Synthese Finances publique

Synthese Finances publique

Les Finances Publiques Définition: Les finances publiques relèvent des sciences sociales et ont pour objet l’étude du phénomène financier public dans sa globalité : ressources, charges, trésorerie, procédure budgétaire et comptable, politique budgétaire… et dont les principaux protagonistes sont les États, les collectivités territoriales, les entreprises et établissements publics ainsi que les organismes sociaux et Internationaux À l’intérieur du secteur général de la finance, celui de la finance publique concerne le Des organismes inte ou mondial, en partic er g mondiale.

C’est là le Des Etats et autres c et la comptabilité : iveau régional et la Banque lique internationale régions, départements, communes). dans la plupart des pays, l’institution centrale en matière de finance publique est le Ministère des finances, Des banques centrales, Des organismes para-étatiques (sécurité sociale) Budget Publique Une procédure annuelle d’adoption du budget de l’État est dans de nombreux pays un temps fort de la vie parlementaire. Les ressources Sv. ‘ipe to ressources et dépenses à considérer sont les suivantes :

L’essentiel de la ressource publique provient des prélèvements / contributions obligatoires (impôts, taxes, cotisations parafiscales) souvent complétées par des emprunts. La levée de certaines taxes est effectuée au moyen du timbre soit postal, soit fiscal fixe (le papier

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
timbré) ou fiscal mobile. La dépense publique concerne le fonctionnement, les investissements et les redistributions Quatres grandeurs permettent de caractériser les finances publiques : • Les recettes publiques : Les recettes de l’ensemble des administrations publiques représentaient 958 milliards d’euros en 2010. ??? Les dépenses publiques : Les dépenses de l’ensemble des administrations représentaient 1095 milliards d’euros en 2010. • Le solde exprime la différence entre les recettes et les dépenses. Un solde négatif correspond à des dépenses supérieures aux recettes, c’est-à-dire à un déficit. Le déficit public au sens de Maastricht s’élevait à -137 milliards d’euros en 2010. • La dette correspond à la somme des déficits passés auquel s’ajoute le déficit actuel. La dette publique au sens de Maastricht s’élevait à 1 591 milliards d’euros fin 2010. 2