Synthese Conduite de Projet d Investissement

Synthese Conduite de Projet d Investissement

REUSSIR SON PROJET D’INVESTISSEMENT EN MANAGEANT LA PERFORMANCE ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL TABLE DES MATIERES 1 . Etape 1 : l’avant-projet 2. Étape 2 : la conception…… 3. Étape 3 : la réalisation 4. Étape 4: les ajuste orn Synthese Conduite de Projet d 12 Sni* to View 16 20 5. Remerciements Ce document est la s distance : « Réussir s d rmation ? nt en manageant la performance et les conditions de travail ». Cette synthèse reprend les différents points abordés dans ce module afin que vous puissiez l’archiver et/ou l’imprimer.

Réussir son projet d’investissement en manageant la erformance et les conditions de travail – Auteurs : Marylène COPPI, Romain CHEVALET, Catherine REMY, Anne-Claire PRÉVOS Introduction Ce module aborde la mise en place d’un projet d’investissement deux sont confrontés à la mise en place d’un projet d’investissement : Louise via l’installation de nouvelles lignes de production et Olivier via l’acquisltion d’un nouvel outil informatique. L’un et fautre vont raconter comment ils ont vécu ces expériences. ?tape 1 : l’avant-projet Cl La situation Au dernier semestre, Nutricare, a connu une baisse de de ses ventes de petits pots et de céréales. Louise et ses collaborateurs ont donc imaginé le lancement d’un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
nouveau produit pour se démarquer de la concurrence. Il s’agit d’assiettes « prêtes à l’emploi que l’on passe au microonde. Vous allez assister à la réunion qui doit permettre de baliser les points importants pour la réussite de ce projet. Autour de Louise se trouvent la Directrice des Ressources Humaines, le Directeur de Production, les membres du CHSCT et le médecin du travail.

Louise Bonjour à tous. Je vous ai proposé de nous réunir pour évoquer l’achat des deux nouvelles lignes de production de nos assiettes. Cet nvestissement a pour but de nous positionner comme leader sur PAGF OF nouvelles recettes, les temps de préparation, de cuisson. II faut intégrer ces nouveaux produits dans le traitement logistique… S’adapter au travail du plastique… Ca modifie pas mal ce que nous faisons aujourd’hui pour les petits pots : Toute l’organisation de la Production va changer !

Mais je pense qu’en anticipant au maximum les difficultés qui peuvent nous attendre, on peut faire en sorte que tous ces changements ne se passent pas trop mal (sourire dans la voix). Je voudrais donc que nous profitions de cette réunion pour aborder nsemble les impacts à envisager, tant pour l’entreprise que pour nos collaborateurs. Suite à ce que vient de dire Marius, on se rend déj? compte qu’il faudrait mettre assez vite en place la formation qui permettra aux salariés d’être opérationnels… Sylviane Oui effectivement il faut réfléchir à la formation mais plus largement considérer tout le personnel de la Production.

Les façons de travailler vont-elles évoluer ? Changer ? Va-t-il y avoir besoin de nouvelles compétences ? Et puis, si nous maintenons les mêmes objectifs de production pour notre activité « petits pots il nous faudra du ersonnel supplémentaire pour les n PAGF plus occuper certains postes ! On parle d’usure, de pénibilité chez nous… Dr Leblond Paul a raison : n’oublions pas la santé des salariés ! À la Production, certains ont des restrictions d’aptitude… Pensez-vous qu’ils puissent travailler sur ces nouvelles lignes ?

Je vous rappelle que l’outil est seraice de l’homme et non l’inverse ! Et sinon, si les aménagements sont trop coûteux, avez-vous pensé à des reclassements internes ? Enfin et j’insiste, avez-vous réfléchi à la prévention d’éventuels problèmes santé liés à l’exploitation de ces lignes ? Marius C’est important ce que vous dites là, Docteur. Paul aussi… Je voulais d’ailleurs vous associer tous les deux à la rédaction de notre cahier des charges car je ne pense pas toujours aux conditions de travail lorsque j’évoque mes besoins aux fournisseurs.

Auteurs : Marylène COPPI, Romain CHEVALET, catherine REMY, Anne-Claire PRÉVOST envisager de rencontrer les salariés et de faire le point avec eux sur la manière dont ils voient leur poste aujourd’hui et comment ils envisagent les changements à venir… paul Je crois surtout qu’il faut repartir de la réalité du travail telle u’elle est vécue par les collègues : cela enrichira notre approche et le volet fonctionnel du cahier des charges… Olivier Non mais Louise, quand je t’ai demandé de m’aider, je ne t’ai pas demandé de me donner les plans pour construire une usine ? gaz !

Avec ton truc, tu me proposes d’écraser une mouche avec un marteau ! je reconnais bien là ton sens de la formule… Mais tu le disais toi- même il me semble… tes salariés sont hostiles à l’installation du nouveau logiciel non ? Euh oui… Mais je ne vois pas le rapport ? Tu ne les as pas impliqués PAGF s OF vec eux ce dont ils u temps de gagner pour après : moins d’aléas, de mauvaises surprises, pas d’équipements sous-utillsés ou d’organsation mal pensée, plus d’adhésion des équipes.. Ca vaut le coup d’investir sur tout ça !

Bon, si je récapitule ! Je fais un avant projet avec une étude de faisabilité. Là, je demande à mes salariés ce qu’ils en pensent. Je prends en compte leurs besoins et leurs contraintes de travail. Bien sûr, tous cela inscrit dans un projet économique qui conduit à ma décision d’investissement. Enfin, je rédige mon cahier des charges fonctionnel que je soumet à des restataires potentiels ! Louise Oui c’est tout à fait ça ! C] L’analyse À ce moment du module, nous faisons le point sur le contenu de l’étape d’avant projet. 1.

Dans quelle étape de la conduite de projet s’inscrirait la réunion que unilatéralement par la Direction C] Cachés au IRP Partagés Cl Les points à retenir Lors de la phase d’avant projet, on observe deux temps : l’étude d’opportunité et l’étude de faisabilité. 6 L’étude d’opportunité doit clarifier les enjeux du projet. Elle définit les objectifs (réalistes) à atteindre tant au niveau de la production u’aux niveaux des salariés et de [‘organisation. Cette étude se fait en collaboration avec les différents acteurs de l’entreprise.

L’étude de faisabilité consiste à regarder si le projet est faisable, ? divers points de vue : technique, économique, social, démographique, etc. A ce titre, elle est déjà un facteur de réussite du projet. C’est aussi à ce moment qu’on organise la conduite du projet avec une équipe dédiée, des groupes de travail, la concertation avec les salariés, etc. N’oubliez pas enfin de communi uer régulièrement, tout au long du projet. PAGF 7 OF le isais au téléphone, votre réponse à notre cahier des charges est le plus adapté à nos attentes.

Nous allons donc pouvoir commencer ? travailler. Mais avant toute chose, je propose que l’on se présente. Bonjour, je suis le chef de ce projet, c’est moi qui vais coordonner la mise en place des lignes. J’ai déjà plusieurs idées à vous soumettre pour la phase de simulation, Nous en reparlerons plus tard. Je laisse la parole ? Sylviane notre DRH. Bonjour, moi aussi j’attends beaucoup de notre collaboration. J’aimerai que l’on puisse revoir ensemble le plannlng des formations. Il me semble u’elles sont prévues bien trop tard par rapport à l’installation des lignes.

M. Cocheux Ah, oui ! vous voulez qu’elles aient lieu plus tôt ? Oui, je voudrais que les salarlés soient opérationnels à réception du nouveau matériel. Il faut donc qu’ils puissent se former avant, sur équipement fiable et disponible ! PAGF 8 OF part de mes souhaits. Je suis le Dr Nicole Leblond, Médecin du travail, une personne bien souvent oubliée par les fournisseurs ! Et pourtant, le déplacement d’un ou deux boutons lors de la simulation peut parfois suffire à prévenir les risques d’atteintes ? a santé ou à la sécurité.

Euh !! Oui, oui, bien sûr ! Je suis assez surpris par votre implication à tous, par les différents métiers représentés autour de la table et tous les retours. Je ne vois pas souvent ça ! Ça n’a pas toujours était le cas ! mais je crois que l’on a appris de erreurs… car il est important que vos différents points de vues enrichissent le cahier des charges technique. Bien ! Je vais vous laisser continuer. monter et descendre ? Il ne faudrait pas non plus augmenter des risques de chute ! Cest vrai, tu as raison Nicole! ?a me fait d’ailleurs penser que ous devons fixer une date pour l’installation avec vous Monsieur Cocheux. Et si possible, en juillet, quand l’activité ralentit. nt Oui tout à fait ! On résume ce qu’on s’est dit jusque là ?! L’analyse Nous avons vu qu’il est essentiel de formaliser les attentes de la structure en matière de formation et de simulation, les attentes de ses salariés définir les solutions à mettre en œuvre dans l’étape de conception du projet. Dans l’exercice ci-dessous, nous voyons les actions à mettre en œuvre pendant la conception et celles qui n’ont rien à y faire.