Role du griot dans la tradition africaine

Role du griot dans la tradition africaine

THEME : LE ROLE DU GRIOT DANS LA TRADITION AFRICAINE Introduction Maitre de la parole, fidèle gardien de la tradition orale, conservateur incontesté des mœurs ancestrales, le griot est un personnage qui joue un rôle social très important. Son statut fait de lui le conseiller le plus éclairé et le plus proche du roi, du prince ou du chef de Chez les Manding, en est encore dominant conventionnels sont qui marquent les évé p g dition orale ants d’éloge rs des cérémonies la vie sociale.

Ces paroles formalisées, transmises oralement de génération en génération, accompagnent des gestes rituels (dons, danses ou utres), qu’elles complètent et « valident Il s’agit toujours d’un échange entre plusieurs groupes sociaux qui manifestent et renforcent ainsi leurs relations.

Dans notre exposé, nous essayerons de discuter du rôle du griot dans la tradition africaine 1- Le griot et la société Les griots forment une caste à part, mais ne sont pas seulement les artistes d’un peuple, ils sont les dépositaires, les responsables de la tradition orale, musicale et poétique, car c’est grâce ? eux que se transmettent la poésie, la musique et Phistoire, de génération à génération.

Les griots sont des gens de la parole, ne parole empreinte d’une force

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de persuasion qui dépasse l’art statut social particulier qui, mêlé à leur connaissance et à leur talent, leur donne, dans certaines sociétés, un pouvoir de persuasion sur les individus et un pouvoir occulte. Le griot joue un rôle prépondérant dans la société, il est l’animateur principal de la société dans laquelle il vit. Il est toujours sollicité à prendre part aux grandes cérémonies (mariage, baptême, intronisation, fêtes).

Le griot apprend aux jeunes l’histoire de leur société, il leur parle des grands chefs, leurs comportements et leurs ègnes. Il leur dit également tous ceux qui ont fait des œuvres utiles, il leur parle de leurs descendances en leur apprenant les bonnes manières. Dans certaines circonstances le griot est la seule personne habilitée à calmer les tensions sociales. Certains hommes le consultent avant de prendre épouse parce qu’il est mieux placé pour parler de telle ou telle famille, de tel ou tel parent. Le griot joue également le rôle de communicateur et d’informateur.

Déclamateur public, il a pour devoir de faire oralement les communiqués en se déplaçant de quartier en uartier, de village en village, de ville en ville. Quand il y a parfois des divergences de vue entre deux ou plusieurs autorités coutumières, le griot est chargé de recueillir tous les renseignements indispensables lui permettant de lever l’équivoque. En pareilles circonstances il est dépêché pour faire la mise au point à tel ou tel chef coutumier. Personnage très écouté, le griot intervient dans certains foyers pour régler des litiges.

Terme génériqu 2 griot Intervient dans certains foyers pour régler des litiges. Terme générique, le nom griot se décline sous divers noms ? djéli » ou « djali » (mandingue : malinké, bamana, khassonké, soninké, dioula… ), « guewél » (wolof), gawlo » (peul), lambat (mandJak, mankagne), « dan mà-abba » (haoussa), qawal » (arabe) ou encore « iggawin » (maure, touareg). En Afrique centrale et dans d’autres régions du continent, le griot s’apparente à l’atalaku qui joue un rôle fondamental dans la rumba et le soukouss .

Dans le Mandé, le djéli (qui signifie « sang ») fait partie de la famille des « gnamakala » et développe la « djéliya » (la science du griot et l’art de la transmission du savoir par le sang). Quelques familles sont liées à la caste des griots : les Sissoko (ou Suso), les Gueye, les Diabaté (ou Diabakhaté ou Jobarteh), les Mbaye, les Abba, les Kouyaté, les Mboup, les Wélé, les Koné, les Diouf, les Gourmou, les Samb, les Coulibaly, les Chata, les Kanouté, les Eide, les Meidah, les Hembara, les Abba, les Dieng, les Tounkara et les Konté (ou Kanté), Sakho (ou Sacko), les Seck, les Dognon, les Condé… ? Un griot qui meurt en Afrique est une bibliothèque qui brûle » Lat Dior Ngoné Latyr Diop, damel du Cayor Si, comme le disait feu Amadou Ham ôté Bâ, « un vieillard qui eurt en Afrique est une 3 ui brûle », alors « un griot du griot dans la société africaine se révèle fondamental face ? une Afrique confrontée de nos jours à deux musiques : l’une purement traditionnelle, l’autre moderne, produit de multiples recherches.

Sans les griots qui véhiculent l’histoire de père en fils, la majorité des œuvres anciennes qui forment le patrimoine socioculturel serait oublié depuis longtemps. Ainsi peut-on toujours entendre les grandes chansons de geste de la tradition, celles de Soundjata Këlta, empereur du Mandé au XIIIO siècle ou de Lat Dior Ngoné Latyr Diop, le damel (roi en wolof) du Cayor de la fin du XVII 0 siècle… – Le rôle du griot Le rôle de cette caste, fondamental dans la survie de la mémoire collective et la tradition orale relatives aux mœurs et coutumes et à l’histoire des grands empires, des royaumes, de la noblesse, a fait d’eux des historiens, des généalogistes, des conteurs, des chroniqueurs sociaux, des poètes, des journalistes, des confidents et conseillers des empereurs et rois, des diplomates, des précepteurs des jeunes princes et parfois même juges. Ils étaient aussi des amuseurs publics dans certaines sociétés.

Jusqu’au XVIII 0 siècle, ils jouaient et chantaient surtout pour les nobles, mais se rendaient aussi dans les villages. Dans l’organigramme de la chefferie coutumière au Niger, le griot occupe une place importante et ses prérogatives sont nombreuses. Il est à la fois le confident, le secrétaire particulier, le conseiller et l’envoyer spécial du chef coutumier. Aucune décision ne peut être prise sans son consentement et son 4 l’envoyer spécial du chef coutumier. Aucune décision ne peut être prise sans son consentement et son avis est toujours partagé par toute la hiérarchie de la cour.

Dépositaire de la tradition historique et culturelle, le griot est en somme le membre le plus influent de la cour parce que mieux renseigné que quiconque sur les valeurs traditionnelles, la généalogie des familles qui composent l’ethnie ou le groupe ethnique. Héritier de l’art de la parole, sa maîtrise de la langue lui permet de provoquer ou d’apaiser la colère du chef. Il enseigne beaucoup de choses au chef, lui dit le comportement de tel ou tel individu. Il sait tout sur les hommes et leurs biens. Il sert de courroie de transmission entre le chef et ses partenaires.

Il est en uelque sorte le trait d’union entre le peuple et son histoire. Autrefois, le griot était l’intouchable envoyé spécial du guerrier ? qui il rapportait fidèlement les messages. Il n’était pas homme ? abattre ou à capturer en temps de guerre. Il était utile pour tous ceux qui régnaient. 3- Les différents griots Il existe plusieurs sortes de griots : Le griot conteur, celui qui dit et chante les grandes épopées du passé, les faits d’arme des princes guerriers, le pays, l’amour… Il peut être aussi invité pour un évènement quelconque (fêtes de réjouissances, mariage, naissance, funérailles… Dans ce cas, il chante les louanges de celui qui nvite, de celui à qui on doit la réunion ou de celui en l’honneur de qui elle est organisée. Chanter les louanges d’une personne, c’est chanter le S l’honneur de qui elle est organisée. Chanter les louanges d’une personne, c’est chanter les louanges de son père, de sa mère, de ses grands-parents, de ses aieuls… c’est retracer en quelque sorte son arbre généalogique. Le griot conteur s’accompagne lui-même de son instrument de prédilection qui est héréditaire (kora, balafon, ngoni, ardin, tambour… . Il peut aussi faire appel ? un autre griot musicien, un second griot appelé « griot muet Son récit peut durer toute une nuit et ce type de réunion a un caractère intime : elle se passe souvent à l’intérieur d’une habitation et quelques proches et amis y prennent part. Ce sont des griots laudateurs et mémorialistes. Ensemble lyrique traditionnel du Sénégal Le griot qui chante pour faire danser une assemblée, accompagné par un ensemble musical : l’amour est la base de tous ses chants ainsi que le quotidien ou la VIe sociale.

Chez certains peuples, le chant est la propriété des femmes qui se révèlent des interprètes xceptionnelles par la beauté de leur timbre vocal, leur sensibilité et leur finesse. L’emploi des instruments est dans certaines communautés exclusivement réservé aux hommes. Tous ces griots, quel que soit leur rôle, ont droit à la même considération. Ceux pour qui ils chantent leur font des présents qui constituent leurs ressources. Certains ont parallèlement un autre emploi.

Quelquefois, les griots se réunissent en public, racontent l’histoire de leur peuple, chantent et jouent pour leur propre plaisir, rivalisant d’habileté. Ces réunions sont sou peuple, chantent et jouent pour leur propre plaisir, rivalisant ‘habileté. Ces réunions sont souvent les seuls moments où les cadeaux ne sont pas obligatoires. es griots jouent un rôle d’autant plus important que la poésie et la musique aux répertoires variés sont des arts vivants intimement liés à la vie quotidienne.

Leur existence représente beaucoup plus qu’une simple distraction, elle est un besoin, un élément indispensable à chacun, eest pourquoi le griot est un des points centraux de la société africaine. Dotés d’énormes facultés de mémorisation et jouant à l’oreille, les griots musiciens ont su perpétuer une technique de transmission ien codée de leurs arts. 4- Les ressources du griot On naît griot, on ne le devient pas. L’art de la parole est un héritage qui se transmet de père en fils, de génération en génération.

Le métier qu’exerce le griot lui permet de faire face à ses obligations. Cest un responsable qui a plusieurs bouches à nourrir. Il vit donc du fruit de son travail. Dans la hiérarchie de la cour, ses prérogatives lui donnent droit à un traitement. II a également certains avantages aux différentes cérémonies qu’il anime. Il se déplace souvent pour rendre des visites de courtoisie aux chefs coutumiers qu’il connaît. Ce périple lui rapporte de l’argent, des habits, des vivres, des chevaux, des moutons, des chèvres, etc.

Dans certains cas, le griot est invité par les chefs eux-mêmes ou par des personnes riches. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, le griot n’est pas celui qui indisp Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, le griot n’est pas celui qui indispose et oblige les autres à lui donner. Comme tous ceux qui exercent un métier, le griot vit à la sueur de front. Conclusion Cet exposé résume toute l’importance et le rôle du griot dans les sociétés traditionnelles africaines. Le griot est le dépositaire de la tradition.

Et malgré, les changements occasionnés par la modernisation et la propagation des moyens de communication et d’animation (radio, télévision, journaux, chaine, etc. ) tendent à reléguer le rôle du griot au second plan et à se passer de ses services, le griot représente une personnalité importante qui sauvegarde les valeurs traditionnelles. Si la technologie moderne est en passe de tuer la culture traditionnelle vivante, au moins a-t-elle la possibilité et le mérite de la préserver, à titre documentaire, par des enregistrements, es films, des livres, etc.

Cette évocation est un avertissement face au processus de déracinement qui risque de nous laisser ri1 noirs, ni blancs ni métisses. Car, quoi que nous fassions, nous ne maîtriserions aucune des données culturelles des deux civilisations et de leurs dérivés. Il nous parait donc nécessaire voire indispensable, pour le maintien d’un certain équilibre psycho-culturel, qu’une symbiose progressive des valeurs traditionnelles et modernes puisse s’effectuer, et non une destruction brutale et forcée d’une civilisation sur l’autre. 8