Silence et lumiere

Silence et lumiere

FICHE DE LECTURE Silence et lumière Chefs d’œuvres Louis l. KAHN Référence du livre : Auteur : Louis l. KAHN Titre : Silence et lumière Editeur : Editions du Linteau, Traduit de l’américai Devillers 5ème Edtition, revue parution : 1996 Nombre de pages : 3 Biographie de l’auteur : 52 Rue de Douai, 75009 PARIS et Christian ion : 2014, date de Figure majeure de l’architecture dans les années 1955-1975, Louis Isadore Kahn, né le 20 février 1901 et décédé le 17 mars 1974, était un architecte américain.

Né sur I file estonienne d’Osel, il vait quatre ans lorsque sa famille émigra aux États-Unis, pour vivre dans un quartier pauvre de la périphérie de Philadelphie.. Il est perçu comme l’architecte américain qui aurait conduit à son terme une période de l’histoire de l’architecture, le modernisme, né de la croyance en une mission sociale de l’architecture et de l’engouement pour de nouveaux matériaux suscité par le développement de la société industrielle. Souvent monumentales, elles marquent une attention particulière la brique et le béton armé. Louis Khan admire beaucoup l’œuvre u Corbusier .

Résumé : Dans ce livre de Louis l. Kahn, nous sommes directement amenés dans le vif du sujet, et cela se manifeste

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dès le début par le chapitre qui s’intitule Avertissement des traducteurs qui fut très intéressant pour la Simple raison qu’il explique d’ores et déj? les concepts et idées principales de l’architecte sans lesquelles on aurait du mal à suivre le reste du livre. Louis Kahn évoque le principe formel et le projet et différencie entre eux en disant que le premier est quoi alors que le deuxième est comment, c’est-à- ire que selon lui « le principe formel est la nature, le caractère. projet en est la traduction dans le réel Ceci peut aussi être exprimé par son concept du mesurable et du non mesurable et que le langage de I’Homme est l’Art. Après ceci, il affirme la singularité de tout un chacun, mais qu’il est aussi permis dans l’architecture de demander conseil (Exemple : Conseil donné par Luis Barragan pour le jardin du Salk Institute), aussi, et de là il va pour arriver à dire qu’il faut considérer l’architecture comme une offrande. Idée qui m’a particulièrement marqué).

Tout cela, il le dit en racontant ses différentes expériences avec les différents bâtiments qu’il a eu à construire durant sa carrière. Enfin , nul ne peux nier l’importance de la présence de la lumière dans la vie de chaque individu 2 Enfin , nul ne peux nier l’importance de la présence de la lumière dans la vie de chaque individu , et préciser que celle-ci a donné naissance aux différents formes des ses bâtiments. Référence et questionnement Louis Kahn définit l’architecture comme « le seuil entre le silence t la lumière » .

Par exemple : « Même une pièce qui doit être obscure a besoin au moins d’une petite fente pour qu’on se rende compte de son obscurité. Mais les architectes qui aujourd’hui dessinent des pièces ont oublié leur foi en la lumière naturelle. Assujettis à la facilité d’un interrupteur, ils se contentent d’une lumière statique et oublient les qualités infinies de la lumière naturelle grâce à laquelle une pièce est différente à chaque seconde de la journée.  » Disait Louis Kahn.

Il trouvait que la structure d’une pièce se définit par la lumière. Au choix d’une forme, d’une technique de construction correspond un choix de lumière. Il invente une série de dispositifs lumineux associant les fonctions structurelles et les fonctions d’éclairement : la « colonne creuse le double mur parallèle, les puits de lumière. La lumière était pour Kahn une matière en soi Enfin je trouve que ce livre est un recueil de déclarations de Louis Kahn, il est tout simplement incontournable pour tous ceux qui s’intéresse à l’architecture. 3