SYNTHESE : Ces objets qui nous envahissent (objet culte et culte de l’objet)

SYNTHESE : Ces objets qui nous envahissent (objet culte et culte de l’objet)

SYNTHESE Depuis toujours les objets fasclnent les êtres humains qui en sont pourtant à l’origine. Quelques soit l’utilité ou son origine, un objet n’est jamais là par hasard, des hommes ont travaillé ? son élaboration ou l’on imaginé. Alors peut-on se débarrasser des objets ? Tel est le thème de cette synthèse et pour répondre à cette question un corpus de 5 textes m’est proposés dont trois articles, un de Julien Bordier dans l’Express, un de Nathalie Lavisalles dans Libér Magazine, mais aussi Comme un roman.

Je ébarrasser des obje idées que non l’on n or 3 is du Marketing e Daniel Pennac . e oui l’on peut se j’exposerais les Peut-on se débarrasser des objets ? Oui aurais tendance ? dire Julien Bordier dans son article dans l’Express, en expliquant que le CD est abandonné au profit du numérique et que la façon de commercialiser la musique et d’en faire la promotion a changer. De plus la progression des ventes numériques au dépend de l’album physique montre bien qu’effectivement nous pouvons nous passer des objets nous explique t’on.

A la fin du document on nous dit aussi que peu importe le support ou format les gens continueront d’écouter de la musique tant

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Swipe to Wew next page que le contenu est de qualité et procure des émotions. Le document 3 rejoint parfaitement cette idée car celui-ci nous dit que la possession d’objet n’est plus autant important qu’avant mais que c’est plutôt l’accès à quelque chose qui remplace le fait de posséder et que une révolution technologique allant dans le sens de l’accès seulement s’opère.

L’album continueras alors à exister mais sous la forme numérique. De plus toute ces idées ce rejoignent en un autre exemple, puisque dans le document 2 on nous explique que le mail, outils numérique, aurais remplacé la lettre et que ce serait un media adopté par tous les citoyens. Encore dans le document 2 il est dit que le mail est plus proche d’une conversation oral au téléphone et qu’ainsi il engage alors une forme de communication nouvelle et originale.

Puis le document 3 continue en rapportant qu’un ouleversement s’opère avec le numérique dans le domaine du visuel et musical par la jeune génération, avec par exemple les jeux vidéo qui devienne alors un divertissement de masse et leur commercialisation uniquement ou presque sur internet favorise l’idée que l’on peut alors se passer des objets. Contrairement à toutes les idées exposées précédemment, Daniel Pennac dans le document 4 nous explique que le livre éveille Penve de propriété et que celui-ci accompagne les actes de notre vie mais aussi qu’il est témoins de nos faits et gest