Therese Notes 1

Therese Notes 1

Français- Therese Desqueyroux Exgerbe et préface- citation début du l’auteur(9-1 1) Le titre nous montre que François Mauriac a choisi un auteur qui a choisi le thème du mal Le roman s’intéresse a un monstre, à ce qui dépasse, a ce qui est monstrueux. Pourquoi ils existent, pourquoi c’est arrivé. La préface établie déj’ personnage (le mons Successlon des trols dit que son personna pour lui son personn orn Snipe to View teur et son démasque, l’auteur Iqu’un a qui il parle.

Les deux premiers paragraphes souligne le thème de la souffrance- un terrain hostile. Therese Desqueyroux est dans une amille qui ne l’a comprend pas, elle ne s’adapte pas avec. Thème de la solitude Chapitre l(pg 19 22, 23-25): L’histoire est écrite à la troisième personne. Ce passe dans le palais de la justice. Dans la manière dont il oriente son personnage les questions qu’il personnage a travers son jugement, sans prévenir, il nous dit les pensées intimes de Thérèse. Aussi il ya beaucoup de descriptions.

Therese ne veut pas retourner a Angelouse, c’est sous entendu qu’elle ne veut pas retourner a la maison. Le lecteur a une impression négative, on a l’impression qu’elle est malheureuse car elle ne veut pas retourner

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
chez elle. Ici le technique utilisé et le mystère, le lecteur se pose plusieurs questions car il est curieux de savoir pourquoi elle est malheureuse. La troisième technique est le discours indirect libre(contraire du dialogue)- Eg « Le destin à toute les étapes peut encore surgir, la délivrer ». Des bouts de phrases du pensé de Therese.

Renforcit l’idée de l’auteur omniscient Discours direct- Therese dit : Père tu avais raison Le narrateur omniscient nous donne le passé du personnage, de plus les verbes sont en passe qui reflet cela. Il ya de fanticipation- un moyen de provoquer la curiosité du ecteur et d’entretenir le suspense. « Dormir… « – Un rêve. Le cauchemar est un moyen utilisé pour faire surgir des scènes animé aux lecteurs. Dans son cauchemar elle voit les formules du poison : le suspense qui est maintenu ici- dégrée de culpabilité de Therese avec ce suggestion du narrateur. age 33 L’anticipation ‘Libre… que souhaiter de plus de joie » ‘selon le mot que sa dévot e la Trave répétait PAGF î OF Therese. On a un morceau de la pensé de Therese dans cet extrait- ‘Petite sœur Anne’ Il y’a un tel proximité entre l’auteur et le personnage que nous assons de du narrateur au personnage dans cet extrait. Les deux voies se relayaient. On sait pas ou commence ou l’auteur ou le personnage. Les deux sont tellement proche qu’il ya une fusion- on sait pas la barrière qu’il y a entre eux.

Page 34 : Anne parle ‘d’une délivrance après l’aveu, après le pardon’- la confession L’opposition entre Anne la catholique et herese qui va au lycée, qui n’enseigne pas la religion. Il ya beaucoup de question, le temps est au conditionnelle- l’anticipation une énumération qui nous résume le roman ‘enchainement confus de désirs, de résolutions, d’actes imprévisibles’, le sujet u roman est vu dans la réflexion de Therese ‘Moi, je ne connais pas mes crimes’. Crimes est au pluriel pour tenir le lecteur dans le suspense.

Thème important du roman : Contraste entre le religieux et l’athée. ‘Cette puissance forcenée en moi et hors de moi’ — Quelqu’un de religieux considère ca comme le mal, mais Therese n’est pas religieux. Mauriac donne une couleur religieuse a un personnage qui lui même n’est pas religieux, athée ui n’a pas de croyance) . Cela souliene l’étrange relation nnaee et le romancier. PAGF OF Therese dans son enfance, les jours de la pureté, blanc comme eige. Mais au fur a mesure qu’il a grandit, ‘le fleuve le plus sali’, sa vie adulte n’a pas été aussi pure.

La métaphore exprime le contraste entre la pureté de l’enfance et l’impureté de la vie adulte. Un évènement qui a changer l’enfance de Therese- son mariage qu’elle décrit comme ‘mon mariage prend dans mon souvenir cet aspect de pureté : contraste, sans doute, avec cette ineffaçable salissure des noces’ cela est une hyperbole/métaphore. Pour elle le mariage est une drame car auparavant il n’y avait pas de divorce. Le sadisme- celui qui a le plaisir de faire souffrir les autres Masochisme- qui a le plaisir de se faire du mal a lui même.

La rencontre des deux — le sadomasochisme Chapitre 3(retour en arrière Anne, en entier) • Le thème du terroir : sentiment très fort d’appartenance a leur terre. Cela est vu par la description d’Argelouse. Souvent un roman présente une peinture social Therese a perdu sa mère suite à sa naissance Variation du Thème de la solitude : le décor(Argelouse) et part la famille( le père est occupé et la tante est sourde, elle est isolée du groupe) Le thème de l’absence de la communication est en relation avec le thème de la solitude. Monsieur Desqueyroux veut se débarrasser de sa fille, Therese. ils a maman ; Mauriac montre l’importance de la mère. Page 41 : avait épouse « sans le sou » et dont les grandes.. L’expresslon vient de Bernard montre qu’il se comforme a son propre milieu, c’est une expression par laquelle son milieu sociale montre sa désapprobation, en somme, le lecteur dit que c’est un milieu qui est attaché a l’argent. Mauriac montre son méprit pour Bernard  » ce jeune homme un peu trop gras » Discours indirect libre : « Car un mari doit être plus instruit que sa femme » Cette phrase ne reflète pas l’opinion de Mauriac. Cest enfaite ce qui pense Bernard.

Mauriac donne une idée que Bernard est moche et bête. Page 44 Retour en arrière. Therese cherche quelque chose qu’elle ne trouve pas car elle n’a pas encore rencontrer dieu. Le décor de l’endroit ou il y’a pas d’eau Métaphore spirituelle, un monde aride : la soif- chercher Dieu et ne pas le trouver. Vision que l’auteur propose de Therese. Elle cherchait quelque chose qu’elle ne trouve pas Page 46 : Il ya un passage du passé au futur, du retour en arrière a l’anticipation et vise versa. Les opinions et valeur de la société : les riches vont protégés leur famille.

Dans la famille de Therese il aurait pu avoir quelque chose qui aurait causé un ca a été caché. PAGF s OF monde sont la façon que d’autres doivent voir Chapitre 4(commentaire possible a l’oral, l’histoire de Bernard qui ressemble a un cochon, l’histoire de la lettre de d’anne, pg 49-62) page 49 L’échec du mariage de Thérèse- thème du chapitre 4 « Elle était entrée somnambule dans la cage La cage pour exprimer la famille. « au fracas de la lourde porte refermée. » pour exprimer sa solitude. Présence du narrateur dans le récit donnant son opinion sur le personnage « la misérable enfant »

L’anticipation « au plus épais d’une famille, elle allait couver » Comparaison « pareille à un feu sournols » « sournois » parti- pris de l’auteur. Adjectif péjoratif qui est comme une sorte de jugement morale sur Thérèse, elle cache le mal qu’elle prépare Gradation « couver, ramper, embraser » imagerie animalière. (Embraser signifie bruler) comparaison qui enchaine des images dans la gradation « crée une forêt hème de Vincendie, du feu. La terre/ propriété est d’une grande importance pour la société ; foret de pin.

Incendie dans la forêt est une grande catastrophe. Le eu connote le mal. page 51 « plaisir amer »- antithèse. Personnage complexe et ambigu, qul associe le plaisir et l’amertume. « un bonheur possible – mais quel bonheur ? » un personnage qui réfléchit beaucoup sur lui-même. Le discours direct libre – on entre dans le cœur, dans le secret du personnage. « ce regard désert » -métaphore péjoratif. page 53 « comme une déportée » une comparaison dépressive avec des mots tels que « cachot » lg 6-8. Ponctuation reflète la « vitesse » de l’autobus.

OF avec des mots tels que « cachot » Description- gradation de Patmosphère. Chaleur et rouge cru renforce le thème de la frustration et la colère. Un ton dévalorisant « peau blême, rouge cru de cou » le point de vue du narrateur qui joue à être dans les pensées de Thérèse. Portrait dévalorisant de Bernard Champ lexical de l’inconfort « sulfureuse, enfumé, sales » atmosphère morbide. Ponctuation — agitation dans la conversation, dans les pensées. Page 54 « que tu ne sois plus là. » ton sec qui démontre la tension, le marque d’harmonie dans le couple.

Discours indirecte reflète le manque d’amour dans le regarde de Thérèse de Bernard. Dialogue entre le couple le reflète aussi. Brièveté dans le ton de Thérèse. Champ lexical de feu « fumant, cigarettes, noirci ». Répétition de « cœur sec « petite idiote » contraste entre cette image/ portrait d’Anne et le champ lexical poétique qui compare les lettres d’Anne à « cantique des cantiques ». Antithèse « morte de joie » qui montre Pintensité de ce que Anne raconte dans ses lettres. Dans la première lecture des lettres de Anne- répétition de « non b.

La première réaction de Thérèse. La lettre d’Anne: Registre soutenu — imparfait du subjonctif, angue recherchée. Préjuges de l’époque : les jeunes filles ne pouvaient pas épouser n’importe qui. L’idée que dans des familles, il y a des tares et cette famille est comme rejeter par les autres car elle a une maladie dans leur histoire « cette espèce de phtisique » 09. 10. 2014 page 55 « tu te rappelles la p 7 OF maladie dans leur histoire « cette espèce de phtisique » « tu te rappelles la palombière ? » retour en arrière dans les souvenlrs.

Répétition de « beaucoup b. « il a beaucoup étudié, beaucoup lu… » Anne exprime son admiration « comme toi » et pour ncourager celle de Thérèse avec la comparaison. « aux plaintes… de ces pauvres gens » énumération et gradation accentue l’opposition de la famille (société) à cet amour d’Anne. Violence des préjugés, sévère dans le jugement. Contraste entre cette société qualifiée de « pauvres gens » et le champ lexical de l’amour et du bonheur d’Anne. page 56 « qu’une novice auprès » où Anne se sent inférieur à Thérèse.

Cependant, Anne ne sait pas que hérèse est malheureuse dans son mariage. Contraste entre celle qui écrit et celle qui la reçoit son dans deux mondes différents. Contraste entre le bonheur d’Anne et ce que le lecteur sait à propos du mariage de Thérèse. Elément de suspense « suis-je bien sure que tu seras… du mal » rapport de force. « je suis heureuse de souffrir à cause de lui » oxymore, antithèse. « heureuse » et « souffrir » sont deux termes contradictoires. Elle exprime l’intensité de son amour. ? J’aime sa douleur » champ lexical des émotions intenses « heureuse, j’aime, amour L’exaltation de celle qui est très amoureuse. page 57 Retour en arrière. Cette partie du roman balance entre le retour en arrière et l’anticipation. Le geste de Thérèse nous rappelle la sorcellerie. « j’ai percé la photographie de ce garçon à l’endroit du cœur » acte qui vient du fond de Thérèse PAGF 8 OF la photographie de ce garçon à l’endroit du cœur » acte qui vient du fond de Thérèse – geste du mal. Le désir de blesser et de détruire.

Bernard ne voit pas le tourment de Thérèse, il ne la comprend pas. Le discours indirect libre. Narrateur se fait l’écho de Bernard « mais elle avait tort de tant fumer : elle s’intoxiquer « A entendre Thérèse » elle faisait semblant, elle le rassure, elle fait ce que Bernard attend d’elle. Cependant tout est calculé. 15. 10. 14 page 59 « mais Thérèse prétendait – un auteur omniscient. Discours indlrect libre. Thème important du roman : portrait social – l’antisémitisme (l’affaire Dreyfus), (Antisémite) « Rappelle – moi donc… ? retour en arrière et plusieurs questions rhétorique — remise en question, suspense, la montée de tension. « prudence de taupes » métaphore – les gens qui se mettent bien à « abris, vision étroite. page 61-62 Dans cet extrait le thème de la mort est présent. Cest l’un des thèmes les plus percutants dans le roman car l’histoire elle même st celui de Thérèse qui a essayait de tuer son mari. « A travers le Paris nocture… comme a Argelouse les chiens etc » une comparaison qui compare paris avec Argelouse, la description dit que les deux villes sont similaires pendant le soir. cet homme immobile- cet homme dans sa vingt-septieme annee’ périphrase pour maintenir le sus ense du lecteur comparaison du sommeil profond comme quelque chose d’éternel accentue sur le thème de la mort. Aussi le sommeil nous rappel du premier chapitre ou Therese fait un cauchemar ou elle voit les formules du poisons, le retour en arrière utilisé par le arrateur pour entretenir la curiosité du lecteur La lettre est une technique utilisée pour changer de la troisième personne pour passer à la première personne (discours direct).

La lettre est de Anne à Therese, ou elle explique son amour fou pour Jean. On aperçoit cela comme de l’ironie car on sait que le mariage entre Anne et Jean est impossible car celui ci est Juif(ses valeurs sont jugés par la famille Desqueyroux) ‘déchira les lettres en menus morceaux’- mot fort et l’allitération de la lettre m pg62 Trop d’imagination pour te tuer, Therese. Au vrai, elle ne ouha’tait pas de mourir ; un travail urgent l’appelait, non de vengeance… passage d’un discours indirect libre a la narration de l’auteur. On voit l’auteur omniscient qui vient dire son opinion au lecteur Chapitre 5 (en entier) Page 66-67 ‘La passion… ‘ Deux idées contraste, entre la passion et la lucidité, contredisant l’idée de l’amour aveugle. ‘Royaume de la lumiere’ Métaphore qui souligne une certaine pureté. Aussi puisque Anne est amoureuse et Therese non, le rayonnement de l’amour, le contraste entre les deux femme (l’apparition de l’amour co -ère dans une vie 10