Slam

Quoi de mieux que de jouer a des lieux de son comte sans ses vieux sous son nez a son sport prefere ? Partis deux nuits, sans soucis, aux Etats-Unis pour mettre n’importe qui au defi. La formation partait de haut. Il n’etait pas question que la suite soit un fiasco. Beaucoup de pression pesait sur les compagnons et ca faisait monter la tension. On sentait la guerre froide dans l’atmosphere. C’etait les tetes en l’air contre les pieds sur terres. Mais, il fallait bien s’y faire et jouer avec ses adversaires.

Ce voyage etait une boule magique qui predirait si la suite serait tragique. Au cours des joutes, les membres de l’ensemble n’ont pas fait semblant de se battre. Plusieurs unites blessees ont force le reste a etre exploite par les circonstances. Pour suivre la cadence sans tomber dans la demence, il fallait s’unir dans le meme sens. Puis avec aisance, ils comprirent la danse et partirent au trot pour accelerer le tempo et depasser celui de leurs partenaires. L’air de rien, on sentait dans ’air quelque chose d’a l’envers. C’est qu’on y voyait plus clair sans cette guerre entre freres. Les ravins entre les joueurs devenaient de solides liens. Le

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
reste de la saison se passerait bien. Contre toutes attentes, ce fut une saison decevante. Ensemble, ils se battirent pour eviter le desastre, mais c’est comme si tout etait deja en place. Ils perdirent la face et leur deuxieme place. A la fin, une chose n’avait pas change : ils etaient toujours rassembles en une entite.

Et lorsqu’un coequipier tombait, on se mettait a ses pieds pour le soigner ou lui tendait la main pour l’aider a se relever. Cette equipe joue au soccer et a l’heure qu’il est, j’en fais parti. Pendant notre voyage, on etait sur des nuages, mais sans mauvais presage, ils ont eclate sous nos pieds. En retombant sur terre, on avait perdu nos reperes qui se trouvaient tous en l’air. On a tous appris de cette mini-tragedie que le plus difficile n’est pas de devenir champion, mais de le rester aussi longtemps qu’on en a l’intention.