SARTE FREUD DISERTATION

SARTE FREUD DISERTATION

nos actes nous devons tre conscients d’avoir agi et de connaitre l’intention de l’acte. Donc, selon Sartre et Freud, avons-nous la capacité de faire des choix et d’assumer leurs conséquences? Jean-Paul Sartre est un philosophe et écrivain français qui représente le courant existentialiste. Ses idées existentielles ont été diffu SARTE FREUD DISERTATION Premium gy bonzokiki anpenq 08, 2015 S pages La deuxième guerre mondiale a apporté comme conséquences beaucoup d’étude sur le psychologie de l’être humain.

Par xemple, Sartre a crée l’idée de  » l’existence précède l’essence » et Freud a inventé  » la cure par la parole ». Ceci- dit, sommes- nous responsables de nos actes ? Selon Sartre nous sommes responsable puisqu’on est condamné à être libre et parce que nous choisissons le sens qu’on donne à toutes choses. Selon Freud, nous ne sommes pas responsables de nos actes puisqu’on est pas maître de soi-même sauf si l’on pratique la psychanalyse Selon moi, nous sommes responsables de nos actes, car c’est ? nos de prévoir l’imprévu.

La responsabilité c’est la capacité de Swipe Lo nexL page prendre des décision devoir d’assumer ses accepter les conséqu erreurs. La responsa PACE 1 or 5 Snipe to View nextÇEge entraine donc le le à nos engagement,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
reparer nos la capacité de re responsable de diffusées dans sa propre revue qu’il a nommé Les temps modernes. Selon lui, l’homme est libre et par conséquent, nous avons la capacité de faire des choix et d’assumer leurs conséquence puisque nous sommes libres et même si l’on n’est pas responsable des conditions humains, c’est nous ui choisissons la signification qu’on leur donne.

Sartre dit: « l’existence précède l’essence Y. Ce qu’il veut dire par la c’est que nous sommes d’abord rien et nous nous définissons pas nos actes. Donc, Il affirme que l’homme est condamné a être libre. Nous n’avons rien derriere nous ni devant, c’est-à-dire, nous n’avons ni de valeurs ni d’ordres qui influence notre conduite. Le philosophe nie la notion de l’inconscient, car elle cherche ? trouver des excuses et pour lui, l’excuse est une mauvaise foi. Puisque nous sommes seuls et sans excuses, nous sommes libres e faire nos propres choix et on doit assumer les conséquences de ses actes.

Par exemple, si une femme décide de coucher avec un homme sans protection et qu’elle tombe enceinte, elle ne peut pas se faire avorter, car elle doit assumer les conséquences de son acte. En deuxieme lieu, Sartre est conscient que nous ne sommes pas responsables des conditions humains, mais nous avons la capacité de choisir la signification que nous leurs donnons. Cest-à-dire que c’est nous-mêmes qul avons la liberté de donner un sens aux interdictions, aux règles, aux ordres