Socio famille

Socio famille

SOCIOLOGIE DE LA FAMILLE Introduction : Representation et enjeux autour de la famille. Relation famille et individu : 2 notion en concurrence ? Sociologie contemporaine marquees par l’individualisme ou l’individu est isole et doit se construire dans la solitude. L’idee personelle doit se construire a l’interieur de soi ( ce que l’on a de particulier) . L’individu s’est longtemps construit par rapport a des sources exterieures a lui= Par rapport aux valeurs morales, code de sa CSP… Il devrait se conformer a ce que la societe attendait de lui.

Desormais, ces sources sont consiederees a l’interieur de nous=> Liberte des choix, pas d’influence… Dans ce mode de pensee, chaque individu doit decouvrir sa personnalite qui releve de son intimite. Ne pas interioriser les regles morales pour fonctionner en societe ; le conformisme social est devalorise. L’originalite est mise en avant, la recherche de l’authenticite( fidele a soi meme). Mais l’individualisme ne supprime pas le besoin des autres : pour se construire on a besoin du regard des autres, c’est la comparaison vec les autres qui permet l’ originalite=> Systeme de valeur et de reconnaissance ( estime de soi et sentiment d’exister). La relation aux autresest necessaire pour la construction de l’identite personelle.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
E. Durkheim pense que la famille est une nstitution qui a pour fonction de socialiser les enfant= 1er lieu de socialisation. De Singly depasse cette vision classique en affirmant que la famille contemporaine est moins une institution de socialisation qu’un droit aux deux endroit de la relation personelle, affectiv, et durable.

Espace de leurs relations au centre de la construction de l’identite de l’individu (espace de production identitaire). Pour remplir cette fonction, la famille se fonde desormais sur les valeurs de l’amour et de l’afectio. Malgre les discours sur la crise de la famille, elle est tres importante pour l’individu, d’autant plus que l’on considere que le construction de l’individu n’est jamais acheve. La famille ne s’oppose pas a la montee de l’individualisme, elle est une condition, un element important dans nos societes. Les discours ur la crise de la famille M Segalen « quand le present va mal, on reinvente le passe » inquietude, face aux changements rapide qui affecte la famille, a fait passer a un age d’or a perdu= mythe de la famille ideale. Dans les annees 70, « deperissement de la famille » « famille en crise » font les gros titres des medias. La famille se serait centre sur le couple et enfants, les autres parentes tendai a disparaitre. La famille est un soutien pour les individus, si elle deperit il y a d danger= La famille est un rempart contre un monde exterieur dur et difficile.

Paradoxe : Certaines idees sur la famille qui deperit se developpes a un moment ou tout les indices pour dire que la famille etait positive : Mariages nombreux, divorces rares et taux de fecondite eleve. A la fin des annees 70, jusqu’au annees 90, on fait face a une periode de baisse des mariages et hausse de la fecondite avec une hausse des divorces. ( le discours de la famille disparait). Discours desormais sur l’importance « des liens familiaux et de la famille dans la societe moderne, on celebre dans es medias tout ce qui ce rapporte a la famille. Cependant les changements qu’ elle opere ne sont pas transcrits par les medias. Aujourd’hui, le discours sur la crise de la famille revient dans les medias qui associent cette crise a la delinquence et a l’echec scolaire. La famille ne remplirait pas plus son role de socialisation. La sociologie tente de comprendre cette crise, analyse la situation. La famille a change et la sociologie veut montrer ses mutations, les identifier et les comprendre.

On constate depuis une dizaine d’annees la baisse du taux de fecondite, de nuptialite, hausse des couples non- maries, des naissances hors mariage, des divorces. Situes dans le contexte de l’allongement de vie= Signe de la mort de la famille ou est ce que l’on a a faire du changement de la forme du lien familial ? Ce debat s’inscrit dans differentes ideologies, question politique avec beaucoup d’implicite. Cadre d’interpretation domminant que les sociologues remettent en cause dont I. Thery = 3 transformations fondamentales qui expliquerai les mutations familiales :