés pour atteindre leur position actuelle en fendant le SIMA qui les entoure.

Je suis sûr

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
que l’orogenèse se lie au déplacement des continents, et cela nous permet d’expliquer l’unification du relief terrestre. D’une part, je peux affirmer que les chaînes de montagnes intracontinentales naissent de la collision entre deux socles continentaux et, d’autre part, je peux dire que surement la dérive des continents à travers le SIMA crée par compression des chaînes de montagnes sécondaires et laisse derrière eux des fragments à l’origine des petites d’iles.

C’est à dire que ce mouvement est le procréateur de toutes les formes de reliefs qu’on retrouve dans les continents et au milieu de la mer. Monsieur Wegener, sans aucune peur de me tromper je peux vous assurer que ces reliefs proviennent de différents aspect naturels, et accidentels de la surface terrestre. En plus ces ressemblances entre les formes des continents, proviennent justement d’un aléa de la vie, j’en suis complètement sûr que votre théorie est trompée.

C’est vraiment improbable que cette c PAG » OF d suis complètement sûr que votre théorie est trompée. C’est vraiment improbable que cette couche dont vous parler ait une elle force pour diviser cet « unique continent original » Soyons cohérent, vous n’avez pas d’autres théories qul soient vraies semblables en plus Von Ubisch, nous dit que les similitudes entre la flore et la faune trouvées en différent continents, d’une manière imposante, racontent une théorie de relations intercontinentales. Ces similitudes dont vous parlez, professeur, ne sont pas complétement cohérent, elles peuvent être le résultat d’évolution simultanées qu’on eu lieu dans les mêmes espèces sans avoir eu nécessairement une liaison entre les différents continents.

Avec tout le respect monsieur, la statistique des altitudes de la croûte terrestre met en évidence, depuis la fin du XIXe siècle, qu’il a deux niveaux qui sont beaucoup plus privilégiés au niveau du sol et ils sont situés à 100m plus haut que la mer où on trouve la totalité des plaines du planète ; le deuxième, est situé à 4700m en bas de la mer, ils correspondent aux fonds abyssaux. Cela nous permet d’affirmer que ces deux espèces de « sols le continental et celui qu’on retrouve sous Veau et tout les deux sont les comprovant de la thèse de l’isostasie. Et en plus de je dois rajouter qu