Support De Cours D Informatique

Support De Cours D Informatique

CHAPITRE I. INFORMATIQUE ET ORDINATEUR DEFINITION ET OBJECTIFS 1. 1 L’information L’information est l’ensemble de données ayant un sens qui contribuera à enrichir nos connaissances. Elle est le support des connaissances humaines. Information Données + sens L’information peut-être écrite, picturale, orale.. Dans le cas où l’information résulte d’un traitement, on parle d’informations struct formalisées ou docu L’information structu plus concise, plus rapidement commun traitée afin d’obtenir de nouvelles informations.

Remarque : ne – or46 a société car elle est le, et peut être Dans un traitement automatique, l’intervention de l’utilisateur est très réduite. c’est le domaine d’une nouvelle science : VINFORMATIQUE. 1. 2 L’informatique L’informatique est issue de la contraction des mots information et automatique. Cest Philippe Dreyfus qui en est l’auteur en mars 1962. En 1967, l’Académie française l’intègre dans la langue. L’informatique désigne l’automatisation du traitement de l’information par un système, concret (machine) ou abstrait. Aussi, l’informatique désigne les résultats . ‘est l’ordinateur. L’ordinateur est un système informatique. Remarque : un système informatique est composé de deux arties intimement liées: La partie matérielle (Hardware) et la partie logicielle (Software). 1. 4 L’ordinateur Les ordinateurs sont des machines permettant de stocker des données (informations structurées), de les traiter à la demande

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de l’utilisateur, afin de produire un résultat voulu. Un ordinateur permet d’accomplir différentes tâches, de vous amuser avec des jeux, d’écouter de la musique ou de vlsionner des films.

Les ordinateurs sont de plus en plus répandus et indispensables à la maison et au bureau. 1. 5 Les objectifs Pour l’entreprise, Pobjectif visé par l’informatisation est d’améliorer : 1 . a production, en réalisant par exemple une automatisation du suivi, du contrôle de Enseignant DIARRA Mamadou email: diarra [email protected] fr page 1/35 production, de la gestion des stocks; 2. l’administration, par la mémorisation, l’archivage, l’automatisation de la paye, la gestion commerciale, .. ; 3. la décision, en permettant des statistiques, des prévislons, des analyses, des rapports… . la communication, en offrant le travail en groupe, des aides pour la réalisation de plannings, de projets, la gestion des courriers… PAGF OF le nom de Mainframes (Traduction : Ordinateurs centraux) pour plus puissants ou de mini-ordinateurs. Désormais, les micro-ordinateurs (de type PC pour personal Computer) remplacent petit ? petit ces anciens systèmes. Leur fonctionnement est toujours basé sur les mêmes principes mais leur puissance, leur taille, leur prix et leurs logiciels ont évolué dans le sens de toujours plus puissance à moindre coût.

Un ordinateur ne réfléchit pas à votre place : il ne fait que vous assister et vous suggérer des solutions; Un ordinateur ne fait rien sans ordre ou par lui-même : il lui faut des logiciels et des ordres pour le faire fonctionner. ORDINATEUR (Mainframes) MINI ORDINATEURS (AS 400) MICRO ORDINATEUR (Personal Computer) Enseignant: DIARRA Mamadou page 2/35 LES ORDINATEURS PERSONNELS Deux catégories doivent être distinguées Les PC de bureau : (En anglais : desktop computer).

Ils sont composés d’une carte mère et d’un boitier racco , un clavier et une souris. d’organisation. Nous nous limitons dans ce cours à une présentation des micro- ordinateurs de type PC bureau : (En anglais : desktop computer). Un ordinateur de type PC bureau est composé de deux (02) parties essentielles : 1. La partie matérielle (Hardware) ; 2. La partie logicielle (Software). A. LA PARTIE MATÉRIELLE (Hardware en Anglais) Le micro-ordinateur fonctionne sous le principe de : ntrée des données – traitement de ces données – sortie des données traitees.

On saisit des données qui entrent dans le micro-ordinateur où elles sont traitées par un programme qui restitue d’autres données. PÉRIPHÉRIQUES D’ENTREE Unité Centrale PERIPHERIQUES DE SORTIE C’est la partie physique et palpable du système informatique. Elle est divisée en deux parties: 1. L’unité centrale ; 2. Les périphériques A. 1 L’unité centrale (IJ. C) LUC, la console ou le boitier, est le fondement, le cœur de l’ordinateur : grâce aux composants qui se trouvent à l’intérieur, vos ordres sont interprétés (traduits en son Ian a e nalysés (oreanisés), traité t vous est envoyé.

Les clavier et la souris sont directement branchés à la carte mère qui redirige l’information vers les composants concernés (Processeur, carte graphique, carte son… ). A. 1. 2 Les différents ports de la carte mère Les ports sont les différents emplacements de composants qui sont branchés à la carte mère. Les ports PCI : connecteurs très utilisés. Par certaines cartes graphiques, carte son, carte réseau, carte 3D… Ceci s’explique par la bonne rapidité de transmission des données; port AGP : connecteurs de plus en plus utilisés pour les cartes raphiques.

Ce port sert uniquement pour les cartes graphiques de type AGP plus rapide et plus stable que les ports PCI; Ports mémoire (entre 2 et 6 suivant les cartes mères) :C’est dans ces ports que l’on insère les barrettes de RAM (Random Access Memory). C’est une zone de stockage temporaire de données en attente d’être traitée par le processeur; Port parallèle : (LPT), il sert à brancher les imprimantes ou scanners prévus pour ce type de port; Ports série (au nombre de 2), aussi appelés Com1 et Com2, servent le plus souvent pour brancher certaines souris, modems… Port USB : Cest le port d’avenir. En ce sens qu’il offre une rapidité exceptionnelle et qu’on peut y raccorder jusqu’a 127 périphériques en série sur chacun dieux. Port clavier et souris: pour bra r et la souris. Ces ports PAGF s OF d’un composant électronique très sophistiqué et très miniaturisé « puce ». Dans cette « puce » électronique, on distingue trois sousunités qui sont respectivement : l’unité de traitement (IJ. T. ) : c’est elle qui exécute et organise les travaux réalisés par le processeur ; l’unité arithmétique et logique (LJ.

A. L. ) qui est spécialisée dans les calculs simples (additions, multiplications, que doit effectuer le processeur ans certaines tâches ; l’unité mathématique qui est spécialisée dans les calculs plus complexes : c’est la calculatrice scientifique de l’unité de traitement. Le processeur lit les instructions en provenance des programmes et indique à l’ordinateur par l’intermédiaire du système d’exploitation ce qu’il doit faire. La vitesse à laquelle il traite les données en interne s’exprime en mégahertz (MHz) et gigahertz (GHZ).

Il existe principalement (pour les particuliers) deux (02) marques de processeurs : 1 . La marque « Intel » avec les PENTIUM, et CELERON; 2. et la marque « AMD » avec les KS 2, K6 3 et les Athlon. Tous les 6 mois, un nouveau processeur sort sur le marché du fait de la concurrence très rude entre ces deux marques. email: page 6/35 A. 1. 4 La mémoire Le terme mémoire est ass uipement électronique plus) sur un seul et même support, soit une clé USB de moins de 4 cm de long et 1 cm de large. Ces mémoires se classent en plusieurs catégories: 1 . Mémoire morte ((ROM*, PROM, EPROM, ete; 2.

Mémoire vive (RAM EDO, SRAM, DRAM, SDRAM,… ); 3. Mémoire cache; 4. Mémoire de stockage (cartes mémoires numériques, clé USB, etc. ). La mémoire morte: (ROM , Read Only Memory). Cette mémoire n’est pas modifiable sauf par des programmes spéciaux). Elle contient un programme interne utile pour le fonctionnement d’ordinateur (connu sous le nom de BIOS). Le contenu de cette mémoire est permanent. La mémoire vive: On peut y stocker temporairement, des informations (données ou programmes) à traiter par le processeur. Mais ces dernières sont perdues lorsque l’alimentation en énergie est coupée.

Elle est vidée à chaque arrêt ou redemarrage de votre ordinateur ; Mémoire cache : mémoire spéciale liée au processeur pour améliorer les performances; Mémoire de stockage: Clé USB, ensemble de cartes mémoires pour les appareils numériques. A. 2 Les périphériques On appelle périphérique tout accessoire que l’on peut connecter ? un ordinateur. Les différentes familles de périphériques sont: 1 . les périphériques d’entrée: ils permettent de véhiculer les informations du monde extérieur vers la mémoire de l’ordinateur. Exemple: clavier, souris, le ris, le scanner, le micro.

PAGF 7 double rôle de périphérique d’entrée et de sortie. Exemple: Graveur, écran tactile, lecteur de disquette. A. 2. 1 le disque Le disque dur ou encore hard disc ou même hard drive est un support magnétique de grande capacité où sont stockées les informations (les données ou data). ‘est le complément incontournable du micro-ordinateur pour stocker des programmes et des données. Taille exprimée en ,420 GB.. ). page 7/35 A. 2. 2 Les périphériques d’entrée la souris (Mouse en Anglais) La souris est un dispositif de pointage permettant de sélectionner des zones d’écran par cliquage.

Quand on déplace la souris sur la table, une marque constituée généralement d’une petite flèche ou d’une autre figure appelée pointeur de souris se déplace à l’écran. L’appui sur les boutons de la souris provoque différents effets, en fonction des programmes utilisés. La souris est munie de deux ou de trois boutons et, ?ventuellement, d’une molette. C’est, en général, le bouton de gauche qui est le plus utilisé. Le bouton central, quand il existe, n’est pratiquement jamais utilisé. Lorsque l’on presse le bouton de la souris, on dit que l’on « clique ».

Si le bouton est ressé une fois, on parle d’un « simple clic » ou d’un « clic » PAGF identique la souris PS2 caractérisée par un petit bout du cordon connexion à ruc; la sourls USB caractérisée un connecteur LJSB; la souris optique caractérisée par absence de la boule sous la souns; la souris wifi ou sans fil caractérisée par absence de fil entre la souris et l’IJC. le clavier (Keyboard en Anglais) Le clavier est un dispositif qui permet de communiquer des caractères ou des fonctions, (donner des ordres), relatives à l’utilisation de l’ordinateur. Cest donc une des interfaces entre l’utilisateur et sa machine.

Le type de clavier se reconnaît par ses six premières touches alphabétiques du pavé alphanumérique. Nous avons en exemple: Le clavier AZERTY qui est de type français; Le clavier QWERTY qui est de type anglais; Le clavier QWERTZ qui est de type allemand. un clavier de micro-ordinateur comporte Clnq (05) pavés ou 1. Le pavé alphanumérique, 2. le pavé de fonctionnalité, 3. le pavé de pagination, 4. e pavé de déplacement, 5. le pavé numérique. page 8/35 Description de quelques t ifférents pavés: La touche Entrée valider ou ligne suivante. La touche Echap = quitter ou annuler.

C] La touche Supprimer = effacer C] La touche Maj (ou Shift) = majuscule temporaire La touche Caps = verrouiller majuscule. @ arobase = Appuyez sur les touches AltGr + @ La touche Espace ou barre espace = ajouter un espace Cl Début (Home) = Se rend au début de la ligne de texte. Fin (End) = Se rend à la fin de la igne de texte. Cl La touche Impr. écran enregistrer ce que vous voyez à l’écran (capture d’écran) page 9/35 le scanner C’est un appareil permettant de transposer des informations (images ou textes) figurant sur un support papier vers l’ordinateur.

Le scanner lit l’image et la numérise c’est à dire la traduit en information numérique utilisable par l’ordinateur. Les scanners sont utilisés dans 2 domaines . 1. Saisie d’images pour être ensuite traitées, c’est à dire retouchée puis introduite dans un document; 2. Reconnaissance de texte : au lieu de saisir manuellement un texte, on le numérise et on le récupère sous la forme d’un fichier texte utilisable par un logiciel de traitement de texte A. 2. 3 Les périphériques de sortie Les imprimantes