Test de cheminement

Test de cheminement

Tests de cheminement – Le verificateur doit executer au moins un test de cheminement pour chaque grande categorie d’operations telles qu’elles sont definies au paragraphe

Dans un test de cheminement, le verificateur suit une operation dans les systemes d’information de l’entite, de son origine jusqu’aux rapports financiers dans lesquels elle est presentee. Les tests de cheminement fournissent au verificateur des elements probants pour :

a) confirmer sa comprehension du deroulement des operations;

b) confirmer sa comprehension de la conception des controles recenses pour les cinq composantes du controle interne a l’egard de l’information financiere, y compris ceux qui ont trait a la prevention ou a la detection des fraudes;

c) confirmer que sa comprehension du processus est complete, car ils permettent d’evaluer si tous les points du processus ou une inexactitude pourrait survenir ont ete recenses relativement a chacune des assertions pertinentes contenues dans les etats financiers;

d) evaluer l’efficacite de la conception des controles;

e) confirmer la mise en oeuvre des controles. Souvent, le verificateur peut proceder simultanement a l’acquisition d’une comprehension du cheminement des operations, au recensement des controles, a l’acquisition d’une comprehension de ceux-ci et aux tests de cheminement.

Les tests de cheminement mis en oeuvre par le verificateur doivent couvrir la sequence complete du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
declenchement, de l’autorisation, de l’enregistrement, du traitement et de a communication des operations et controles particuliers de chacun des processus significatifs recenses, y compris les controles destines a faire face au risque de fraude. Dans un test de cheminement, a chaque point ou une procedure ou un controle de traitement important est mis en oeuvre, le verificateur interroge le personnel de l’entite pour savoir si ce dernier comprend les exigences des procedures et controles etablis de l’entite, et il determine si les procedures de traitement sont executees comme prevu initialement et en temps opportun. Les controles peuvent etre mis en oeuvre en temps opportun meme s’ils ne sont pas mis en oeuvre regulierement. ) Tout au long du test de cheminement, le verificateur demeure a l’affut d’exceptions aux procedures et controles etablis de l’entite. Lorsqu’il effectue un test de cheminement, le verificateur evalue la qualite des elements probants reunis et met en oeuvre des procedes qui permettent de reunir des elements probants d’un niveau compatible avec les objectifs enonces au paragraphe 8 de 125

Plutot que d’examiner des copies de documents et de prendre des renseignements aupres d’une seule personne dans l’entite, le verificateur suit le cheminement d’operations reelles a l’aide des memes documents et des memes technologies de l’information que ceux dont se sert le personnel de l’entite, et il prend des renseignements aupres du personnel pertinent participant aux aspects significatifs des processus ou des controles. Afin de corroborer les nformations a differentes etapes du test, le verificateur peut demander a un membre du personnel de lui expliquer ce qu’il comprend du traitement ou des activites de controle executes a l’etape precedente ou suivante, et de lui montrer ce qu’il fait. Les prises de renseignement comprennent aussi des questions de suivi pouvant contribuer a detecter des cas de non-respect des controles ou des indices de fraude. Voici des exemples de questions de suivi a poser au personnel : ) Plutot que de demander simplement au personnel s’il met en oeuvre les procedures et les controles prevus, on peut poser les questions suivantes : Que faites-vous lorsque vous trouvez une erreur? ou : comment faites-vous pour detecter les erreurs?

Quel genre d’erreurs avez-vous deja trouve? Qu’est-il arrive par la suite? Comment les erreurs ont-elles ete corrigees? Si la personne interrogee n’a jamais decouvert d’erreur, le verificateur juge si cette situation est le fruit de bons controles preventifs ou si elle est due au fait que la personne chargee d’exercer le controle n’a pas les competences necessaires. ) Vous a-t-on deja demande de contourner des processus ou des controles? Le cas echeant, demander de decrire la situation et d’expliquer ce qui s’est passe, et pourquoi. .082 S’il y a eu, au cours de la periode consideree, des changements significatifs dans le cheminement des operations, y compris les applications informatiques auxiliaires, le verificateur doit evaluer la nature du ou des changements et leur effet sur les comptes correspondants pour determiner s’il est necessaire d’effectuer des tests de cheminement sur les operations traitees avant les changements et sur celles traitees apres.

082A A moins que des changements significatifs soient survenus dans le cheminement des operations, y compris les applications informatiques auxiliaires, et qu’il soit alors plus efficace de renouveler entierement la documentation relative aux tests de cheminement, le verificateur peut reprendre la meme documentation d’annee en annee, a condition de la mettre a jour pour tenir compte de toute modification. Determination des controles a tester 083 Le verificateur doit reunir des elements probants de l’efficacite des controles (soit en procedant lui-meme a des tests des controles, soit en utilisant le travail d’autres personnes8) pour toutes les assertions pertinentes relatives a chaque compte significatif et a chaque information significative contenus dans les etats financiers. Une fois qu’il a determine quels sont les comptes significatifs, les 8 Voir les paragraphes .

108 a . 126 pour des indications supplementaires sur l’utilisation du travail d’autres personnes. 39 de 125 ssertions pertinentes et les processus significatifs, le verificateur evalue les elements suivants afin de determiner les controles qui seront testes :

a) les points ou il pourrait se produire des erreurs ou des fraudes;

b) la nature des controles mis en place par la direction;

c) la significativite de chaque controle par rapport a l’atteinte des objectifs des criteres de controle et la question de savoir si un objectif particulier est atteint par plus d’un controle ou s’il faut plus d’un controle pour atteindre un objectif particulier;

d) le risque que les controles ne fonctionnent pas efficacement.

Les facteurs qui influent sur ce risque comprennent notamment :

i) la question de savoir si le volume ou la nature des operations ont connu des changements susceptibles d’avoir une incidence negative sur la conception ou l’efficacite du fonctionnement des controles, ii) la question de savoir si la conception des controles a change,

iii) la mesure dans laquelle le controle repose sur l’efficacite d’autres controles (tels que l’environnement de controle ou les controles informatiques generaux),

iv) la question de savoir s’il y a eu des changements dans le personnel cle charge d’exercer le controle ou d’en surveiller l’execution,

v) la question de savoir si le controle depend d’une intervention humaine ou s’il est automatise,

vi) la complexite du controle.

.084 Le verificateur etablit clairement le lien entre les controles particuliers et les comptes significatifs et assertions auxquels ils ont trait. .085 Etant donne qu’un controle interne efficace a l’egard de l’information financiere comporte souvent une combinaison de controles de prevention et de detection, le verificateur doit normalement tester une combinaison de ces deux types de controles.

085A Pour chaque assertion pertinente relative a chaque compte significatif, le verificateur doit evaluer s’il teste les controles de prevention, les controles de detection, ou une combinaison des deux. Ainsi, en effectuant des tests des controles de prevention et de detection, le verificateur pourrait conclure qu’un controle de prevention deficient peut etre compense par un controle de detection efficace et qu’il n’en resulte donc pas de deficience significative ou de faiblesse importante.

Par exemple, une procedure mensuelle de rapprochement, qui constitue un controle de detection, pourrait permettre de detecter un ecart resultant d’une operation non autorisee rendue possible par une procedure d’autorisation inefficace, qui, elle, constitue un controle de prevention. Pour determiner si le controle de detection est efficace, le verificateur evalue s’il permet d’atteindre l’objectif de controle auquel le controle de prevention se rapporte. 086 Le verificateur doit tester les controles qui sont importants pour l’atteinte de chaque objectif de controle. Il n’est pas necessaire de tester tous les controles, ni de 40 de 125 tester les controles redondants (c’est-a-dire les controles qui font double emploi avec d’autres controles qui permettent d’atteindre le meme objectif et font aussi l’objet de tests), a moins que la redondance ne constitue un objectif de controle en soi, comme dans le cas de certains controles informatiques.

.087 [Le paragraphe . 87 est devenu le paragraphe .

078 et precede maintenant les indications concernant les entites a etablissements multiples, qui se trouvaient auparavant en annexe. ] Test et evaluation de l’efficacite de la conception .088 Le controle interne a l’egard de l’information financiere est concu efficacement lorsqu’on peut s’attendre a ce que le respect des controles permette de prevenir ou detecter les erreurs ou les fraudes qui pourraient aboutir a une inexactitude importante dans les etats financiers. 088A Le verificateur doit determiner si l’entite dispose de controles qui permettent d’atteindre les objectifs des criteres de controle.

Pour ce faire, il doit :

a) recenser les objectifs de controle de l’entite dans chaque secteur;

b) recenser les controles qui permettent de satisfaire a chaque objectif;

c) determiner si les controles, lorsqu’ils fonctionnent adequatement, permettent de prevenir ou de detecter efficacement les erreurs ou les fraudes qui pourraient aboutir a des inexactitudes importantes dans les etats financiers.

089 Le verificateur doit tester et evaluer l’efficacite de la conception en ayant recours a des procedes qui comprennent la prise de renseignements, l’observation, les tests de cheminement, l’inspection de la documentation pertinente, ainsi qu’une evaluation portant specifiquement sur la question de savoir si les controles, lorsqu’ils sont appliques comme prevu par des personnes ayant des qualifications appropriees, peuvent vraisemblalement prevenir ou detecter les erreurs ou les fraudes qui pourraient aboutir a des inexactitudes.

090 Les procedes mis en oeuvre par le verificateur pour evaluer le processus d’appreciation faite par la direction et pour acquerir une comprehension du controle interne a l’egard de l’information financiere lui fournissent aussi des elements probants de l’efficacite de la conception de ce meme controle.

.091 Les procedes mis en oeuvre par le verificateur pour tester et evaluer l’efficacite de la conception peuvent aussi fournir des elements probants de l’efficacite du fonctionnement. Test et evaluation de l’efficacite du fonctionnement

092 Le verificateur doit evaluer l’efficacite du fonctionnement d’un controle en determinant si le controle fonctionne comme prevu et si la personne qui l’exerce possede l’autorite et les qualifications necessaires pour le mettre en oeuvre efficacement. 41 de 125 Nature des tests des controles

.093 Les tests des controles mis en oeuvre par le verificateur a l’egard de l’efficacite du fonctionnement doivent comprendre une combinaison des procedes suivants : prise de renseignements aupres du personnel approprie, inspection de la documentation pertinente, observation des activites de l’entite et reprise de l’application du controle.

Ainsi, le verificateur pourrait observer les procedures d’ouverture du courrier et de traitement des encaissements afin de tester le fonctionnement efficace des controles portant sur les encaissements. Or, etant donne qu’une observation n’est pertinente que pour le moment auquel elle a lieu, en guise de complement, le verificateur prend des renseignements aupres du personnel de l’entite et inspecte la documentation concernant le fonctionnement des controles en cause a d’autres moments.

Il devrait etre possible de proceder en meme temps a ces prises de renseignements et aux tests de cheminement.

.094 La prise de renseignements est un procede qui consiste a chercher a obtenir des informations, financieres et non financieres, aupres de personnes bien informees dans l’ensemble de l’entite. La prise de renseignements est largement utilisee tout au long de la verification et elle sert souvent de complement a l’application d’autres procedes.

Elle peut aller des demandes officielles envoyees par ecrit aux questions posees a brule-pourpoint.

.095 L’evaluation des reponses recues fait partie integrante du procede de prise de renseignements. Les renseignements obtenus peuvent concerner, par exemple, les habiletes et les competences des personnes qui mettent en oeuvre un controle, la sensibilite relative du controle pour ce qui est de prevenir ou de detecter les erreurs ou les fraudes, ainsi que sa frequence de mise en oeuvre a cet egard.

Les reponses aux demandes de renseignements du verificateur peuvent lui procurer des informations nouvelles ou des elements probants corroborants. Par contre, elles peuvent aussi lui procurer des informations qui different sensiblement d’autres informations qu’il a obtenues par ailleurs (par exemple des informations concernant la possibilite d’un contournement des controles par la direction). Dans certains cas, les reponses donnees au verificateur peuvent constituer pour lui une raison de modifier ses procedes de verification ou de mettre en oeuvre des procedes additionnels.

096 Puisque la prise de renseignements ne fournit pas a elle seule des elements probants suffisants et appropries du fonctionnement efficace d’un controle, le verificateur doit mettre en oeuvre d’autres tests des controles. Par exemple, si l’entite met en place une activite de controle qui consiste pour le directeur commercial a passer en revue un rapport des ventes dont la marge brute est anormalement basse ou elevee et a chercher des explications, il ne suffirait pas de demander au directeur commercial s’il enquete sur les ecarts.

Pour obtenir des elements probants suffisants et appropries du fonctionnement efficace du controle, le verificateur corrobore les reponses du directeur commercial au moyen d’autres procedes, par exemple en inspectant les rapports ou autres documents utilises ou generes relativement a la mise en oeuvre du controle, et en jugeant si des mesures appropriees ont ete prises en reaction aux ecarts.

42 de 125 .097 La nature du controle influe sur la nature des tests des controles que le verificateur peut mettre en oeuvre.

Ainsi, le verificateur peut examiner des documents sur les controles lorsque de tels documents probants existent, ce qui n’est pas necessairement le cas en ce qui concerne certains aspects de l’environnement de controle, tels que la philosophie et le style de gestion appliques par la direction. Dans les situations ou il n’est pas cense exister de documents probants sur les controles ou leur mise en oeuvre, les tests des controles consisteront pour le verificateur a prendre des renseignements aupres des membres appropries du personnel et a observer les activites de l’entite.

Par ailleurs, la presence d’une signature sur un justificatif de paiement pour en indiquer l’approbation ne veut pas necessairement dire que le signataire a examine soigneusement les documents justificatifs avant de signifier son approbation. Il pourrait n’avoir fait qu’un examen rapide (ou aucun examen). Par consequent, l’element probant n’est peut-etre pas de nature suffisamment convaincante pour permettre de conclure a l’efficacite du controle.

S’il ne l’est pas, le verificateur reprend la mise en oeuvre du controle (par exemple en verifiant les prix, les multiplications et les additions) dans le cadre de son test. Le verificateur pourrait aussi se renseigner aupres de la personne chargee d’approuver les justificatifs de paiement pour lui demander quel examen elle fait au moment de l’approbation et combien d’erreurs elle a pu trouver.

Il pourrait egalement interroger les superviseurs pour savoir s’ils ont connaissance d’erreurs qui n’auraient pas ete detectees par la personne chargee d’approuver les justificatifs de paiement. Calendrier d’application des tests des controles

.098 Le verificateur doit effectuer des tests des controles sur une periode de temps adequate pour lui permettre de determiner si, a la date specifiee dans le rapport de la direction, les controles necessaires a l’atteinte des objectifs des criteres de controle fonctionnaient efficacement.

La periode sur laquelle le verificateur effectue ses tests des controles varie en fonction de la nature des controles testes et de la frequence a laquelle les controles particuliers sont mis en oeuvre et les politiques particulieres sont appliquees. Certains controles fonctionnent continuellement (par exemple, les controles sur les ventes), tandis que d’autres ne fonctionnent qu’a certains moments (par exemple, les controles sur l’etablissement des etats financiers mensuels ou trimestriels et les controles sur les inventaires physiques).

099 C’est au moment ou ils fonctionnent que le verificateur teste le fonctionnement efficace de tels controles. Les controles «a» une date specifique comprennent les controles qui sont pertinents pour le controle interne a l’egard de l’information financiere de l’entite «a» cette date specifique, meme si ces controles n’ont ete mis en oeuvre qu’apres cette date specifique.

Par exemple, certains controles portant sur le processus d’information financiere de fin de periode ne sont habituellement mis en oeuvre qu’apres la date specifiee. Donc, si des controles portant sur le processus d’information financiere de fin de periode au 31 decembre 20X4 sont mis en oeuvre en janvier 20X5, le verificateur teste le fonctionnement des controles en janvier 20X5 afin de disposer d’elements probants suffisants et appropries de l’efficacite du fonctionnement «au» 31 decembre 20X4.

3 de 125 .100 Lorsque le verificateur fait rapport sur l’efficacite des controles «a» une date specifique et qu’il reunit des elements probants du fonctionnement efficace des controles a une date intermediaire, il doit determiner quels sont les elements probants supplementaires qu’il lui faudra reunir concernant le fonctionnement des controles pour la periode restante. A cet egard, le verificateur prend en consideration les elements suivants :

a) les controles particuliers testes anterieurement a la date specifiee et les resultats des tests;

b) la mesure dans laquelle les elements probants reunis lui fournissent une assurance quant au fonctionnement efficace des controles;

c) la duree de la periode restante; d) la possibilite que des changements significatifs ait ete apportes au controle interne a l’egard de l’information financiere posterieurement a la date intermediaire.

101 Dans le cas des controles portant sur les operations non courantes significatives, sur les comptes ou les processus qui comportent une part significative de subjectivite ou de jugement en matiere d’evaluation, ou sur l’enregistrement des ajustements de cloture, le verificateur doit effectuer des tests des controles a la date specifiee, ou le plus pres possible de cette date, plutot qu’a une date intermediaire.

Le verificateur doit toutefois concilier l’execution des tests des controles le plus pres possible de la date specifiee et la necessite de reunir des elements probants suffisants et appropries de l’efficacite du fonctionnement.

.102 Par ailleurs, la direction pourrait, avant la date specifiee dans son rapport, apporter des modifications aux controles de l’entite afin d’en augmenter l’efficacite ou l’efficience, ou en reponse a des deficiences. En pareil cas, il se pourrait que le verificateur n’ait pas besoin d’evaluer les controles devenus perimes.

Par exemple, si le verificateur determine que les nouveaux controles permettent d’atteindre les objectifs correspondants des criteres de controle et qu’ils fonctionnent depuis assez longtemps pour lui permettre d’evaluer l’efficacite de leur conception et de leur fonctionnement par des tests des controles9, il sera en mesure d’exprimer une opinion sur le controle interne a l’egard de l’information financiere sans avoir a evaluer l’efficacite de la conception et du fonctionnement des anciens controles.

102A Le verificateur doit determiner si la direction a modifie le controle interne a l’egard de l’information financiere suffisamment longtemps avant la date specifiee et en a teste l’efficacite de maniere satisfaisante sur une periode de temps suffisante pour lui permettre de determiner si, a la date specifiee dans son assertion, la conception et le fonctionnement du controle interne a l’egard de l’information financiere etaient efficaces. Le verificateur tiendra compte des indications particulieres du paragraphe .

165. Le paragraphe .

179 fournit des indications sur le rapport a produire dans les cas ou le verificateur n’est pas en mesure d’obtenir d’elements probants indiquant que les nouveaux controles ont ete concus adequatement ou ont fonctionne efficacement pendant une periode suffisamment longue.

44 de 125 .103 Toutefois, comme l’exige le paragraphe .

207, le verificateur doit communiquer par ecrit, au comite de verification ou son equivalent, toute deficience significative ou faiblesse importante relevee dans les controles. 103A Le verificateur doit evaluer l’incidence de l’efficacite de la conception et du fonctionnement des controles remplaces sur sa decision de s’appuyer sur les controles aux fins de la verification des etats financiers. Etendue des tests des controles

.104 Le verificateur doit reunir pour chaque exercice des elements probants suffisants et appropries du fonctionnement efficace du controle interne a l’egard de l’information financiere de l’entite, y compris les controles afferents a toutes les composantes du controle interne.

C’est donc dire que pour chaque exercice, le verificateur doit reunir des elements probants de l’efficacite des controles a l’egard de toutes les assertions pertinentes relatives a chaque compte significatif et chaque information significative contenus dans les etats financiers.

.104A Le verificateur doit aussi varier d’un exercice a l’autre la nature, le calendrier d’application et l’etendue des tests des controles afin d’y introduire un element d’imprevisibilite et de reagir aux changements de l’environnement.

Par exemple, le verificateur pourrait tester les controles d’une periode intermediaire differente d’un exercice a l’autre. Il pourrait aussi augmenter ou reduire le nombre de tests, ou modifier la combinaison de procedes qu’il utilise.

.105 Lorsqu’il determine l’etendue des procedes a mettre en oeuvre, le verificateur doit concevoir les procedes de maniere a obtenir un niveau eleve d’assurance que les controles testes fonctionnent efficacement. A cet egard, le verificateur prend en consideration les facteurs suivants :

a) Nature du controle — Les controles manuels font l’objet de tests plus etendus de la part du verificateur que les controles automatises. Dans certaines situations, il peut suffire de tester une seule mise en oeuvre d’un controle automatise pour obtenir un niveau eleve d’assurance que le controle a fonctionne efficacement, pourvu que les controles informatiques generaux fonctionnent efficacement eux aussi. Dans le cas d’un controle manuel, on obtient des elements probants suffisants et appropries de l’efficacite du fonctionnement en evaluant plusieurs mises en oeuvre du controle ainsi que les resultats obtenus chaque fois.

Le verificateur evalue aussi la complexite des controles, l’importance des jugements devant etre poses en rapport avec leur fonctionnement, ainsi que le niveau de competence attendu de la personne qui les applique afin d’en assurer le fonctionnement efficace. Plus la complexite et le niveau de jugement requis sont eleves, ou plus le niveau de competence de la personne qui applique le controle est faible, plus le verificateur procede a des tests etendus.

b) Frequence de mise en oeuvre — En general, plus la mise en oeuvre d’un controle manuel est frequente, plus le verificateur teste un nombre eleve de mises en oeuvre du controle.

Par exemple, dans le cas d’un controle manuel qui fonctionne en lien avec chaque operation, le verificateur teste la mise en oeuvre du controle a plusieurs reprises sur une periode de temps suffisante pour obtenir un niveau eleve d’assurance que le controle a fonctionne efficacement. Dans le cas de controles mis en oeuvre moins frequemment, tels que les rapprochements mensuels de soldes de comptes et les controles portant sur le processus d’information financiere de fin de periode, le verificateur peut tester un nombre sensiblement moindre de mises en oeuvre du controle.

Cependant, le verificateur procedera vraisemblablement a une evaluation plus etendue de chacune de ces mises en oeuvre. Par exemple, lorsqu’il evalue une liste mensuelle des anomalies, le verificateur evalue si les jugements poses quant aux mesures a prendre en reponse aux anomalies etaient appropries et fondes. Lorsqu’il convient de proceder par echantillonnage et que la population de controles a tester est grande, un accroissement de la taille de la population ne necessite pas une augmentation proportionnelle de la taille de l’echantillon.

c) Importance du controle — Les controles dont l’importance relative est plus grande font l’objet de tests plus etendus. Par exemple, certains controles peuvent porter simultanement sur plusieurs assertions contenues dans les etats financiers, et certains controles de detection de fin de periode peuvent etre consideres comme etant plus importants que les controles preventifs correspondants. Le verificateur teste donc un plus grand nombre de mises en oeuvre de ces controles ou, si leur mise en oeuvre est peu frequente, le verificateur evalue de maniere plus etendue chaque mise en oeuvre du controle.

Elaborer et conduire un test de cheminement QRO – Question a Reponse Ouverte 5 minutes La conduite d’un test de cheminement permet a l’auditeur interne de confirmer la comprehension qu’il a d’un flux de traitement et des controles associes. La mise en oeuvre de cette procedure d’audit repose notamment sur des entretiens. Quel est le principal objectif de ces entretiens ? Obtenir des informations sur la comprehension qu’ont les personnes interrogees sur ce que les procedures de ’organisation prevoient et sur la conformite de ce qu’elles font par rapport aux procedures y compris en matiere de calendriers. Pour permettre aux reviseurs de remplir leur obligation, le SCI doit etre documente.

La verification s’effectue au moyen de tests de procedures, qui peuvent comprendre :

• des tests de cheminement (walkthroughs) sur les processus les plus importants,

• des tests de details (au moyen de sondages) sur les activites de controle integrees dans les processus. Definition Audit procedure used in evaluating the reliability of the client’s accounting system.

The auditor looks at the supporting documentation for a transaction from its starting point and then proceeds to examine the accounting system steps thereafter until ultimate disposition of the item. The walk-through examination is one of the Compliance Tests that the auditor can perform. Procedure d’audit utilisees dans l’evaluation de la fiabilite du systeme comptable du client. Le verificateur examine les documents a l’appui d’une operation a partir de son point de depart et ensuite a examiner le systeme de comptabilite des mesures par la suite jusqu’a ce que la disposition finale de la question.

Le rendez-vous par le biais de l’examen est l’un des tests de conformite que l’auditeur peut effectuer. If internal audit have produced systems documentation we are able to rely on that work. Whether we document systems ourselves or place reliance on internal audit documentation we are required (by ISA+330) to conduct a walk-through test of the system annually to confirm that the system actually operates in accordance with the systems documentation. A walkthrough test requires following one transaction through the system from cradle to grave. Specifically, to accord with he ISA+s the walkthrough should confirm how transactions are initiated, recorded in the system, processed through the system into the general ledger and then reported in the financial statements. The systems documentation produced should also identify the controls that exist within the system. We will rely on the operation of some of those controls to support our audit opinion on the financial statements. Internal audit should have an interest in the operation of those controls to support the review of effectiveness underpinning authorities’ Statements of Internal Control. Si l’audit interne ont produit des systemes de documentation, nous sommes en mesure de s’appuyer sur cette travailler. Que nous le document, les systemes de nous-memes, ou se fier sur le controle interne audit de documentation nous sont necessaires (par ISA +330) a effectuer une marche-test par du systeme chaque annee afin de confirmer que le systeme opere de maniere effective, conformement avec les systemes de documentation. Une solution de test necessite une suite transaction par le biais du systeme du berceau a la tombe. Plus precisement, en accord avec

ISA + s de la solution devrait confirmer la facon dont les transactions sont engagees, enregistres dans le systeme, traitees par le systeme dans le grand livre puis presentes dans les etats financiers. La documentation sur les systemes produit devrait egalement identifier les controles qui existent dans le systeme. Nous s’appuyer sur le fonctionnement de certains de ces controles a l’appui de notre opinion d’audit sur les etats financiers. L’audit interne doit avoir un interet dans le fonctionnement de ces controles a l’appui de l’examen de l’efficacite qui sous-tendent des autorites Declarations de controle interne.