Romeo et juliette

Romeo et juliette

Piece mythique, Romeo et Juliette, composee vers 1595 et publiee en 1597, est sans doute la tragedie la plus bouleversante de William Shakespeare (1564-1616). A partir de sources preexistantes (Masuccio de Salerne, Luigi Da Porto, Bandello), le dramaturge fait des jeunes amants tragiques le symbole de l’innocence sacrifiee et de l’amour sublime. La piece fut ecrite a peu pres en meme temps que Le Songe d’une nuit d’ete, ou le theme des amants empeches recevait un traitement comique a travers la mise en scene burlesque de l’histoire de Pyrame et Thisbe.

Or l’efficacite de Romeo et Juliette est largement liee aux effets de surprise sur lesquels repose l’action, en particulier dans le dosage entre elements comiques et tragiques dans la progression de l’intrigue, et dans le contraste entre la solitude et le lyrisme des « deux amoureux, contraries par les astres » et l’aveuglement criminel de leur entourage. Comedie et lyrismeDe fait, la tragedie semble adopter dans un premier temps les conventions du genre comique, du moins usqu’au retournement subit de l’acte III, avec le meurtre de Mercutio par Tybalt et celui de ce dernier par Romeo. Jusqu’a ce double meurtre, tout semble pouvoir trouver une issue positive. (… ) Une fete,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
un slow, des rires etouffes, des gestes maladroits, un gout de premiere fois, et deja se quitter. Une nuit d’emeute, une fusillade, deux morts et un adolescent en fuite. Tout va vite, trop vite dans ‘Romeo et Juliette’. Trois nuits. C’est le temps qu’il faut aux adolescents pour se rencontrer, s’aimer et se tuer.

C’est une vie condensee, un precipite nocturne et sombre. Vingt-quatre sequences comme un enchainement de diapositives, un kaleidoscope qui mene ineluctablement a la mort, la mise en scene d’un desir noir. Romeo croit aimer une autre fille, et meurt pour Juliette. Juliette se croit trop jeune pour aimer, et meurt pour Romeo. Les adolescents sont pris dans la logique d’un desir absolu que plus rien ne tente sinon sa propre destruction. Dans un monde de violence et d’incoherence, ils inventent cette fidelite a leur amour.