Dissertation sur la question de l’homme

Dissertation sur la question de l’homme

La littérature désigne de nos jours l’ensemble des œuvres orales ou écrites qui, selon le contexte historique et social, et soutenue par les différents autres arts tels que la peinture, la musique ou bien le théâtre, peut traiter de la question de l’homme, ce terme pouvant lui-même désigner les débats d’idées, nombreuses et variées. Nous pouvons donc nous demander quelles sont les limites de l’efficacité, pour traiter de la question de l’homme, de la littérature et des autres arts.

Nous pouvons essayer de répondre en commençant par ‘évolution des arts au fil du temps, puis n remarquant que ces arts sont les reflets des sociétés qui les produisent. p g Débutons dès à pré temps, de l’histoire. Les œuvres artistiq lu des arts au fil du nsi, les poteries datant de la Grèce Antique sur lesquelles sont dessinées des scènes quotidiennes. On remarque que, en plus d’une utilité fonctionnelle et décorative, on discerne une volonté d’impressionner les cités rivales avec une effusion de savoir-faire et de modernité.

Citons ensuite l’œuvre de Platon, considéré comme Pun des premiers philosophes, avec par exemple Phèdre. Enfin, rappelons les tragédies grecques, servant à la fois ? distraire le peuple, l’éduquer et à glorifier les dieux, car les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
grecs sont polythéistes. La littérature et les autres arts évoluent au fil du temps. On peut ainsi constater que la définition du mot littérature a changé, passant de simple écrit à œuvre orale ou écrite, ou par l’appari to Wew next page l’apparition de nouveaux arts tels que la photographie ou le cinema.

On peut même citer retour en arrière artistique historique, avec la découverte des peintures rupestres dans les grottes de Lascaux. Malgré tout, l’aspect le plus marquant de ette évolution est sans doute la succession de mouvements littéraires, qui a débuté durant le 15ème siècle. Ainsi, au cours du 19ème siècle, on rencontre deux mouvements qui s’opposent de tout point de vue à part leur époque : le romantisme et le réalisme, preuve de l’évolution ponctuelle des arts. Continuons maintenant en nous attachant aux liens entre la société et les arts.

Les arts sont les reflets des sociétés desquelles ils sont issus. pour justifier ce propos, évoquons Les Essais, de Montaigne. Publié au cours de la seconde moitié du 1 6ème, Montaigne y êlera réflexions sur la vie et expériences, et se questionnera sur l’homme, de par le découverte du Nouveau Monde mais également grâce à la redécouverte de textes datant de l’Antiquité En effet, les philosophes ont découvert les écrits antiques, et ont voulu les vulgariser, à la manière de Pierre de Ronsard avec ses poèmes lyriques tel que Sonnets pour Hélène, publié en 1578.

Nous pouvons citer aussi la quête de savoir au cours du 18ème siècle, qui s’est traduit par l’ Encyclopédie de Diderot Enfin, un autre exemple flagrant est le passage du romantisme au éalisme durant le 19ème siècle, dû à un ras-le-bol général des écrivains par rapport au romantisme, qui n’évoquait nullement les conditions de la société. Les arts peuvent également engendrer des questions sur l’homme. Ceci englobe tous 2 l’homme.

Ceci englobe tous les débats de société, et désigne donc d’emblée la littérature et les arts engagés. Rappelons- nous de Victor Hugo, et du Discours sur la Misère, qu’il proclame devant l’Assemblée nationale législative, dénonçant les miséreux abandonnés par la société, et n’ayant rien pour subsister. Pensons aussi à Voltaire, qui était férocement engagé contre la peine de mort et prônant comme pensée qu’il vaut mieux laisser fuir un coupable que de tuer un innocent.

Les autres arts ne sont pas en reste, avec, pour soutenir le courant pacifiste d’après-guerre, La Guerre, d’Otto Dix, ou Rhinocéros de Ionesco pour dénoncer les dictatures. Ces œuvres servent à passer un message, elles traitent de la question de l’Homme de façon à la réorienter dans une autre direction. L’histoire est la conséquence des traces laissées par fHomme, les différentes civilisations. Or, de tout temps, les œuvres produites Pont été à l’image des civilisations, traitant de la question de l’homme de toutes les manières possibles.

Ces arts servent de fenêtre aux civilisations nouvelles sur les anciennes, et d’introspection pour celles qui les ont créés. Nous pouvons donc conclure en pensant que les sociétés, les hommes qui fabriquent ces productions artistiques, ce sont eux qui traitent des questions de l’homme, et qu’ils effectuent une introspection en vue de s’améliorer. Les arts ne traitent donc de la question des hommes, ils ont un simple rôle de messager. 3