star wars

star wars

CHAPITRE PRÉLIMINAIRE . LA CREATION DES TRILOGIES STAR WARS Les origines de la troisième trilogie sont directement liées à celles de la trilogie originale et de la prélogie. Pour en comprendre au mieux la conception, il est donc nécessaire de revenir à la période suivant la sortie en salles de Star Wars aux Etats-Unis, le 25 mai 1977 [à l’époque, le film n’était pas encore appelé «Star Wars Episode IV – Un Nouvel Espoir»].

Comme on le saît, le film devînt en quelques semaines un des plus grands succès de l’histoire du cinema, à la grande suprise de George Lucas lui-même. L’énorme éussite commerciale qui en découla lui permît de consolider son indépendance et Animé dune ferveur Wars comme base p fantasy, conçue pour sa collaboration avec 7 S. v. p page futurs projets. lors de prendre Star e saga de space- es. Parallèlement ? riture du scénario de la suite, baptisée l’Empire Contre-Attaque, Lucas chercha alors à établir un plan d’ensemble pour sa saga.

En mai 1978, la lettre d’informations du fan-club officiel de Star Wars révélait pour la première fois le nombre de films prévus : pas moins de douze épisodes. Malgré les apparences, les Episodes VII, VIII et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
IX n’existaient pas ncore, pas plus que les six premiers épisodes tels que nous les connaissons aujourd’hui. À l’époque, le film Star Wars n’était présenté nulle part comme étant un « Episode IV et l’Em Swige to vie' » next page l’Empire Contre-Attaque était appelé « Chapitre II » dans les réunions de travail de Lucas et Brackett.

Si Lucas pensait déj? depuis quelques temps à raconter les évènements du passé, il ne parlait au départ que d’un seul film, et non pas d’une trilogie : « une des suites à laquelle nous pensons raconterait les jeunes années de Ben Kenobi », révélait-il dans la presse en août 1977. Il n’y aurait certainement que des acteurs différents…  » Contrairement à la saga telle qu’on la conçoit aujourdhui, ce plan de douze films n’était donc pas strictement divisé en trilogies.

Après le succès du premier film, George Lucas décida de faire une grande saga en douze chapitres On peut le vérifier dans un document écrit par Lucas quelques mois plus tard, à la fin 1977, où les douze épisodes sont classés par ordre chronologique (partie 1 partie 2). Star Wars était alors le sixème épisode, et était censé former avec les deux suivants une « trilogie Star Wars », qui allait certainement devenir la trilogie riginale telle qu’on la connaît. Mais pour la période antérieure, pas moins de cinq films étaient désormais prévus : un « prélude », une « trilogie de la guerre des clones », et un « épilogue/prologue’ .

Les neuvième, dixième et onzième épisodes n’avaient quant ? eux aucune description, tandis que le douzième et dernier faisait office de « conclusion ». On peut imaginer que ces quatre derniers films formaient les prémisses de la future trilogie des Episodes VII, VIII et IX, mais il est impossible de le vérifier. Quoi qu’il en soit, cet ordre chronolog 2 ,’ VIII et IX, mais il est impossible de le vérifier. Quoi qu’il en soit, cet ordre chronologique n’était pas censé être indiqué dans les titres des films.

En novembre 1979, un changement s’annonçait : LucasFilm faisait en effet publier le livre The Art of Star Wars, à l’intérieur duquel le premier film était intitulé pour la première fois « Star Wars Episode IV – Un Nouvel Espoir ». II était donc implicitement révélé que trois futurs épisodes allaient raconter les évènements du passé. Dès la sortie en salles de IEmpire Contre-Attaque aux Etats-Unis, le 21 mai 1 980, des millions de spectateurs allaient lire sur le texte déroulant que le film était en fait I »‘Episode V » e la saga.

Quelques semaines plus tôt, la lettre d’informations officielle Bantha Tracks présentait le nouveau plan de Lucas • « À présent que l’Empire Contre-Attaque est terminé, Lucasfilm, Ltd. se prépare à travailler sur le troisième film de la saga Star Wars, intitulé La Revanche du Jedi [plus tard renommé « Le Retour du Jedi », ndlr]. [… l La Revanche du Jedi complètera la deuxième trilogie de l’épopée Star Wars en neuf parties. Suite ? son achèvement, la première trilogie sera tournée, et finalement, la dernière trilogie.

Si la production des neuf films continue au ême rythme, on peut espérer que le dernier sorte a l’automne 2001 . En 1980, le plan en douze épisodes était donc officiellement abandonné. LucasFilm annonçait très clairement que la saga Star Wars serait composée de neuf épisodes, répartis en trois trilogies. Une fois celle du milieu achevée (Episodes IV, V et VI), Lucas produirait 3 ,’ répartis en trois trilogies. Une fois celle du milieu achevée (Episodes IV, V et VI), Lucas produirait la première (Episodes l, Il et Ill), et enfin la troisième (Episodes VII, VIII et IX).

Il est donc absolument incontestable qu’à cette époque, Lucas prévoyait de aire une troisième trilogie. Reste à savoir quel devait en être le contenu. CHAPITRE I – LA TROISIEME TRILOGIE OU LA RECONSTRUCTION DE LA REPUBLIQUE (1979-1981) Dans une interview datée d’octobre 1979, et qui sera publiée dans un making-of de l’Empire Contre-Attaque, George Lucas donnait de premières informations sur le contexte de la troisième trilogie : « Il y a essentiellement neuf films dans une série de trois trilogies.

La première trilogie est sur le jeune Ben Kenobi et sur la vie passée du père de Luke, quand Luke n’était qu’un petit garçon. Cette trilogie prend place vingt ans avant la deuxième rilogie qui inclut Star Wars et l’Empire [Contre-Attaque]. Il se passe environ un ou deux ans entre chaque histoire de la trilogie et environ vingt ans entre les trilogies. La saga entière couvre a peu près cinquante-cinq ans… [… ] Le prochain chapitre s’intitule « La Revanche du Jedi ».

C’est la fin de cette trilogie particulière, la conclusion du conflit entre Luke et Dark Vador qui a démarré dans Star Wars. Le film résout la situation une fois pour toutes. Je ne dirai pas qui survit et qui ne survit pas, mais si nous parvenons à lier les trois films ensemble, vous verrez que l’histoire progresse e manière très logique.  » (Once Upon A Galaxy: A Journal of the Making of The Empire Strikes Back, 4 ,’ manière très logique.  » (Once Upon A Galaxy: A Journal of the Making of The Empire Strikes Back, Alan Arnold, 1980).

En mai 1980, le magazine Time, qui tenait directement ses informations de George Lucas, précisait que « les trois derniers épisodes concernent la reconstruction de la république ». Cela nous amène à une première certitude : les Episodes VII, VIII et IX n’ont jamais été conçus comme une suite immédiate à la trilogie originale. Comme on l’a vu plus haut, George Lucas omptait d’abord produire les Episodes l, Il et Ill juste après La Revanche du Jedi, ce qui lui aurait pris au moins une dizaine d’années.

Une fois ceux-ci achevés, Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher seraient évidemment trop vieux pour réincarner leurs personnages là où ils les avaient laissé à la fin de l’Episode VI. Lucas tenait donc à conclure dans l’Episode VI toutes les intrigues majeures initiées dans Un Nouvel Espoir : le film montrerait ainsi la confrontation finale entre Luke et Dark Vador, et la fin de la guerre entre les Rebelles et l’Empire. Les Episodes VII, VIII et IX se dérouleraient une vingtaine d’années plus tard, dans un tout autre contexte, celui de la « reconstruction de la République ».

Le plan densemble de l’époque paraît donc parfaitement cohérent : la première trilogie devait raconter la chute de la République, la deuxième devait montrer la lutte entre l’Empire et l’Alliance Rebelle, tandis que la troisième devait être centrée sur la reconstruction de la République. Trois trilogies pour trois époques différentes, le tout formant une grande saga multigénérati s ,’ Trois trilogies pour trois époques différentes, le tout formant une rande saga multigénérationnelle. Reste à savoir qui devaient être les héros des Episodes VII, VIII et IX.

Lucas restait très évasif sur ce point. La seule information tangible venait du magazine Time, qui révélait toujours en mai 1980 que « seuls deux des personnages principaux apparaîtront dans les neuf films, et ce sont les robots, R2-D2 et C-3PO.  » L’information venait de Lucas, qui confirmait : « En effet, l’histoire sera racontée de leur point de vue.  » Dans une autre interview datant du même mois, à la question « Qu’est-ce que la troisième trilogie racontera Lucas répondait : « Elle traite du personnage ui survit à Star Wars Ill, et de ses aventures. [Note : II faut prendre garde ici à ne pas faire de confusion : « Star Wars Ill » désignait en l’occurence « la Revanche du Jedi » et non pas le futur Episode III. En effet, malgré sa numérotation officielle (Episode VI), le film était souvent appelé « Star Wars III » en référence à son ordre de sortie] ly a en tout cas très peu de chances pour que ce mystérieux personnage soit un des trois héros de la Trilogie Originale, même s’ils auraient certainement fait quelques apparitions.

Premièrement parce que tous allaient survivre dans le Retour du Jedi, ce qui ne peut pas en désigner un en particulier. De plus, comme on l’a vu plus haut, la quête initiatique de Luke devait se conclure dans l’Episode VI, de même que le conflit contre l’Empire. Le film allait donc marquer la fin d’une aventure, qui ne nécessitait pas une suite avec les mêmes héros. 6 ,’ allait donc marquer la fin d’une aventure, qui ne nécessitait pas une suite avec les mêmes héros.

Comme le disait Mark Hamill (Luke Skywalker) en mai 2013, en évoquant le tournage du Retour du Jedi : pense que je ne croyais même pas qu’on serait dans la troisième trilogie. Je pensais que ça allait être des personnages complètement différents. À ma connaissance, on devait juste faire le début, le milieu et la fin [de la trilogie originale], et c’était fini.  » Le mystérieux « personnage survivant » évoqué par Lucas semble en fait directement lié à une autre énigme: celle de l' »autre espoir ».

Le fameux dialogue entre Obi-Wan et Yoda dans l’Empire Contre-Attaque (« BEN : Le garçon est notre dernier espoir ». « YODA : Non, il y en a un autre. « ) impliquait clairement l’existence, quelque part dans la galaxie, d’une personne puissante dans la Force et potentiellement capable d’affronter Dark Vador et ‘Empereur. Dans le Retour du Jedi, Lucas allait finalement établir que Leia était en fait la soeur de Luke, et donc du même coup « l’autre espoir ». Mais il est très improbable qu’il pensait déjà ? cette solution en écrivant ce dialogue.

Dans l’Empire Contre- Attaque, le triangle amoureux entre Luke, Han et Leia était en effet tout aussi vivace que dans le premier film, ce qui ne laisse guère penser que Lucas voyait déjà Luke comme le frère de Leja. De plus, la révélation faite à Leia dans l’Episode VI ne change finalement rien à sa destinée dans la suite du film : il semble peu robable que Lucas ait introduit la notion de I »‘autre espoir » pour SI peu. Au contraire, si I ,’ que Lucas ait introduit la notion de l »‘autre espoir » pour si peu.

Au contraire, si l’on se replace dans le contexte de l’époque où des Episodes VII, VIII et IX étaient officiellement prévus, la référence de Yoda à un « autre espoir » semble être une introduction idéale pour le futur héros de la troisième trilogie. Simplement mentionné dans l’Episode V, il pourrait ainsi apparaître pour la première fois dans l’Episode VI avant de devenir plus tard le héros des Episodes VII, VIII et Ik Lucas pensait ‘ailleurs à un schéma similaire pour Luke, qu’il disait vouloir faire apparaître à la fin de l’Episode Ill, afin d’assurer la transition entre les deux premières trilogies.

L' »autre espoir » devait-il être le héros de la troisième trilogie ? L’identité qu’aurait pu avoir cet « ‘autre espoir » reste toutefois un mystère : la seule chose certaine est que c’était un être puissant dans la Force, assez pour affronter Dark Vador et l’Empereur. Une piste peut être trouvée dans la première version du scénario de l’Empire Contre-Attaque (datant de février 1978), où Luke apprenait qu’il avait une soeur (qui n’était pas Leia ! , ce qui impliquait que le personnage apparaisse dans de futurs épisodes.

Mais cette idée était née alors que Lucas avait toujours en tête son vague plan de douze films. Quand il décida plus tard de faire trois trilogies se déroulant dans trois époques différentes, ce personnage de la soeur de Luke perdait beaucoup de son intérêt : elle aurait eu en effet une quarantaine d’années dans les Episodes V 8 ,’ perdait beaucoup de son intérêt : elle aurait eu en effet une quarantaine d’années dans les Episodes VII, VIII et IX, ce qui la rendait plutôt âgée pour en être l’héroine.

On ne trouve ‘ailleurs plus aucune trace d’elle dans les versions ultérieures du scenario. On se permettra ici d’avancer notre propre hypothèse : l »‘autre espoir » aurait pu être Ihéritier d’une lignée de Chevaliers Jedi autre que les Skyw,’alker. Bien que l’on savait encore peu de choses de leur mode de vie sous la République, rien n’indiquait à l’époque que les Jedi n’avaient pas le droit de s’attacher à une femme et de fonder une famille.

Les premières versions du scénario de Star Wars faisaient d’ailleurs clairement référence ? des familles de Jedi. Dans le contexte posé a ‘époque, on peut onc imaginer qu’une famille de Chevaliers Jedi autre que les Skywalker ait survécu à la destruction de l’ordre et vive cachée en attendant son heure. Si Luke Skyw’alker venait à mourir ou ? tomber du côté obscur, l’héritier de cette famille serait formé ? son tour pour devenir un Chevalier Jedi et affronter les Seigneurs Sith.

Le personnage n’aurait été qu’un enfant à l’époque de la Trilogie Originale, ce qui justifierait qu’il ne soit pas encore formé. Cela aurait également permis d’en faire ultérieurement le héros des Episodes VII, VIII et IX, qui devaient se dérouler une vingtaine d’années plus tard. Cet « autre espoir » aurait même pu devenir le premier apprenti de Luke, ce qui aurait assuré une transition entre les deux trilogies. Reste une dernière hypothèse à envisager: il est possible que Lu 3,’ deux trilogies.

Reste une dernière hypothèse à envisager: il est possible que Lucas lui-même ne savait pas qui était I »‘autre espoir ». Comme il l’expliqua par la suite, une des fonctions du dialogue entre Obi- Wan et Yoda était de faire ressentir au spectateur que Luke n’était pas indispensable, et qu’il allait donc peut-être mourir face ? Dark Vador. Il est possible que Lucas ait inséré le dialogue dans e seul objectif, et qu’il se soit laissé jusqu’au prochain film pour déterminer qui était l' »autre espoir ».

Il faut ajouter à cela que l’histoire de la troisième trilogie n’était pas forcément très claire non plus. Dans un entretien daté de juillet 1979, Lucas confiait que « le premier scénario ne formait qu’une des six histoires originales. Après le succès de Star Wars, j’ai ajouté une autre trilogie. Donc il y a maintenant neuf histoires. Les deux trilogies originales ont été conçues sous la forme de six films dont le premier était le numéro quatre. Cette déclaration st la première d’une longue liste où Lucas raconte le passé « d’un certain point de vue » : on a vu plus haut que la saga n’a été au contraire que tardivement divisée en trilogies et que ses plans antérieurs étaient bien différents. Mais ce qui est à retenir de cette citation est que la troisième trilogie n’avait pas la même solidité dans son esprit que les deux autres. En écrivant Star Wars et l’Empire Contre-Attaque, Lucas fut souvent amené à réfléchir sur le passé de Ben Kenobi, du père de Luke, de Dark Vador, des Chevaliers Jedi et de la République, ce qui le fit construire au fur et à mesur 0 7