TPE Lionel

TPE Lionel

TRAVAUX PERSONELS ET ENCADRES Corps humain: Éthique du sport et responsabilités: éthique et pratique des activités physiques ( fair-play, valeurs, inégalités TPE réalisé par: GOMIS Lionel 1 ere ES • DJOUDREZ sonan lere L Notre Dame De La Viste session 2014-2015 problématique: Le s restant un jeu? Introduction or2s Sni* to View de société tout en 1. Les bienfaits et les dangers du sport a) Ce que nous apporte le sport ( santé, etc b) Les mauvais cotés du sport 2.

Les enjeux économiques et politiques a) L’économie dans le sport b) L’impact du sport sur la politique Conclusion Le sport a, aujourd’hui, prit une place importante dans la société, grâce à ses valeurs, actions… Le sport est un ensemble d’exercices, le plus souvent d’exercices physiques, se pratiquant sous forme de jeux. Le sport est un phénomène quasi universel dans le temps et Tous ces empires ont été marqués par l’importance du sport.

Il a aussi un aspect esthétique du corps, de la santé, la condition physique, pour l’épanouissement physique et morale. Pour ces TPE nous avons choisi comme thème l’éthique du sport, sous l’axe de recherche « corps humain Notre sujet s’intitule: « Éthique du sport et responsabilités: ?thique et pratique des

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
activités physiques ( fair-play; valeurs, etc ) , mais on est plutôt fixé sur le sport et ses valeurs Après traitement, nous tacherons de répondre a la question suivante: « Le sport peut-il être un enjeu de société tout en restant un jeu ? ? pour cela nous avons réparti notre travail en deux parties, dans un premier temps nous parlerons des bienfaits et des dangers du sport et ensuite nous traiterons les enjeux économiques et politiques de celui-ci. Partie 1 Les bienfaits et les dangers du sport a) Ce que nous apporte le sport > Le sport nous apporte tout d’abords des valeurs : Lorsque le Français Pierre de Coubertin se proposa de rétablir les Jeux Olympiques en 1894, son but n’était pas simplement de créer une compétition sportive moderne.

Il avait pour ambition de fonder un mouvement international qui favoriserait une culture intégrée de l’athlétisme et de l’éducation, de faire du sport un modèle de paix et d’harmonie, et de protéger un ensemble de valeurs qui vont bien au-delà du terrain de compétition. Il estimait que ces valeurs olympiqu ntielles pour différencier PAGF OF surtout, pour étayer toutes les activités du Mouvement olympique. La vision de Pierre de Coubertin s’est éalisée.

Aujourd’hui, les valeurs olympiques d’excellence, d’amitié et de respect sont l’âme du Mouvement olympique dont elles imprègnent l’ensemble des actions et des décisions. En résistant au temps, ces valeurs n’ont pas seulement donné au sport une visibilité internationale, elles ont également joué un rôle majeur dans le succès à long terme du Mouvement olympique. Et surtout, les valeurs adoptées par Coubertin il ya 113 ans continuent à donner un sens au dialogue mondial sur le rôle du sport dans la société actuelle.

Les trois valeurs fondamentales du mouvement olympique, qui nous inspirent sur le plan ndividuel et institutionnel, sont: • Excellence: Cette valeur signifie donner le meilleur de soi- même, sur le terrain de jeu ou dans le monde professionnel. L’important n’est pas de gagner, mais de participer, de progresser en fonction de ses objectifs personnels, et de jouir de l’association saine d’un corps, d’un esprit et d’une volonté solides. • Amitié: Cette valeur est au cœur même du Mouvement olympique. Elle nous encourage à percevoir le sport comme un outil de compréhension mutuelle entre les individus et les peuples du monde entier. ?? Respect: Cette valeur inclut le respect de soi-même et de son orps, des autres, des rèeles et des règleme PAGF et de l’environnement. valeurs fondamentales du mouvement olympique nous pouvons citer les valeurs présente dans le sport et qui nous paraissent très importante La Solidarité, c’est un élément essentiel surtout dans les moments difficiles ! Le Plaisir, à notre sens la plus importante, l’argent devenant omniprésente dans le sport de haut niveau, elle fait souvent oublier que le sport doit avant tout procurer du plaisir et de la joie.

Le Respect tout comme la solidarité est une valeur primordiale du sport, c’est une valeur ondamentale tant sur le plan sportif que dans la vie quotidienne, elle passe par le respect des arbitres et de ses adversaires et dans la société par le respect des lois. Le Dépassement de soi sans doute l’une des plus importantes, Avant de se battre contre les autres, il est important de se battre avec soi-même, de repousser ses limites ! La Compétitivité sans compétitivité, pas de dépassement de soi ! Cette dernière, si elle est saine permet nettement d’augmenter ses performances et de se surpasser. cette valeur peut être contester car la compétition montre que les individus ne sont pas tous égaux car il y a n gagnant et des perdants ) Nous pouvons aussi affirmer que le sport est très bénéfique pour l’individu en difficulté, en effet, le sport apporte aux jeunes de nombreux acquis pour s’intégrer dans la société. Il inculque des valeurs fondamentales sportivement qu’ils réutiliseront au cours de leur vie, il va servir d’exemple. Et réciproquement les évo ociété exercent une gens peuvent ou veulent pratiquer le sport.

Ces évolutions ont donc des répercussions sur le sport, ses valeurs et ses normes. > Les valeurs changent Le constat de ces dernières années est que les valeurs proclamées ne sont pas toujours espectées et qu’elles donnent lieu parfois à de profondes dérives : discours et gestes incorrectes, corruption, dopage, nationalisme, inégalité entre les genres… De nombreuses réformes existent et font que ces valeurs soient respecter , comme le fairplay. Le fair-play, l’esprit sportif ou le franc-jeu désigne une conduite honnête dans un jeu, puis dans toutes circonstances.

Utilisé couramment dans le monde du sport, ce terme recouvre à la fois le respect de l’adversaire, des règles, des décisions de l’arbitre, du public et de l’esprit du jeu, mais aussi la loyauté, la maitrise de soi et la dignité dans la victoire omme dans la défaite. Nous pouvons rajouter pour compléter et bonifié le bon coté du sport qu’il est accessible ? tout les individus de ce monde ( personnes handicapées par exemple avec les jeux paralympique j. > Le sport apporte également de bonnes choses à l’humain : ( corps et santé ) On ne le dira jamais assez : l’activité physique, c’est bon pour la santé.

Alors qu’il reste pour beaucoup, synonyme de corvée, le sport est un moyen simple de rester en bonne santé morale et physique. Les efforts à fournir paraissent bien minces, au vu des bienfaits qu’il procure.. Un Français sur deux ne s PAGF s OF tivité physique peut aider que l’hypertension ou l’ostéoporose. Le sport a pourtant de nombreux avantages comme améliorer les conditions physiques et mentales. Depuis plus de 20 ans, la science reconnaît les bienfaits du sport sur la santé. Une grande enquête menée auprès de 8 000 personnes a été réalisée à ce sujet par le Journal des Femmes et Santé-Médecine.

Les Français connaîtraient en fait les effets de l’activité physique sur le poids mais beaucoup moins sur la santé. Les médecins sont quant à eux peu nombreux ? prescrire du sport à leurs patients reconnaissant eux-mêmes un anque d’informatlon. Le risque de développer une maladie est pourtant diminué avec la pratique d’exercices réduisant ainsi les frais de santé qui peuvent être très élevés en cas de maladies chroniques. Ostéoporose : L’activité physique est également un élément de prévention essentiel pour garder des os solides et prévenir ainsi l’ostéoporose.

Hypertension artérielle > L’activité physique diviserait par deux le risque d’hypertension chez les patients ayant une activité physique régulière. Obésité : > Le sport est aussi utile pour lutter contre diverses pathologies. Même si l’activité physique e permet pas d’éviter le surpoids, elle peut aider à maintenir un poids normal. Le sport est aussi utile pour lutter contre diverses pathologies. Elle contribue par ailleurs ? maintenir une perte de poids et à prévenir une reprise. Dépression et anxiété : > L’activité physique a également des conséquences positives d’ordre psychologique.

Ell anxiétés. Chez les enfants et adolescents : > Enfant, le sport influe sur l’état de santé en ralentissant par exemple l’évolution des facteurs de risque responsables des maladies chroniques. Durant l’adolescence, il permet d’avoir une meilleure estime de soi, une réduction du stress et de ‘anxiété. Augmentation de l’espérance de vie : > Augmenter la longévité est un des atouts de l’activité sportive en diminuant notamment la mortalité due à différentes maladies chroniques. Avec 92 minutes de sport par semaine, la vie est prolongée de 3 ans.

Vieillir en bonne santé et garder des fonctions immunitaires efficaces plus longtemps font partie des avantages des exercices sportifs. La sexualité : > La sexualité bénéficie aussi des bienfaits du sport. Bonne endurance du muscle cardiaque et bonne fonction érectile, l’activité physlque a un rôle dans le maintien de la bonne qualité es rapports dans le temps. Pour traiter ces mauvais coté nous avons choisi de parler tout d’abord du dopage : > le non respect des valeurs du sport ( dopage ) : Le dopage est un phénomène social de grande échelle.

Chez le sportif, il correspond également aux exigences d’une société concurrentielle qui détermine une logique obsessionnelle du dépassement de soi. Car l’exploit athlétique nait d’un subtil mélange d’adresse, de motivation et de condition PAGF 7 OF disciplines sont particulièrement exposées au dopage: le cyclisme, football et le tennis. D’après le Comité International Olympique: le dopage consiste à administrer des substances appartenant ? des classes interdites d’agents pharmacologiques et/ou utiliser diverses méthodes interdites.  » Pourquoi les sportifs se dopent-ils ?

Le surmenage et l’arrachement des sportifs les obligent à trouver des moyens de tenir physiquement et moralement. Le sportif doit gagner et la pression du Club et des autres sportifs est très importante. Le rapport de synthèse sur le dopage et les pratiques sportives du CNRS donne 6 raisons de se doper: -Accroitre le potentiel aérobie: augmenter l’oxygénation des muscles. -Augmenter la puissance musculaire. Diminuer la sensation de fatigue. -Opérer des modifications morphologiques. -Lutter contre le stress. -Masquer la prise de médicament en diluant les urines.

Il existe d’énormes quantités de produits dopants comme par exemple les stimulants qui réduisent la sensation de fatigue physique : amphétamines, cocaïne, caféine… Ou encore des méthodes interdites comme les manipulations pharmacologique, chimique ou physique dont le rôle est de modifier les échantillons d’urine collectés pour les contrôles. Il n’existe pas de liste exhaustive des produits dopants, mais de plus en plus de édicaments, utilisés dans des athologies particulières, sont détournés de leur rôle init PAGF 8 OF musculaire. Dangers du dopage : en effet, le dopage nuit gravement à la santé du sportif.

Ce dernier peut faire un arrêt cardiaque et donc mourir des suites de l’absorption de substances interdites. En outre, le dopage sportif pour les athlètes de haut niveau peut conduire à de lourdes amendes ou à une peine de prison. Néanmoins, en se dopant, on accroit à coup sûr ses performances sportives. Exemple de gros scandale : L’affaire Armstrong : le 24 août 2012 l’Usada radie à vie Lance Armstrong pour s’être dopé durant l’essentiel de sa carrière et efface ses résu tats obtenus depuis août 1 998, parmi lesquels sept victoires sur le Tour de France, entre 1999 et 2005.

Pat Mc Quaid, le président de l’Union cycliste internationale (IJCI) confirme cette sanction le 22 octobre. Le dopage est contrôlé par le contrôle anti-dopage mis en place il y a plusieurs années. Voici une image représentant les sports les plus contrôlé par rapport au dopage > Faire trop de sport peut mettre notre organisme en danger Quand il y a surentraînement, les signes d’alerte sont les mêmes que lors d’une dépression n manque d’enthousiasme, les performances s’altèrent, des troubles du sommeil et de l’alimentation s’installent, puis peuvent survenir les blessures et les traumatismes.

Pour éviter tous ces problèmes il faut diminuer les fréquences sans arrêter brutalement I des traumatismes. Cest-à-dire : les résultats physiques causés par lésion ou blessure. Ces troubles peuvent être bénins, comme la crampe : qui est une contraction involontaire et douloureuse d’un muscle due a un manque d’oxygène. Ou encore les courbatures survenant à la suite d’une activité sportive lorsque que l’on a pas su s’arrêter à temps. Li acide lactique (produit fabriqué par l’organisme suite à une mauvaise oxygénation des tissus) et en partie la cause de ces deux traumatismes.

Mais d’autres de ces troubles au contraire peuvent être graves comme par exemple les entorses, qui sont dues à un étirement violent des ligaments souvent au niveau des articulations de la cheville ou du genou. Ainsi le sport peut provoquer de multiples traumatismes mais ce n’est pas la seule contrainte due à l’activité physique il existe aussi un certain nombre de troubles causés par celle-ci comme des déformations osseuses > Inégalités entre hommes et femmes

Depuis le XIXe siècle, le sport a été pensé et organisé pour former les hommes à la masculinité et à la virilité, pour qu’ils deviennent, entre guillemets, de « vrais hommes » et sachent gérer des équipes. Or, l’histoire des femmes dans le sport montre qu’elles sont aussi bien capables d’être dans la performance. Les inégalités entre les sexes perdurent à tous les niveaux de la pratique sportive. D’abord concernant raccès au sport : il y a inégalité entre les femmes et les hommes, et même entre les femmes : par exemple, celles de classes populaires rencontrent plus de diffic