Titre

Les premieres fonctions de l’etat, au debut, ne furent que regaliennes et etaient destinees a financer 3 activites : Maintenir l’ordre interieur (police), Justice, defense nationale (armee). On rajoute par-dessus ca, une administration de base et une diplomatie. Ses interventions minimales trouvent leur fondement dans la pensee economique liberal, il suffit en effet que chacuns poursuivent son activite eco pour que soit realisee « l’harmonie sociale » : l’interet general est donc la somme des interets particuliers.

L’etat veille aussi cependant au respect de certaines regles comme celle de la concurrence (lutte contre le monopole). De nombreux liberaux, comme Adam Smith, acceptent l’idee d’un minimum de services publics (education) et d’infrastructures collectives. Au sens strict et historique, l’etat providence agit dans le domaine social par l’intermediaire d’un systeme de securite sociale. Au sens large, c’est l’intervention de l’etat dans l’economie et le social. A travers l’instauration d’un systeme de protection social, ce terme vise a garentir aux personnes touchees, une couverture sociale. risques : chomage, accident de travail, vieillesse, maladie. C’est sous Beveridge que se developpe le 1er systeme de securite sociale (1942). Keynse, met en valeur l’impuissance du marche dans certaines circonstances, en particulier en temps de crise eco. Il faut alors que les P. P interviennent afin de soutenir la demande qui s’adresse aux entreprises. Le chomage, pour Keynse, ne peut etre combattu par une baisse des salaires, car celle-ci reduirait encore le P. A.

La relance par la demande doit etre impulsee par une augmentation des depenses publiques et une baisse des T. I et de la fiscalite (1er et 3em solution, peut etre imcompatible). Wagner, lui, va expliqer les causes du role croissant de l’etat dans la vie eco et sociale. Consensus : W, va observer que les depenses de l’etat augmentent plus rapidement que l’augmentation de la prod. L’augmentation du niveau de vie de la pop, et l’aspiration a une mobilite sociale vont entrainer une forte augmentation des depenses pour l’education.

L’industrialisation et l’urbanisation necessitent une veritable hausse des administrations. Le dvt eco s’accompagne d’investissements tres important de l’etat en infrastructure et recherche. L’etat assume 3 fonctions principales : Procducteur ( biens et services non marchands = services publics), regulateur (legislation pour maintenir la concurrence politique eco = conjoncturelle/structurelle), redistributeur (subventions et aides aux entreprises = prestations sociales). Avec la R. I, les pertes de revenus font peur, c’est ce qui entraine de nouvelles ormes de solidarite comme des politiques de redistributions qui ont un triple objectif : -reduire les risques de perte de revenu associe a certaines situations (maladie, chomage, accidents…), – reduire les inegalites issuent de la repartition primaire des revenus (justice sociale) . On utilisera alors la fiscalite. – garentir la paix sociale et favoriser alors un certain consensus de la societe et eviter les revolutions. Pour faire face a l’insecurite sociale, il existe 2 logiques : d’assurance/d’assistance.

D’assurance : inspiree du systeme bismarckien, on transforme les risques individuels en risques collectifs en garentissant le paiement d’une somme en cas de realisation d’un risque a ceux qui ont au prealable, verse une pirme ou une cotisation. Differents types d’assurances sont possibles ( automobile : obligatoire, assurance vie…). D’assistance : s’inspire du systeme Beveridgien. Les garenties seront offertes aux personnes vivant ou subissant des risques sociaux, meme si elles n’ont pas cotisees. Cette operation se realise grace a un systeme d’impots qui seront reverses (RMI).

Ces 2 logiques vont reposees sur des logiques de redistributions horizontale/verticale. Horizontale : c’est la solidarite intergenerationnelle (retraite), les actifs occupes cottisent aupres d’organismes de protection sociale pour que le paiement des pensions de retraite des inactifs ages, soit assure. Systeme de retraite par capitalisation (epargne en vu de se constituer un capital qui servira une fois en retraite). Verticale : redistribution des hauts et moyens revenus vers les bas revenus dans le but de limiter les inegalites de revenus primaires avec comme outil utilise, la fiscalite direct (impot sur le revenu).

La France melange ces 2 systemes ainsi que les solidarites verticales/horizontales. La F s’oriente vers un systeme de protection sociale a 3 vitesses : logique d’assistance (9 minimas sociaux), d’assurance (diminution progressive des risques couverts car deficit de la Secu), dvt d’assurances complementaires privees. L’intervention de l’etat est remise en cause dans les annees 80 par 4 phenomenes : Une ideologie liberale tres active qui contestent les politiques keynesiennes de l’epoque, les etats sont de plus en plus confrontes a des deficits publics, la mondialisation de l’economie laisse moin de marche de man? vre a l’etat (nouveaux acteurs puissants), l’efficacite de l’etat vis-a-vis de ses missions est egalement remise en cause. Qu’est ce qu’une politique eco : c’est l’ensemble des decisions qui sont prises par les pouvoirs publics, afin d’atteindre grace a l’utilisation de divers instruments certains objectifs concernant la situation eco d’un pays. Des risques existent face a la creation d’une PE : avoir des objectifs contradictoires, les choix sont fait sous la contraintes (celles de U. E, OMC…) types de PE : conjonturelles (action de l’etat a court terme sur les grands equilibres de l’eco : emplois, prix, croissance… Elles s’organisent entre 1 et 3 ans. Structurelles (action de l’etat pour modifie profondement et durablement les structures de l’eco : le grand Paris, dvt durable, dvt militaire…) Le buget de l’etat est constitue d’une part de depenses engagees par l’etat pour executer sa politique et d’autre part des ressources permettant de financer les depenses que l’on nomme recettes.

Le budget est annuel, vote par le Parlement qui prevoit et autorise les recettes et depenses de l’etat, toute procedure budgetaire est longue est complexe, le budget peut etre revise en cours d’annee, on appel ca la loi de finance rectificative, un budget peut connaitre 3 situations differentes. Les recettes proviennent essentiellement de la fiscalite (impots, taxes, TVA…) Deficit public : inclut les collectivites territoriales ainsi que la Secu. Dette publique : C’est l’ensemble des engagements financiers pris par l’etat aupres de creanciers nationaux et etrangers. Dette exterieure : c’est la dette de l’ensemble des agents eco d’une nation.

Administrator

Leave a comment

Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.