Roissy cdg a proximite de paris

Roissy cdg a proximite de paris

Les aerogares L’inauguration de CDG 1 en 1974 fut un evenement. Concu dans les annees 1960, en periode de forte croissance economique, la nouvelle aerogare, de forme circulaire, marquait une veritable revolution par rapport aux infrastructures traditionnelles. Avec un trafic en forte progression, l’augmentation du nombre d’avions « au contact » aurait entraine dans un systeme de batiments lineaires un allonge de plus en plus demesure des distances a parcourir a pieds.

Pour accelerer le trafic et raccourcir le trajet des passagers, les concepteurs de CDG 1 ont choisi d’empiler toutes les infrastructures et les services dans un cylindre central lui-meme relie par des souterrains a sept satellites permettant un acces direct et rapide aux avions. CDG 1 est cependant, comme toute forme circulaire, un univers clos qui n’a pu faire l’objet d’une expansion progressive. Le choix retenu pour l’aerogare 2 fut, au contraire, celui de la modularite.

La nouvelle aerogare privilegie a l’extreme la simplicite et la rapidite des circulations entre l’entree de l’aerogare et l’acces aux avions. Le concept des anneaux permettait en outre une mise en service progressive de l’aerogare, module apres module : 1981 pour le terminal B 1989 pour le terminal D 1982 pour le terminal A 1993

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pour le terminal C avec a chaque fois le souci d’integrer innovations techniques et nouvelles contraintes d’exploitation. Affirmant le changement dans la continuite, le nouveau terminal CDG 2F apparait comme une synthese innovante des precedentes generations.

Situes a l’est dans le prolongement des terminaux A, B, C et D, les nouveaux developpements de CDG 2 (E et F) en demi anneaux entourent parkings et voies de circulation. Chacun d’eux, beaucoup plus vaste que les precedents aerogares, comportera deux grandes avancees, les « peninsules » perpendiculaires a l’aerogare autour desquelles viendront se ranger les avions. Cette disposition permettra un important accroissement du nombre d’avions au contact direct de l’aerogare, donc un confort accru pour les passagers et une plus grande facilite d’exploitation pour les compagnies.

Autre innovation importante : la separation complete des niveaux « departs » et « arrivees » et des flux de passagers correspondants permettant un fonctionnement plus efficace et plus rapide des terminaux. PHOTO MAQUETTE DES TERMINAUX CDG E ET F. CDG 2 E et F beneficieront, a l’instar des autres terminaux a l’epoque de leur construction, d’une conception et d’une architecture innovantes mettant en valeur l’efficacite et l’esthetique des infrastructures.

La premiere phase du nouveau terminal F sera mise en service au cours de l’annee 1998 offrant une capacite annuelle de 6 millions de passagers. La deuxieme phase est programmee pour la fin 2000 avec une capacite de 4 millions de voyageurs par an. Le terminal CDG E ouvrira partiellement en 2002 ou 2003 avec une capacite annuelle de 5 millions de voyageurs. Au milieu de ces deux immenses aerogares (CDG 1 et CDG 2) se trouve depuis 1990, le terminal T9.

L’aerogare T 9 est un immense hangar vitre destine aux charters, surtout aux vacanciers qui ne prennent qu’occasionnellement l’avion. Les conditions d’arrivee et de depart sont extremement precaires, toutes les operations se deroulant dans un meme espace. Le terminal T 9 est bien different des autres terminaux a l’ambiance feutree pour hommes d’affaires presses, ou regne la survalorisation sociale. La grande reussite du T 9 tient dans sa conception zero de l’architecture aeroportuaire, c’est une aerogare simple, sans magasins, qui traite en masse les vols bon marche.