dissértation: Tahar Ben Jelloun: de l’univers carcéral à la libération

dissértation: Tahar Ben Jelloun: de l’univers carcéral à la libération

TAHAR BENJE LOUN: DE L’UNIVERS CARCÉRAL À LA LIBÉRATION (TAHAR BEN JELLOUN: FROM THE REALM OF INCARCERATION TO LIBERATION) by Ummay Parveen SAHADUTH submltted in accordance With the requirements for the degree of MASTER OF ARTS or Sni* to View in the subject FRENCH at the UNIVERSITY OF SOUTH AFRICA SUPERVISOR : Prof SH MADONDO August 2011 Résumé du présent mémoire — Tahar Ben Jelloun: de l’univers carcéral à la libération. ‘accent sur ses limites dans la mesure où il comprend un mouvement vertical vers le bas. Or, sans un mouvement vers le haut, aucune libération n’est possible. Très particulière à la société maghrébine est la praxis islamique moderne qui, loin de libérer l’individu, ne fait que l’étouffer davantage. Ensuite, nous soulevons des questions au sujet de la sorcellerie et des dangers qu’elle comprend. Loin d’être un élément libérateur, elle constitue un piege.

Nous arrivons éventuellement à la seule clé capable d’apporter la libération intérieure au Maghrébin : la métaphysique et, dans le contexte de la civilisation arabo-islamique, il s’agit de l’ésotérisme islamique ou le soufisme. Ce mémoire requiert une approche très scientifique telle que ‘exige la nature même de notre problématique. Nous avons opté pour une approche métaphysique pour conduire notre

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
étude à bon port. Mots-clefs : univers carcéral, libération intérieure, métaphysique, author: Moha le fou Moha le sage (1978), Cenfant de sable (1985), La nuit sacrée (1 987), Cette aveuglante absence de lumière (2001 ) and Amours sorcières (2003). After a quick glance at the different forms of incarceration, starting from the most tangible and moving to the most abstract ones, we study the most common paradigms to which the Moroccan turns to in rder to free hlmselffrom the shackles that imprison him and we study simultaneously their shortcomings.

Hence, we call into question the materialistic model that fails ln liberating the individual on account of its excesses. Then, we study the psychological model laying emphasis on its limitations in that it comprises a vertical downward movement while no liberation is possible without an upward movement. Quite specific af the Moroccan society is the modern Islamic praxis that, in lieu of freeing the individual, only stifles him more. Afterwards, we raise questions concerning sorcery and dangers hat it represents.

Far from being a liberating agent, it constitutes a trap. Ultimately we come to the only key capable of bringing internal liberation to the Moroccan: metaphysics and, in the arabo-islamic context, it is Islamic esotericism or Sufism. This thesis requires a most scientific approach as demands the very nature of our problematic. We have thus chosen a metaphysical approach that best Suits our studv. imprisonment, sorcery. 4 Remerciements La rédaction de ce mémoire ne s’est pas avérée des plus faciles.

La difficulté est venue du choix d’un sujet quasi nouveau pour ce qui est de l’étude de ‘œuvre de Tahar Ben Jelloun. Un tel choix a engendré le besoin d’entreprendre une documentation intensive avant d’opter pour d’autres démarches nécessaires à la rédaction de ce memoire. Cependant, l’encouragement et le support moral et académique de Madame Rochelle Sadowsky, premier professeur sous la direction de qui j’ai commence à rédiger ce travail, ont toujours été là chaque fois que j’ai connu des moments d’hésitation ou d’affaiblissement de mes facultés intellectuelles.

Puis ce fut l’épreuve accablante quand j’ai reçu un courriel m’annonçant le décès de Madame Sadowsky, celle qui fut non eulement un professeur mais aussi une amie. Nous partagions beaucoup de choses en commun : l’amour de la littérature, l’ambition de la quête de la vérité, la soif des connaissances entre autres choses dont nous pouvions discuter ouvertement. Je lui serais toujours reconnaissante de m’avoir donné l’occasion de m’exprimer librement sans jamais imposer sa manière à elle de voir les choses.

Elle a toujours remue terre et ciel pour éliminer toutes les difficultés que la distance géographique entre nous (L’Afrique du Sud et Ille Maurice) enge Ile de sa mort a été pour Madondo qui a repris la direction de mes echerches après le décès de Madame Sadowsky m’a apporté un support très précieux et s’est toujours montré généreux de ses conseils. pour cela, je lui serais à jamais reconnaissante. Dans le cas contraire, il m’aurait été très difficile de terminer mon mémoire.

Je remercie aussi tout le personnel de l’UNISA, Madame Alice Diogo, et en particulier Madame Napaai, Hleziphi pour son effort de me faire parvenir tout document, ou autre publication nécessaire à la réalisation de ce mémoire, ma famille et mes proches, qui ont contribué d’une façon ou d’une autre à la réalisation de ce travail. TAHAR BEN JELLOUN LIBÉRATION LA L’UNIVERS CARCÉRAL DE présenté par LJmmay Parveen SAHADIJTH AOÛT 2011 INTRODUCTION 2. Présentation sommaire des romans choisis 2. 1 Moha le Fou Moha le Sage, 1978…. „… 2. L’Enfant de Sable, 1985…… 15 2. 3 La Nuit Sacrée, 1987………………… „……………………………………. 2. 4 Cette aveuglante absence de lumière, 2001 • • 2. 5 Amours sorcières, 17 3. L’incarcération dans l’univers ben jellounien… — 3. 1 La prison…. 3. 2 La ville : un espace carcéral…….. 24 3. 3 Les institutions sociales.. 29 3. 4 La condition — . 5 Les chaines de la fatalité.. 37 3. 6 Les carcans de l’espace psychique . 39 4. Tahar Ben Jelloun : le partisan de la 4. 1 La dénonciation des injustices engendrées par l’histoire… . 2 Les oubliés de l’histoire… 46 4. 3 une écriture non-conformiste. 48 5. Les excès du modèle matérialiste 50 34 dans les ténèbres 8 7. L’inadéquation de la praxis islamique moderne…. 7. 1 Le droit dissocié du devoir….. 73 7. 2 La banalisation de 74 7. 3 « L’Islam et le fric ! . 7. 4 Abus de ce qui est 7. 5 Le fanatisme….. 7. 6 La destruction de la structure archétypale de l’Islam… 7. La pratique de l’Islam par la lettre et non pas par l’esprit…. … 81 8. Les rets de la sorcellerie………………… … 84 8. La sorcellerie, ce « monde à part, (ce) monde parallèle et impénétrable »…… 84 8. 2 La sorcellerie : « un acte politique conscient . 86 8. 3 La sorcellerie : une forme d’esclavage. .87 La métaphyslque : l’élément libérateur par excellence…. 9. 1 L’univers des saints et des . 9. 2 L’ancrage dans le sacré….. _. _ 94 sentir, des fois de manière très évidente, voire même cruelle, et d’autres fois de manière plus subtile, nous ne pouvons non plus écarter e fait que les personnages aspirent, à divers degrés, à leur libération.

C’est cette lutte contre l’incarcération qui fait l’objet de notre étude. peu importe si le personnage ben jellounien réussit à se libérer ou pas, le plus important demeure sa prise de conscience de ses entraves et la lutte qu’il engage pour s’en affranchir. Différents romans de l’écrivain nous livrent cette même lutte mais sous différentes formes dont certains se révèlent efficaces mais dont la plupart constituent des échecs. Un autre but de ce mémoire est d’expliquer d’où vient la réussite du personnage ou son échec our ce qui est de sa libération.

L’idée de faire une étude de toute l’œuvre de l’écrivain a été écartée pour que l’accent soit mis sur la qualité et non pas la quantité. Pour mener cette étude à bon port, cinq textes ont été soigneusement choisls : Moha le Fou Moha le Sage (1 978), L’Enfant de Sable (1985), La Nuit Sacrée (1 987), Cette aveuglante absence de lumière (2001) et Amours Sorcières (2003). La première partie de ce mémoire sera consacrée à une présentation sommaire des cinq textes susmentionnés, dont les quatre premiers sont des romans et le cinqulème un recueil e nouvelles.

La deuxième partie constitue une analyse rapide, quoique concise, de l’incarcération dans les cinq textes. A l’étude, l’as ect non seulement physique de l’univers carcéral du mais aussi les aspects connotés de la prison. Ainsi, passant du plus concret au plus abstrait, mention sera faite de la capacité de l’espace urbain d’Incarcérer Findividu, de la dimenslon socio-politique de funivers carcéral, de la 10 condition féminine et de la fatalité quand elle assewit l’individu.

Ensuite sera traité l’aspect psychique de l’incarcération qui comprend toutes ces forces négatives émanant e l’inconscient et qul emprisonnent l’individu : névroses, complexes, refoulements, autant de facteurs qui sont capables d’emprisonner le personnage, parfois même toute sa vie durant. Mais c’est, sans conteste, la troisième partie de ce mémoire qui est la plus importante et qui en occupera, éventuellement, le plus grand volume textuel.

Y est traité, sous tous les angles, l’objet même de notre étude : la libération à laquelle aspire le personnage ben jellounien et les voies, bonnes ou mauvaises, qu’il emprunte pour y accéder. Lumiere est d’abord faite sur les « mauvaises voies » du monde oderne, à commencer par les moyens dits matériels. L’espace maghrébin que nous découvrons dans les écrits de Tahar Ben Jelloun a déjà subi les influences occidentales apportées par la colonisation, l’émigration et le modernisme.

C’est un espace qui se caractérise par un abandon graduel de la spiritualité à mesure que s’installe le matérialisme. Quoi de plus naturel que, dans un monde matériel, le per llounien se tourne vers démontre, l’argent, la machine, le progrès matériel, la science et la technologie incarcèrent plus qu’ils ne libèrent. La psychothérapie constitue également un traitement u’entreprend souvent un individu dans le monde moderne pour s’affranchir du filet dun faux Moi, de son « petit cimetière intérieur de la frustration, de la haine entre autres.

Mais nous découvrons dans respace ben jellounien combien la psychothérapie comporte plus de méfaits que de triomphes. Un élément mis en exergue dans les cinq textes à l’étude est l’Islam qui, comme toutes les religions, est pourvu d’un aspect exotérique et d’un aspect ésotérique. Tahar Ben Jelloun nous montre comment le personnage ben jellounien a tendance à avoir recours ? ‘aspect exotérique de la religion lorsqu’il se trouve confronté à un problème qui le harcèle.

Or, il nous montre également l’échec pour ce qui est de cette forme exotérique de l’Islam. La sorcellerie est une autre voie qu’emprunte l’individu emprisonné, surtout la femme, pour se libérer. Le spiritisme occupe, certes, une place importante dans l’espace maghrébin traditionnel. Mais l’écrivain nous montre que la sorcellerie constitue un piège. Au lieu de libérer le personnage qui y a recours, elle ne fait que IS/ enfoncer davantage Il ne serait pas inconcevable ue le lecteur de ce mémoire y trouve beaucoup de PAGF OF