Synthese

Synthese

Synthese de TPE Nom : FREMONDIERE Manon Classe : 1ere S Groupe : MIDOUX Louise ; HUET Romane Lors de la premiere seance commune de TPE, nous avons constitue des groupes de deux ou trois personnes voir quatre. Etant donne que dans ma classe je connaissais plus particulierement Louise et Romane, nous avons alors decide d’avancer sur ce projet toutes les trois. Ensuite nos professeurs nous ont communique les divers themes possibles. Nous nous sommes d’abord tournees sur le theme des « avancees scientifiques » avec comme sujet, le cerveau : la conscience, la subconscience et le reve.

En prenant conscience que le reve n’etait pas a notre portee, le clonage et son impact sur la societe nous a semble plus adequat. Cependant malgre notre motivation pour ce sujet nos recherches ne ce sont pas averees fructueuses ce qui m’a vite fait dechanter. Louise et Romane ne montrant plus un grand interet pour ce sujet, nous avons alors fait le choix de changer de theme et de se consacrer a celui de « l’Homme et la nature ». Quelques recherches plus tard, nous avons arrete notre choix sur le volcanisme axe sur l’Islande, pays volcanique par excellence.

Le fait que la terre «

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
vit » en quelque sorte m’a toujours fascinee. Nous avons alors constitue notre plan qui devait etre un peu bancale car nos professeurs nous ont conseilles de le reformuler. Suite a cela nous avons divises le plan entre nous trois : Louise etait chargee de la premiere partie, moi de la deuxieme et Romane de la troisieme. Ces trois parties reunies repondent a la problematique qui est, « en quoi le volcanisme influe-t-il sur le mode de vie des islandais ? ». En fait, cette problematique qui a eut beaucoup de mal a voir le jour, avait deja ete trouvee mais elle n’etait pas tournee comme il le fallait.

Les recherches se sont succede, mais cette etape importante c’est revelee tres longue et un peu penible, car mes amies n’etaient pas d’une grande concentration a ces moments la. A une seance de TPE, nous avons mis au point le deroulement de notre presentation et nous avons decide de fabriquer une maquette afin de faire une interaction et ainsi rendre notre production plus interessante. Nous avons toutes voulus integrer un diaporama qui serait un appui a nos paroles. Malheureusement les vacances se sont interposees.

Juste le temps d’acheter le materiel necessaire au volcan, de le faconner, d’y poser un peu d’argile et d’harmoniser nos diaporamas. Desormais il fallait continuer en solo. Durant cette premiere semaine, j’ai redonne une forme plus pratique au volcan. Puis j’ai enchaine avec une sous-couche blanche, une peinture texture blanche, de la peinture noire, grise, marron, blanche, rouge. Lancee dans mon perfectionnisme, j’en oubliais le reste, c’est-a-dire mon diaporama et aussi le fait que ce volcan devrait fonctionner !

Alors pendant la deuxieme semaine, j’ai fait une alternance entre la bibliotheque, l’ordinateur et le volcan. Le fait d’avoir consacre du temps a faire le volcan toute seule ne m’a pas derange, je m’en suis acquitte avec plaisir. Le volcanisme ne m’etait pas tout a fait inconnu. Ce TPE a fait ressurgir quelques savoirs que j’avais gardes en memoire tout en le completant amplement. Meme si les volcans n’ont presque plus de secret pour moi, je continue de trouver fascinant le fait que la terre bouge sous nos pieds.

Ce TPE a aussi ete une nouvelle occasion de me confronter au travail de groupe et tous les avantages et inconvenients qu’il entraine. Maintenant, le temps qui me sera impartit, je le gererais d’une bien meilleure facon et j’ai appris que quand on fait un choix on l’assume jusqu’au bout et on choisit bien des le depart. Comme ca on gagne du temps, c’est moins stressant. Pour finir j’ai compris qu’il ne fallait pas non plus tomber dans l’infaisable, car c’est bien beau de reve qu’on peut le faire mais si on n’en a pas conscience, ca ne fonctionne pas.