Seminaire le controle de gestion et l audit

Seminaire le controle de gestion et l audit

Séminaire IIA-FANAF . L’Audit et le Contrôle de Gestion dans les compagnies d’assurance L’AUDIT ET LE CONTROLE DE GESTION DANS LES COMPAGNIES D’ASSURANCE Animateur Monsieur Seydou KONE Directeur de l’Assistance Comptable, Contrôle de Gestion & Audit NSIA Participations SA orn Ouagadougou, Burki F Sni* to View Page 1 vembre 2007 Séminaire IIA-FANAF : L’Audit et le Contrôle de Gestion dans les SOMMAIRE l. LE CONTROLE INTERNE • • • • • • • • • • • • • • • • • 7 1 . I. DEFINITION DU CONTROLE INTERNE • 1. . LES OBJECTIFS DU CONTROLE INTERNE… 1. 3. LES COMPOSANTES DU CONTROLE INTERNE . 9 I . a. PRINCIPES GENERAUX DU CONTROLE 17 4. CONCLUSION DE LA MISSION D’AUDIT. 21 5. CONDITIONS NECESSAIRES AU SUCCES . .. 24 6. LE CONTEXTE PARTICULIER DIJ SECTEUR DES ASSURANCES 24 7. PRINCIPAUX CYCLES D’AUDIT D’UNE COMPAGNIE D’ASSURANCE 25 Ill. LES FONDEMENT DE BASE DU CONTROLE DE GESTION . . 28 3. 1. DÉFINITION 28 3. 2- LES OBJECTIFS DIJ CONTROLE DE GESTION: 30 IV. L’ORGANISATION DU CONTROLE DE GESTION ET LE ROLE • • • • • • • • • 36 . .. 38 39 CG 32 1-LA PLACE DU

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
CONTROLE DE GESTION DANS L’ORGANISATION.. 32 2- LA METHODO OGIE DU CONTROLE DE GESTION. 34 – PRINCIPAUX OUTILS DU CONTROLE DE 35 4- LE CONTROLEUR DE GESTION : SES COMPETENCES REQUISES, ses COMPORTEMENTS ET SON V. LE TABLEAU DE BORD : OUTIL DE CONTROLE DE GESTION. 38 5. 1- TABLEAU DE BORD : DEFINITION 5. 2- TABLEAU DE BORD : OUTIL DE CONTROLE DE . 38 5. 3- TABLEAU DE BORD : MAQUETTE PAGF OF 40 6. 2- CONCEPTION DU TABLEAU DE BORD : LES ETAPES . VII.

MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION 47 53 55 CAUSALITE — BUDGETAIRE 7*1. LE ROLE DES BUDGETS : . 7. 2. DELEGATION DE POUVOIR ET PROCESSUS BUDGETAIRE — 48 VIII. LES ETATS CIMA : OUTILS DE PILOTAGE ET DE CONTROLE 50 IX. LES NOUVEAUX OUTILS DE PILOTAGE DU CONTROLE DE GESTION 53 l. LES LIMITES DES OUTILS TRADITIONNELS DIJ CONTROLE . Il. UN NOUVEL OUTIL DE PILOTAGE : LE TABLEAU DE BORD PROSPECTIF OU BALANCED SCORECARD…… . LES QUATRES DOMAINES DE LA PERFORMANCE…… Ouagadougou, Burkina FASO du 12 au 16 novembre 2007 page 2 IV.

L’ARTICULATION ENTRE LES 4 PERSPECTIVES : LA CHAINE DE 57 Page 3 LA FONCTION AUDIT AU SEIN DE L’ORGANISA ION Ouagadougou, Burkina FASO – du 12 au 16 novembre 2007 Page 4 Ces dernières années, un environnement économique instable, ponctué de quelques scandales et faillites retentissants (Enron, Worldcom, Xerox), a mis plus que jamais ‘accent sur la gouvernance de l’entreprise. L’ampleur et la brutalité des crises actuelles amènent plus que jamais les actionnaires et les autres parties prenantes de l’entreprise, à exiger des dirigeants qu’ils s’assurent que leur organisation est bien sous contrôle et le démontrent.

Outre la publication de codes de bonne gouvernance et de référentiels de contrôle interne dans différents pays, la loi Sarbanes-oxley (USA) de juillet 2002 (section 404) et son équivalent français, la Loi de Sécurité Financière (LSF) d’août 2003 (article 117), renforcent les obligations en matière d’information ur le contrôle interne. En particulier, l’article 117 de la Loi de Sécurité Financière crée l’obligation en Afrique du Droit des Affaires), n’ont pas légiféré pour apporter des réponses aux difficultés évoquées ci dessus.

Cependant, nos pays ne peuvent pas longtemps restés en marge de ces changements pour deux ralsons • . le phénomène de la mondialisation fait que les capitaux franchissent les frontières et transforment le monde en un village planétaire, ces investissements ne pourront croître dans nos pays que si le niveau de « sécurités » est assez proche de celui des pays développés, . la Zone CIMA enregistrent des sociétés d’assurances qul sont des filiales de sociétés étrangères et qui sont donc soumises à ces nouvelles règles, Mais recouvre la notion d’audit ?

Le mot audit nous vient du Latin par l’anglais, en Latin : audio – audire signifie écouter – entendre, et par extension : donner audience. La pratique de l’Audit, d’abord dans le domaine financier et comptable, puis par extension, dans les autres fonctions de l’entreprise (Audit Opérationnel), a connu un développement considérable. Page 5 Il s’est construit alors autour de « Audit une image de modernité et ‘efficacité qui PAGF s OF intérêts des actionnaires. – c’est une fonction de contrôle, au départ, qui s’oriente de plus en plus vers un rôle de généraliste et évolue désormais vers celui du conseil.

Au même titre que d’autres professions ou fonctions voisines, souvent plus répondues ou mieux connues, telles que le contrôle de gestion, l’Audit reste un outil dont la vocation essentielle est d’Améliorer l’Efficacité dans l’entreprise, c-à-d d’une façon générale, atteindre les objectifs fixés. En tout état de cause, Pefficacité passe par : – une bonne planification. des objectifs clairs, précis et réfléchis. – un contrôle interne adapté. C’est là qu’une structure d’Audit prend toute sa signification en : – détectant les faiblesses. suggérant les amélioration souhaitables. Le contrôle interne est un élément primordial dans l’organisation. Mais que recouvre cette notion ? Page 6 LE CONTROLE INTERNE 1 . I. DEFINITION DU CONTROLE INTERNE 1 Ordre des experts comptables fran ais (1977) m Is en place par la direction afin de pouvoir diriger les affaires de l’entreprise de façon ordonnée et efficace, d’assurer le respect des polltiques de gestion, de sauvegarder es actifs et de garantir autant que possible l’exactitude et l’état complet des informations enregistrées. ? 3 Compagnie Française des Commissaires aux Comptes (CFCA) Le contrôle interne est l’ensemble des mesures comptables ou autres que la direction définit, applique et surveille, sous sa responsabilité, afin d’assurer la protection du patrimoine de l’entreprise et la fiabilité des enregistrements comptables et des comptes annuels qui en découlent. Il permet que les opérations soient exécutées conformément aux décisions de la direction, de même le contrôle interne permet que les opérations oient enregistrées de telle façon que les comptes seront réguliers et sincères donnant ainsi une image fidèle. L’Institut de l’Audit Interne « Le contrôle interne est un dispositif de la société, défini et mis en oeuvre sous sa responsabilité. Il comprend un ensemble de moyens, de comportements, de procédures et d’actions adaptés aux caractéristiques propres de chaque société qu contribue à la maîtrise de ses activités, à l’efficacité de ses opérations et à l’utilisation efficiente de ses ressources.

Le contrôle interne doit permettre de prendre en compte de manière ppropriée les risques sig soient opérationnels, contrôle interne est un processus mis en œuvre par le Conseil d’Administration, les dirigeants et le personnel de l’entreprise, pour fournir une assurance raisonnable quant à la réalisation des trois objectifs suivants : La réalisation et l’optimisation des opérations, La fiabilité des opérations financières, La conformité aux lois et règlements Au-delà des concepts, l’enjeu véritable du contrôle interne est la maîtrise des activités, ce qui est d’ailleurs une plus juste traduction du terme anglais « internal control » En conclusion,

Les définitions ci dessus insistent sur deux des objectifs d’un bon contrôle interne : – la recherche de la protection du patrimoine de l’entreprise – la recherche de la fiabilité de l’information comptable Ainsi, le contrôle interne est devenu un pilier de l’entreprise, il vise à améliorer les performances de l’entreprise par la mise en place de procédures efficientes et par la sauvegarde de son patrimoine. Pour plus d’efficacité, le contrôle interne doit être plus préventif que répressif. Il se compose d’un ensemble de moyens mis en place dans une entreprise sous forme de mesures, de procédures intégrées à son organisation. Quels sont les objectifs assi nés au s stème de contrôle interne dans nos PAGF 8 OF l’abri d’aléas divers son patrimoine corporel et incorporel.

Pour les salariés, le contrôle interne leur procure un environnement professionnel sécurisé par des procédures, des descriptions de poste… L harmonie de tous ces page 8 éléments permet d’exercer des responsabilités en parfaite connaissance de leur rôle et de leur positionnement dans l’enchaînement des activités de l’entreprise. 3′ Respect des lois et application des instructions de la Direction Le contrôle interne doit permettre à l’entreprise de se conformer ux lois et règlements en vigueur, ainsi qu’aux instructions de la Direction Générale. 4, Optimisation des opérations Le processus du contrôle interne permet d’identifier des insuffisances dans l’organisation et dans l’exécution des différentes activités de l’entreprise.

Ainsi, l’analyse du processus met en évidence des tâches non effectuées, des activités effectuées par des personnes ne disposant pas de la compétence ou des informations nécessaires à l’accomplissement correct de ces tâches ces constatations peuvent ainsi conduire à réorganiser certaines fonctions, et ? PAGF q OF écuriser les flux financiers de rentreprise, de fiabiliser l’information comptable et de prévenir et détecter les rlsques au sein de l’organisation. LES COMPOSANTES DU CONTROLE INTERNE Les composantes de base d’un bon contrôle interne sont : Le système d’organisation de l’entreprise Le système de documentation Le système de preuve Les moyens matériels de protection Le personnel Le système de supervision . 4. PRINCIPES GENERAUX DU CONTROLE INTERNE Les principes sur lesquels s’appuie le contrôle (selon le congrès de 1977 de l’OEC de France) sont • L’organisation Ouagadoueou, Burkina F 72 16 novembre 2007