Sindbad voyages

Sindbad voyages

?Introduction Les Mille et Une Nuits est un recueil qui narre les 1001 nuits ou la jeune Sheherazade, fille de vizir, invente une multitude de contes pour distraire son mari et echapper a la mort. On y trouve en particulier les aventures de Sinbad le Marin. Vers la fin de la 536e nuit, Sheherazade debute l’histoire de Sinbad : a l’epoque de Haroun al-Rashid, calife de Bagdad, un pauvre livreur du nom de Hindbad prend une pause sur un banc pres de la grille de la maison d’un riche marchand.

Alors qu’il se plaint a Allah des injustices d’un monde qui permet aux riches de vivre pleinement alors que lui doit travailler d’arrache-pied et demeurer pauvre, le proprietaire des lieux l’entend et l’envoie chercher. Le riche Sinbad dit au pauvre Hindbad qu’il est devenu riche par la chance, au cours de ses sept voyages fantastiques qu’il va maintenant raconter. Le premier voyage Apres avoir depense la majorite des biens laisses en heritage par son pere, Sinbad se rend en mer afin de refaire sa fortune. Il accoste sur ce qui apparait comme une ile, mais qui est en realite une baleine gigantesque.

Le cetace plonge dans la mer et le bateau part en

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
abandonnant Sinbad. S’accrochant a une buche amenee par les marins pour faire un feu, il est emporte par les flots et debarque sur une ile. Il y est recueilli par des palefreniers qui attendent le cheval des mers pour couvrir les cavales du roi, avec lequel il lie rapidement connaissance. Un jour, le navire de Sinbad arrive au port de Cassel. Le capitaine apres avoir reconnu Sindbad et ecoute ses aventures, lui assure qu’il a conserve toute la marchandise. Apres avoir recu de nombreux presents du roi, ils retournent donc a Bagdad ou Sinbad va mener une vie de plaisirs.

A la fin du recit, Sinbad le marin donne une bourse de cent pieces d’or a Hindbad le livreur et lui demande de revenir le lendemain afin d’entendre l’histoire de son second voyage. Le second voyage [modifier] Durant le second jour de l’histoire de Sinbad, la 549e nuit de Sheherezade, il raconte comment il s’est lasse de sa vie de plaisirs puis a repris la mer, possede par l’idee de voyager dans le monde des hommes et de visiter leurs villes et leurs iles. Accidentellement abandonne par son equipage, il se retrouve seul dans une inaccessible vallee de serpents geants et d’oiseaux encore plus gigantesques, des Rokhs.

Piege dans le nid d’une de ces creatures, il se rend compte que le sol du nid est tapisse de diamants. On y apprend que des marchands recoltent les diamants en lancant de gros blocs de viandes dans la vallee, blocs que les oiseaux ramenent dans leurs nids: les diamants se collent a la viande et les marchands les recoltent en ramenant la viande a l’aide d’une corde. Afin de sortir du nid, Sinbad s’attache a une piece de viande, emportant avec lui un gros sac de pierres precieuses. Secouru par les marchands, il retourne a Bagdad avec une fortune en diamants. Le troisieme voyage [modifier]

Sans cesse en quete d’aventures, Sinbad part cette fois-ci de Bassorah. Par malchance, lui et ses compagnons sont emprisonnes sur une ile par un cyclope : une peau noire, un seul ? il tel un charbon ardent, des levres longues et pendantes comme celles des chameaux, des oreilles pendant sur les epaules, des ongles comme les griffes d’un lion. Le monstre mange les membres de l’equipage un par un, les plus gros en premiers. Sinbad parvient heureusement a aveugler le geant avec un bout de bois trempe dans le feu. Ce qui reste de l’equipage s’enfuit alors sur un radeau de fortune et doit affronter d’autres problemes, dont un gigantesque serpent.

Les amis du cyclope s’engagent par ailleurs en mer a leur poursuite, mais sans succes. Sinbad retourne enfin a Bagdad, plus en forme que jamais, et les festivites de son retour lui font oublier les horreurs du voyage. Note : Cet episode rappelle l’histoire d’Ulysse et du Cyclope, dans l’Odyssee d’Homere Le quatrieme voyage [modifier] Toujours a la recherche d’aventures, Sinbad reprend la mer et, comme a l’habitude, son navire s’echoue. Les sauvages nus avec lesquels ils se retrouvent leur donnent a manger une plante qui leur enleve toute volonte.

Sinbad refuse de manger de cette plante et, lorsque les cannibales se lassent de lui, il s’echappe. Un groupe de marchands itinerants le ramene sur leur propre ile, ou leur roi s’eprend d’amitie pour Sinbad et lui donne une riche et belle vie. Un peu trop tard, Sinbad apprend une coutume particuliere de l’ile : a la mort d’un des deux epoux, son partenaire est enterre vivant avec lui, tous deux dans leurs plus beaux atours. Malgre toute son attention, la femme de Sinbad tombe malade et meurt peu apres, laissant Sinbad emprisonne dans une caverne souterraine, une tombe commune, avec un pot d’eau et quelques morceaux de pain.

Au moment ou ses maigres provisions sont ecoulees, un autre couple, le mari etant mort et la femme vivante, sont jetes dans la caverne ; Sinbad tue la femme et prend ses rations. Il a bientot une bonne quantite de pain et d’eau et beaucoup d’or et de joyaux, mais est toujours incapable de s’echapper, jusqu’au jour ou un animal sauvage lui montre un passage vers l’exterieur, haut au dessus de l’ocean. De la, un navire le recueille et le ramene a Bagdad, ou il donne ses richesses aux pauvres et recommence a vivre une vie de plaisirs.

Note : Cet episode rappelle l’histoire de Aristomenes de Messenie qui s’echappa du trou ou il avait ete jete, grace a un renard. A une certaine epoque, les Arabes etudiaient beaucoup la litterature grecque. Le cinquieme voyage [modifier] Rokh attaquant le navire de Sindbad Episode du cinquieme voyage de Sinbad. (Dans la traduction de Mardrus, les singes ne sont pas anthropophages, mais les habitants de la ville s’enrichissent a cause d’eux. Ils lancent des cailloux sur les singes perches dans des arbres dits « coco d’Inde ». Enrages, les singes lancent en reponse des noix de coco, lesquelles se vendent cher.

Sinbad y participe et se fait une fortune considerable. ) Note : Le Vieil homme de la mer pourrait tirer son origine de la coutume africaine de voyager sur le dos de ses esclaves. Le sixieme voyage [modifier] Sinbad est reparti en mer et s’echoue cette fois sur une ile dont les rivieres sont remplies de pierres precieuses dont les flots brillent d’ambre gris. Cependant, il n’y a aucune nourriture et ses compagnons meurent les uns apres les autres, jusqu’a ce qu’il se retrouve seul. Par son don pour l’evasion, il trouve la ville du roi de Serendib (Sri Lanka).

Le roi est curieux de ce que Sinbad lui raconte a propos de Haroun al-Rashid et lui demande d’apporter des presents de sa part a Bagdad : une coupe taillee dans un unique rubis, un lit fait de la peau du serpent qui avala un elephant, cent mille pots d’aloes indienne, une jeune et belle esclave, et d’autres presents. Lorsque Sinbad retourne a Bagdad, le calife est tres interesse par ce qu’il lui dit de la terre du Serendib. Le septieme et dernier voyage [modifier] Sinbad reprend la mer avec le resultat habituel. Perdu sur une ile desolee, il se fabrique un radeau et flotte jusqu’a une grande ville.

La-bas, le chef des marchands marie Sinbad a sa fille, le nomme comme heritier et meurt. Les habitants de cette ville se transforment une fois par mois en oiseaux et Sinbad se fait porter par l’un d’eux jusqu’au plus haut du ciel, ou il entend les anges glorifier Allah. Cependant, l’entendant, les anges lui lancent du feu qui consume l’homme-oiseau. Les hommes-oiseaux sont faches contre Sinbad et l’isolent sur le sommet d’une montagne ou deux jeunes, les servants de Allah, lui donnent un baton dore. De retour en ville, Sinbad apprend par sa femme que les hommes-oiseaux sont malefiques, mais qu’elle-meme et son pere ne sont pas comme eux.

Suivant les suggestions de sa femme, Sinbad vend tous ses avoirs et retourne avec elle a Bagdad, ou, finalement, il finit par vivre tranquille, ne recherchant plus d’aventures. Dans une seconde version du septieme voyage, on ajoute que Sinbad se voit demander par le calife Haroun al-Rashid de retourner un cadeau au roi de Serendib. Bien que reticent a reprendre la mer, ses aventures ayant ete assez malheureuses, Sinbad entreprend son seul voyage diplomatique. Le roi de Serendip est tres heureux des cadeaux du calife et enrichit Sinbad de presents.

Au retour, la catastrophe habituelle se produit : Sinbad est capture et vendu comme esclave. Son maitre lui demande de tuer des elephants avec un arc et des fleches, ce qu’il fait jusqu’a ce que le roi des elephants le transporte au cimetiere d’elephants. Le maitre de Sinbad est tellement heureux par la quantite d’ivoire qu’il y trouve qu’il libere Sinbad, lequel retourne a Bagdad riche en ivoire et en or. Ici se termine l’histoire de Sinbad le marin, alors que le roi Shahryar est content de l’histoire de Sheherazade, sans autre mention de Hindbad le livreur.