Terrorisme

Terrorisme

Il se mobilise pour chercher les coupables et pour répétés. Les attentat point important dans ont été suivis d’une b Les causes du terrorisme or actes terroristes ont marqué un pré’ notion, puisqu’ détériorées sans De prime abord, il faut affaler une distinction entre comprendre les causes du terrorisme et l’approuver. Ce qui est, pourtant, élémentaire et essentiel. Donc, on va s’interroger sur les causes du terrorisme, notamment, de l’après guerre froide, qui se sont fortement multipliées : la pauvreté, le chômage l’analphabétisme, l’injustice, ‘humiliation… Ne un mot cette monopolisation qui a, aussi, fourni au terrorisme tous les moyens technologiques dont swaps page dont il a besoin, pour se concrétiser et s’étendre. Parallèlement, la politique étrangère des états-Unis d’homérique qui nous paraît injuste, arrogante et guerrière, est accusée d’être la deuxième cause du terrorisme. Nous venons, donc, de démontre l’autre revers de la monopolisation qui réside, essentiellement, dans : la pauvreté, le chômage, la famine, la situation tragique de l’enfance, la propagation des maladies graves, et l’injustice résultant des aspérités de développement entre les pays.

A) le conflit arabe-israélien : Les américains sont – depuis cinquante sept ans ! – l’allié fidèle d’israélien… Sans eux ce pays ne serait pas

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ce qu’il est et ne pourrait pas faire ce qu’il fait. Ainsi, le monde entier est venu à accepter l’idée que les américaines sont « l’arbitre » tout désigné, presque naturel, du conflit entre israélien et les appellations. Au lieu d’assumer cet arbitrage avec équité et justice « l’arbitre » américain manifeste son soutien au premier ministre d’israélien qu’il soit de droite ou de gauche, et quelle que soit sa politique.

Celui en exercice a beau se rendre coupable des exactions les plus horribles, et qui hérissent tous les défenseurs des droits de l’Homme, Bush et ses conseillés n’ont pou lui que mots aimables et sourires complices. Eux – mêmes, refusent de serrer la main de la figure emblématique des appellations tant qu’ils n’ont pas empêché -au besoin par la force- leur peuple de se révolter contre ceux qui le colonisent et le piétinent mit » 2 besoin par la force- leur peuple de se révolter contre ceux qui le colonisent et le piétinent… Par ailleurs, les états-Unis fournissent aux israéliens qui ratifient un terrorisme d’état contre le peuple aplanissaient – plusieurs formes d’aides ! Ah- l’aide américain à israélien : L’aide américain accordé à israélien se porte avant tout sur le domaine militaire, qui représente la plus grande part-en général les deux tiers du soutien total. Si on prit l’année fiscale (américaine) 2003 comme référence cet aide a été de 2. 1 milliards de dollars sur une aide totale de 2,8 milliards de dollars.

Selon la loi d’attribution des aides (votée le 21 octobre 1998), les aides militaires devaient augmenter de 60 millions de dollars queue année, pour augmente la sécurité d’israélien et de maintenir la qualité de sa défense quelque soit l’adversaire ! Outre l’aide militaire, l’aide économique directe a été de 600 millions de dollars (toujours en 2003) et de 60 millions de dollars pour l’aide à l’installation des immigrés ! Alors, comment ces aides sont utilisés dans les territoires occupés ?

Des rapports furent établis, faisant mention d’une enquête des états-Unis sur d’éventuels détournements de matériels militaires américains à des fins offensives dans les territoires appellations occupés, au cours de la deuxième intimida, tout particulièrement d’hélicoptères Apache et cabra, ainsi que de chasseurs- bombardiers F-16 pour des opérations allant de l’exécution sommaire de dirigera que de chasseurs-bombardiers F-16 pour des opérations allant de l’exécution sommaire de dirigeants appellations à la destruction de locaux administratifs de l’autorité aplanissaient.

Ainsi, l’aide américain est servi, bel et bien, à créer des colonies juives dans ces territoires… Les implantations dans les territoires occupés. A tout cela, s’ajoute le veto américain au conseil, dit « de écourté » pour sauver l’allié israélien de toute condamnation internationale, et l’encourager, par conséquent, de suivre ses agressions contre le peuple aplanissaient. Bu- le veto américain contre la paix . Sur un autre plan, diplomatique celui là, les états-Unis abusent de leur droit de veto au conseil de sécurité de l’ON, pour protéger israélien de toute résolution un tant soit peu contraignante.

Tout se passe comme si ce petit pays était, de fait, le sixième membre permanent du Conseil de Sécurité. On peut citer à titre d’exemple : – le veto américain contre la création d’une force internationale hargne d’assurer la protection des appellations dans leurs territoires (en 2001 – le veto américain contre un projet de résolution invitant les israéliens à cesser toutes les constructions illégales de colonies dans les territoires appellations occupés (en 1997). Le veto américain contre un projet de résolution « exigeait qu’israélien, la puissance occupante, s’abstienne de procéder à le déportation et cesse toute menace à la sécurité du président élu de l’autorité aplanissaient » de l’autorité aplanissaient » (le 20 décembre 2002). A cette dernier date, les états-Unis ont fait usage de leur droit e veto 77 fois depuis la création des Nations Unies ; la plupart d’entre eux ont été mis à des projets de résolutions sur la Proche- Orient et condamnant israélien.

En somme, les états-Unis fournissent une protection à un état terroriste et fait preuve de tolérance vis-à-vis de lui, en le traitant comme un état au dessus des lois. Dans le même temps, ils interdisent aux appellations, qui luttent pour leur indépendance et leur dignité, de s’armer en leur disant : « il faut que vous arrêtiez la violence On appelle la résistance aplanissaient du terrorisme, lors que le terrorisme d’état israélien, on ne l’appelle pas, on l’observe, ou on l’appelle de l’auto défense !!

Les moyens efficaces pour éradiquer le terrorisme La lutte contre le terrorisme exige nécessairement la compréhension de ses causes profondes d’abord, ensuite trouver les remèdes obligatoires à ces « maladies car « prévenir vaut mieux que guérir Autrement, la lutte contre le terrorisme doit, pour être efficace, se placer sur le terrain de la lutte contre les causes du terrorisme.

A cet égard, il faut comprendre les souffrances et le désespoir des pauvres, respecter la dignité humaine, la tolérance et mettre en pratiques les principes des conventions des droits de dignité humaine, la tolérance et mettre en pratiques les principes des conventions des droits de l’homme, notamment la démocratie et le partage des richesses. Une politique responsable doit faire en sorte que les richesses produites profitent à tout le monde.

Cela n’ rien à voir avec l’idéologie, c’est une simple question de justice. Si on l’applique pas ces principes, les choses ne s’améliorent plus et on n’aboutira pas à une paix durable Le développement durable ligne développement durable et équitable suppose la lutte pour éradiquer les maux les plus dramatiques et les plus urgents pour l’humanité (contre la famine, contre la misère, le soda et les autres penderies… Contre les inégalités nord?sud qui découlent d’un système de domination, contre les discriminations et les inégalités sociales pour le respect des droits des générations futures et contre les inégalités écologiques, pour la mise en ?ouvre d’une véritable stratégie de cou-développement ; pour la prise en compte de la perspective de genre dans tous les domaines économiques, sociaux et culturels. Conclusion Oui, il faut lutter sans merci contre le terrorisme.

Contre tous les terrorisme, celui des pauvres, souvent spectaculaire et aveugle, comme ce lui des puissants, plus sophistiqué ou cible, celui des organisations apatrides, comme celui des états, ennemis ou alliés. Il faut lutter tous les terrorismes, car la terreur est toujours injustifiable, tout comme la vengeance. C’est pourquoi la réponse juste car la terreur est toujours injustifiable, tout comme la vengeance. Ces pourquoi la réponse juste à ce phénomène doit être mise dans un cadre de légalité voire de légitimité et ne consiste plus, once, à s’engager dans une guerre sans limite de longue durée.

A ce jour, aucune des causes qui ont favorisé l’apparition et l’expansion du terrorisme international n’ été remise en question. Ces causes ne disparaîtront qu’avec le mode de production actuel, qui repose sur le développement de la croissance pour les uns et la misère pour les autres. Si rien ne change, les mêmes causes produisent les mêmes effets, on peut craindre que, on ne sache quand, on ne sait ou, on ne sait sous quelle forme, surviennent bientôt de nouveaux drames. Le monde entier se passionne actuellement pour la sauvegarde ‘espèces animales menacées, comme les kolas ou les pandas… Ne surveille leur alimentation et leurs amours. Tout cela est magnifique, gentil et touchant, mais n’en sommes pas là en ce qui concerne les hommes. Nous acceptons leur disparition, d’une manière ou d’une autre. Enfin, nous laissons à chacun le soin de conclure en toute conscience sur ce que cette supposée guerre contre le terrorisme nous enseigne sur nous, sur nos élites, sur notre intégrité intellectuelle et morale et sur notre souci de la justice et du bien- être des êtres humains, ici comme ailleurs.