STMG Projet BARTHE Eleves Version2

STMG Projet BARTHE Eleves Version2

STMG projet BARTHE Eleves Version2 SIJJFT – PROIFT BARTHE Présentation ventreprise BARTHE est une entreprise Industrielle Implantée dans le Sud-ouest de la France. Elle est spécialisée dans la fabrication de faïences et de carrelages selon un processus traditionnel qui La Renault 5 Turbo Premium La Renault turbo Genèse En 1917, le proJet 822 nait de l’ImaginatIon de Jean Terramorsi. sous-directeur à la Direction du produit. hargé des petites séries à l’usine Alpine de Dieppe et d’Henry Lherm, son jeune adjoint, Ce haut de ga… Rapport ZODIAC Principe de management l’entreprise dans son environnement management rocessus de gestion pour gérer un ménage. Contexte et défis du management mondialisation, manière de conduire une organisation pour att… 2011 05 25 Communication De Groupe Et Communication De Masse Communication de groupe et communication de masse. quelles différences ?

II s’agit de distinguer la communication de masse de la communication de groupe leurs Cibles et leurs Objectifs Sont L » le lait Tremblement De Terre Au chili Tremblement de terre au Chili Le Chili est un pays situé dans rAmérique du Sud, il partage ses frontières avec le Pérou au nord. la Bolivie au nord-est et ‘Argentine à l’est, II fait partle de la celnture de feu du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Pacifique, une chaine MA 2015 2016 1 certaines charges indirectes posent un problème d’affectation dans les centres d’analyse. L’entretien avec M.

Lebrun à ce sujet est présenté en annexe 2. Enfin, le centre de cuisson pose un problème au niveau du choix de l’unité d’œuvre à retenir. M. Le brun organise une rencontre avec M. Belloc, responsable des fours. Cet entretien vous est présenté en annexe 3. M. Lebrun a élaboré des tableaux Excel sauvegardés dans le fichier « Barthe. xls »: un tableau de données saisies relatives à l’activité carrelage n tableau de données saisies relatives aux charges indlrectes de la période Annexe 1 : Extrait de l’entretien avec M.

Schartz S2 : M. Shartz, les renseignements dont nous disposons concernent les étapes du processus ainsi que la principale matière première utilisée : l’argile issue des carrières de la société. Y a t il d’autres matières premières nécessaires à la fabrication des carrelages ? M. Shartz : Je voudrais tout d’abord préciser que, s’il existe plusieurs argiles, une seule catégorie est nécessaire à la fabrication de nos 3 épidermes. Cette sélection d’argile se fait ans le centre sélection.

L’argile est transporté quotidiennement par nos chauffeurs et ne fait pas l’objet d’opération de stockage. L’argile est dlrectement tirée de nos carrières en fonction des besoins. S2 : Si je comprends bien la matière première de base est dans un premier temps totalement identi ue pour les trois produits. A quel stade de la productio es apparaissent-ils ? pourrissage que naissent les 3 produits. C’est à ce stade en effet que sont incorporés les 3 pigments. Pour l’épiderme « fait main » nous utilisons le pigment Vinci pour l’épiderme « lisse » nous utilisons le pigment Venise

Pour ‘épiderme « vieilli à la main » nous utilisons le pigment Toscane Ces pigments font robjet d’un stockage, tout comme le fixateur et le vernis. S2 : Fixateurs et vernis entrent donc dans la fabrication des produits. A quels stades ? M. Shartz : Le fixateur est utilisé lors du façonnage. Le vernis lui, est pulvérisé sur les produits dès l’entrée dans le centre cuisson. Annexe 2 : Extrait de l’entretien avec M Lebrun. SI : Existe-t-il des frais qui figurent dans les charges indirectes et qui posent un problème dans l’affectation ? M. Lebrun : Un point nous pose encore problème.

L’entreprise Barthe emploie deux chauffeurs pour assurer le transport. La difficulté est qu’ils transportent aussi bien de l’argile en provenance de nos carrières vers le centre « sélection » que les autres matières premières en direction des différents lieux de stockage et enfin les différents carrelages vers nos clients. SI : En effet, la situation est un peu complexe. Je pense qu’il faut raisonner en fonction de la distance parcourue pour chaque opération. M. Lebrun : Ils effectuent chacun 60 000 km par an. La moitié représente le transport pour les clients.

Le reste concerne l’argile et l’approvisionnement des matières premières. En ce qui concerne l’argile, la carrièr de l’atelier sélection. Il allers-retours par jour effectués par l’un ou l’autre des chauffeurs. Dans un mois, il y a, en moyenne, 25 jours de production. SI : Très bien, j’essaierai de déterminer des clés de répartition entre les 3 centres en fonction de ces informations. Encore un dernier point à éclaircir : pouvez-vous m’indiquer le coût mensuel de ces chauffeurs pour la société ? M. Lebrun : Il m’est difficile de vous répondre immédiatement.

Je onsidere ces charges comme indirectes puisqu’elles concernent l’ensemble de nos produits. En ce qui concerne le montant, je vous propose de prendre connaissance des bulletins de paie de nos deux chauffeurs : BULLETIN DE PAIE Période du 01 au 31 Mars NOM : PIEROTE Adresse . 46 chemin des sommets 31340 SINEZ WSIRET 12 515 936 847 456 Entré(e) le : 01 janvier N-6 Code APE 242 F N • sécurité sociale NOURSSAF 387341256541 : 17710301 81363 41 PAGF Les balcons 31000 TOULOUSE NOSIRET Entré(e) le : 05 mai N-3 NO sécurité sociale : 1691044984363 71 Emploi : Chauffeur PL Taux Montant

Plafond Salaire de base : 151,67 13€ 1971,67 Sécurité Soc. : Prime d’ancienneté : 2 700 € centre consiste à maintenir le four en température, pour le reste il s’agit de manutention à l’intérieur du four. Deux salariés sont chargés de ces tâches, leurs salaires ont été intégrés aux charges indlrectes. S3 : Bien, je crois savoir que le bois est l’énergie utilisée par les fours. Est-il possible de dire que pour produire un carton de carrelages de chaque épiderme il faut une quantité précise de bois ? M. Belloc : Non, c’est impossible.

Par contre nous connaissons ‘espace utilisé par chaque type de production. S3 : Voilà qui est fort intéressant, pourriez-vous m’en dire plus ? M. Belloc : Le four fait 120 mètres carrés, mais seulement 100 mètres sont utilisables. Nous pouvons organiser la surface de chauffe en fonction des besoins grâce à un ingénieux système de parois amovibles. Tout dépend de la production souhaitée. Ainsi, un mètre carré permet de cuire soit . 200 carreaux « fait main 250 carreaux « lisse 1 50 carreaux « vieilli à la main ». A noter que chaque carton contient 10 carreaux. ?volutions envisagées : Les résultats sur les différents produits sont maintenant connus, vous pouvez en tirer les premières conclusions. Certains aspects semblent cependant pouvoir améliorer ces résultats. D’une part une analyse des prix pratiqués par la concurrence fait ressortir que nos tarifs sont relativement alignés sur ceux du marché, excepté sur le mo in », où l’on constate un délai. Cette situation pose un réel problème d’autant plus que notre interlocuteur habituel est parti à la retraite. A la suite de notre appel d’offres, M.

Lebrun a sélectionné deux réponses ar il estime que ces propositions constituent une opportunité intéressante pour améliorer le résultat. Enfin, M. Lebrun s’interroge sur la pertinence de l’unité d’œuvre du centre administration. Documents à votre disposition : M. Belloc vous transmet le résultat d’une étude réalisée par le servlce commercial (annexe 4). un échantillon représentatif de 100 personnes a été interrogé sur le prix du produit « fait main qui semble révéler qu’un repositionnement en terme de prix soit nécessaire. M.

Belloc vous relate les difficultés récemment rencontrées avec e fournisseur habituel de vernis et de la démarche entreprise par M. Barthe afin de recruter de nouveaux fournisseurs (annexe 5). M. Lebrun vous fait part de ses remarques quant au choix de l’unité d’œuvre du centre administration (annexe 6). Annexe 4 : Résultats de Penquête sur le prix du carrelage « fait main une étude sur 100 personnes a été menée afin de déterminer le prix psychologique. En voici les résultats : Prix proposé pour un carton de carrelage « fait main » % des sondés trouvant le prix tro élevé % des sondés trouvant le qualité insuffisante)